Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?

Publié le par Maryline

Cela fait maintenant 38 jours que nous sommes dans notre campement au bord de la plage. 38 jours. C’est plus de temps que nous avons passé en Egypte, pays où nous avons fait tant de découvertes et d’activités ! Et qu’avons-nous vu ou fait ici ? Pas grand-chose… c’est bizarre cette notion du temps. Le temps s’écoule lentement, mais en même temps on ne voit pas le temps passer. Il ne s’est pas passé grand-chose depuis notre sortie il y a un peu moins de 3 semaines à Tanga, la ville la plus proche à une vingtaine de kilomètres de piste. Renaud sort 1 fois par semaine au village d’à côté pour nous ravitailler en fruits, légume et eau. De plus en plus de personnes portent des masques, mais ce n’est pas encore la majorité ! Nous tournons un peu en rond côté alimentation. On a tendance à manger toujours les mêmes choses et on commence à se lasser. Pour innover un peu, nous avons fait des gnocchis, une réussite mais bon sang que c’est long à préparer pour 5 gloutons ! Nous avons aussi fait des rostis de pomme de terre, des galettes de riz aux légumes, des crevettes de différentes façon, du poisson en papillote et une shakshuka israélienne. Je tente des desserts également, comme des iles flottantes ou un flan au caramel et évidemment des pancakes et des crêpes. Mais n’aimant pas vraiment cuisiner, j’avoue que je peine un peu à trouver de l’inspiration. Tiens d’ailleurs, si vous avez des idées de plats simples avec les ingrédients dont nous disposons, je suis preneuse ! J’ai :

  • En produits frais : œufs, lait et beurre avec parcimonie (il ne me reste que 500g !), crevettes, poisson
  • En épicerie : on trouve au village : sucre roux, farine, huile de tournesol, maïs en grain, pain de mie et j’ai encore en stock : riz, pâtes, thon en boite, miel, beurre de cacahuète, chocolat en poudre, levure, sauce soja, café
  • En légumes : tomates, carottes, concombres, chou blanc, oignons, ail, avocats, poivrons, pommes de terre, gingembre, manioc
  • En fruits : fruits de la passion, noix de coco, oranges, citrons, bananes, pastèque, parfois ananas.
  • Ce que nous n’avons pas : crème fraiche, chocolat, fromage, fruits à coque, viande, charcuterie. Et j’ajoute que nous avons un mini four palestinien qui se place sur le gaz, qui permet de faire des gâteaux ou plats mais dont la contenance est un peu petite pour 5. Et qu’on évite les cuissons trop longues car on économise le gaz également.
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?

Côté activité, rien de bien neuf non plus. Les enfants se perfectionnent en acrobaties dans les arbres, Martin s’est construit un programme « tractions/gainage/squats » et il s’y tient tous les jours ou presque. Louise est en train de terminer Harry Potter, elle aura lu l’intégrale en moins de 3 semaines. Eliott a essayé de le commencer en anglais, mais c’est encore un peu dur pour lui, et la persévérance n’étant pas sa qualité première, on retentera un peu plus tard. Ils écoutent beaucoup de musique aussi, avec des goûts très éclectiques allant de Soprano à Vivaldi en passant par la variété des années 80 et les Kids United. Ils n’accrochent pas avec le rock par contre… c’est bien dommage pour nos oreilles ! Pour Pâques, nous n’avons pas fait de chasse aux œufs mais une chasse aux coquillages préalablement peints. Les enfants passent beaucoup de temps à construire des pièges pour attraper (avec succès) des bernard-l’ermites ou des crabes, voire (sans succès) des singes.

Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?

Nous sommes entourés de quelques animaux : des singes vervet qui nous approchent régulièrement aux heures des repas espérant glaner une peau de banane ou un morceau de tomate. Ils ont tendance à faire pipi sur les branches auxquels s’accrochent les enfants pour faire le cochon pendu et leurs testicules bleus restent un sujet de conversation régulier dans la famille… La nuit, nous pouvons parfois apercevoir des bush-babies (galagos en français), sorte de lémuriens avec des yeux immenses qui brillent à la lumière de nos lampes torche. Ils font beaucoup de bruit, mais on n’a pas réussi à en prendre en photo. Nous avons aperçu quelques serpents verts inoffensifs, une jolie salamandre en train de nager dans la piscine, d’énormes escargots de la taille d’une main et des papillons aux ailes violettes et jaunes virevoltent régulièrement autour de nous. La pluie s’invite de plus en plus pour perturber nos journées, nous contraignant à nous réfugier à l’intérieur du camping-car pendant plusieurs heures. Ça ne nous dérange pas vraiment, chacun lit dans son coin ou bien on joue tous ensemble ou bien on regarde un truc à l’ordi. Sauf quand ils mettent Jean-Luc Lahaye pour la 10ème fois de suite… là la tension monte en flèche ! Par contre l’air est humide en permanence, plus rien ne sèche et certains de nos vêtements dans le placard commencent à moisir… je sens que je vous vends moins du rêve là !

Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?

Nous avons bien avancé l’école, et le 1er mai les enfants sont passés en classe supérieure (pour mémoire nous les avons déscolarisés et ne sommes pas affiliés à un organisme d’école à distance, nous sommes donc « libres » de notre timing) : CE1 pour Martin, CM2 pour Louise et 5ème pour Eliott. Ca pousse, ça pousse ! Cela fait plusieurs jours que nous sommes en train de construire un jeu de société récapitulant les grandes dates/évènements qu’ils ont vu au programme d’histoire, et nous complèterons au fur et à mesure avec les apprentissages de cette année (du style « timeline », pour ceux qui connaissent). Un bon moyen pour les grands de mémoriser, quant à Martin, il aura vraisemblablement de l’avance dans cette matière 😉 En revanche c’est dommage mais depuis que nous sommes coupés du monde, les enfants n’ont plus l’occasion de pratiquer l’anglais. Cela fait maintenant 7 semaines qu’ils n’ont pas parlé à d’autres personnes que nous (à part les copains et la famille sur WhatsApp évidemment !). Et la motivation n’y est pas franchement pour apprendre « dans le vide ».

Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?
Toujours à l'arrêt... pour combien de temps ?

Et la suite alors ? Et bien aucune réponse à vous donner pour l’instant. A l’inverse de certains pays comme l’Afrique du sud, la Namibie ou la Zambie, la Tanzanie ne communique absolument pas sur la situation, sur les étapes à venir. Remarquez, comme il n’y a toujours aucune mesure de prise ici, il n’y a pas vraiment d’étapes de déconfinement à prévoir… je ne sais plus si je vous l’ai dit, mais il y a des élections présidentielles en octobre, et à l’évidence le président sortant candidat à sa propre succession ne souhaite faire aucune vague. Il arrête et retire les licences de presse aux quelques journalistes qui font des remarques sur sa gestion de la crise ; il affirme que les tests ne sont pas fiables et augmentent artificiellement le nombre de cas ; Officiellement il y a moins de 500 cas positifs ici, mais bizarrement quasiment tous les jours la Zambie, le Rwanda ou le Kenya informent qu’ils ont arrêté à la frontière des routiers tanzaniens testés positifs. 3 parlementaires sont morts dans les 2 dernières semaines, mais aucune information ne circule sur les causes de ces décès. A côté de la crise sanitaire, il y a aussi la crise économique, qui va se faire sentir rapidement. Ici nous sommes dans un environnement préservé, nous ne ressentons rien. La situation semble calme, même dans les grandes villes. Mais pour vous donner un exemple, le directeur du lodge où nous sommes, a réduit son personnel de 80%, leur demandant de prendre 3 mois (pour commencer) de congés non payés. Pas de chômage partiel ici, ni d’indemnité. Kassim qui s’occupe de nous depuis notre arrivée est préoccupé. Il a « la chance » d’être propriétaire de sa petite maison et n’a pas de loyer à payer, mais il ne pourra pas nourrir sa famille sans salaire pendant 3 mois (sa femme et ses 3 enfants en bas âge habitent à une centaine de kilomètres, il n’a pas voulu prendre les transports en commun pour les rejoindre depuis le début de la crise, ça fait presque 2 mois qu’il n’est pas rentré chez lui). En insistant auprès de son patron, il a réussi à obtenir un délais d’un mois supplémentaire mais l’épée de Damoclès est toujours au-dessus de sa tête. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres ! Alors nos petits problèmes de voyageurs, à côté, ce n’est pas grand-chose. Nous allons bien, c’est l’essentiel, nous nous sentons en sécurité et le moral est globalement bon. Relativiser ne nous empêche pas de nous poser de nombreuses questions ! Alors qu’on s’attendait à rester bloqués 3 à 4 mois, nous n’avons aucune visibilité sur l’ouverture des frontières terrestres. La Namibie (qui n’a que 16 cas positifs et aucun décès !) parle de rouvrir ses frontières avec certains pays peut-être entre juin et septembre (elle partage des frontières avec l’Afrique du sud, l’Angola, la Zambie et le Botswana). La Zambie ne délivre plus de visas touristiques depuis le 24 mars pour une durée illimitée, nous n’avons aucune information sur le Malawi. Et même si les frontières rouvrent, la question reste de savoir ce que nous pourrons faire. La rumeur court que les parcs sudafricains ne réouvriraient pas avant l’année prochaine. Alors en attendant d’en savoir plus et de pouvoir faire quoi que ce soit, on se prépare pour des plans A, B, C…

  • Plan A : l’épidémie reste contenue et les pays rouvrent leurs frontières progressivement : on pourrait envisager de rejoindre cet été la zambie, puis la namibie et l’afrique du sud ;
  • Plan B : pas de perspective d’ouverture de frontières à l’été et/ou les conditions ne sont plus réunies pour poursuivre un voyage en Afrique dans les mois qui viennent : on laisse le véhicule ici et on part à la découverte d’un autre continent qui serait revenu « à la presque normale » (Australie ? Asie ?) pendant quelques mois puis on revient en 2021 pour récupérer le caming-car et reprendre la route ;
  • Plan C : impossible de voyager en Afrique ni ailleurs dans le monde (frontières toujours fermées ? vols trop chers ? activités touristiques encore fermées ?) : on rentre en France en avion, on rachète un véhicule pour se balader en France (un peu d’Europe ?) et on le revend avant de revenir en 2021
  • Plan D : on fait une croix sur l’Afrique et on ramène le camping-car par bateau en Europe et on se balade autour de chez nous pendant 1 an.

 

 

on en a profité pour compléter la carte au dos de notre camping-car... mais ça ne peut pas s'arrêter là ?!

on en a profité pour compléter la carte au dos de notre camping-car... mais ça ne peut pas s'arrêter là ?!

Voilà où nous en sommes de nos réflexions, sachant que tous ces plans sont à ce jour irréalisables dans la mesure où il n’y a plus de vols commerciaux au départ de la Tanzanie. Il y en a quelque-uns au départ de la Zambie ou du Kenya (beaucoup plus proche !), mais il nous est à ce jour impossible d’entrer dans ces 2 pays. Comme prévu quand nous avons décidé de rester ici, nous sommes bel et bien coincés pour un bon bout de temps ! Mais je vous avoue que nous ne sommes pas mécontents du tout de ne pas être en Europe en ce moment…

Une dernière option, me direz-vous, pourrait être de tout arrêter et de reprendre le boulot en septembre 2020, soit 1 an plus tôt que prévu… Alors ça je vous le dis tout de suite, ce n’est pas du tout à l’ordre du jour ! Outre le fait que ce ne serait pas si simple dans nos situations professionnelles actuelles, nous avons choisi de passer du temps en famille, ce que je considère comme un luxe dans nos sociétés modernes, et nous avons bien l’intention d’en profiter, quelle que soit la destination, ou la non-destination !

Publié dans Tanzanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Badeigts 16/05/2020 15:24

Cela fait maintenant une cinquantaine de jours que vous êtes confinés au même endroit dans un environnement qui semble très sympathique mais pour combien de temps?????? Question que l’on peut effectivement se poser au bout d’un certain temps. Nous sommes restés confinés 61 jours dans un petit camping près de tafraout au Maroc et même si nous y étions très bien installés et très bien entourés par les marocains toujours prêts à nous rendre service, le temps commençait à nous sembler long. Nous avons eu la chance de pouvoir embarquer sur un navire tanger-sete le 12 mai (après plusieurs péripéties concernant les documents suite aux annulations et reports de billets ). Nous avons retrouvés notre maison hier, nous sommes bien sûr en confinement pour 14j mais malgré tout contents d’être rentré. Nous étions depuis deux mois bien habitués aux gestes barrières et au port du masque, le maroc étant très rigoureux sur toutes le règles du confinement et nous allons continuer à rester très prudents ici. Nous souhaitons pour vous que la situations s’arrange afin que vous puissiez prendre la bonne décision concernant à la suite de votre périple.
Bien amicalement

Maryline 18/05/2020 21:45

bon retour en France alors !

Tom-Tom 07/05/2020 13:58

Autre idée recette : rouleau de printemps aux crevettes, en remplaçant la galette de riz par une feuille de chou ! https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/rouleaux-de-printemps-de-chou-vert-234944

Tom-Tom 06/05/2020 17:29

Votre vie quotidienne ressemble de plus en plus à la nôtre, c'est marrant... Attendre, s'occuper, profiter des petits bonheurs du quotidien, cuisiner, se projeter comme on peut dans l'incertitude... Seul le cadre est un peu différent !!
J'ai essayé de faire votre jeu des recettes, mais franchement avec les ingrédients à votre disposition je sèche vite ! Je suggère quand même :
- le crumble à la tomate,
- légumes farcis (soit crus avec une farce de crevettes-avocat, soit cuit avec une farce de poissons, ça doit pouvoir s'improviser, ou une farce végétarienne),
- quiches ou cake, si c'est possible avec votre four : thon-tomate-poivrons, ou carottes-gingembre, ou oignons
- si vous avez un mixeur, des soupes ? Gazpacho, soupe froide au concombre

Et pour changer un peu et si c'est possible, grand feu sur la plage et repas trappeur : pommes de terre cuites dans les braises, poissons grillés, brochettes de tomate-poivrons, bananes roties au chocolat

Les enfants aiment cuisiner ?

Sinon, je me demandais pour la descolarisation, comment ça se passe ? Je sais que les familles qui font l'instruction en famille peuvent ne pas suivre le CNED mais elles ont des contrôles annuels... Les inspecteurs de l'Education Nationale se font des petites vacances sur l'Océan Indien pour vérifier que tout se passe bien ?

Merci pour le partage !!!

Maryline 18/05/2020 21:48

le concombre je n'en peux plus !! mais merci pour les recettes, j'en ai testées quelques unes. j'allais me lancer sur le crumble de tomate mais ça s'est transformé en dérivé de ratatouille car je trouvais ça trop long sur un seul feu ;) sinon pour la déscolarisation nous avons reçu une convocation au contrôle annuel en mars et avons expliqué notre situation et le contrôle a été annulé. N'étant plus sur le territoire français, nous ne relevons plus de la législation sur l'Instruction en Famille.

Hans Spille 05/05/2020 21:05

Hello Maryline and family, maybe zou remember me, because we have met in Thailand several times. I read all your reports and I think, wenn you ca do the ride through Africa and with your family I also should be able to do this travel. But now you are stucked in Tansania. It looks like being not the worst spot but I hope you can continue your travel soon.
My wife and I are travelling the Panamericana. We started in Halifax (Canada) drove all the way west to Calgary and than to the north until we reached the Polar Sea. Than to Alaska and after that slowly down to the south. But now we are stucked in Colombia. My wife flew home and stayed here to pay attention to our camper. It`s also not the worst place but different to your place. It´s in the mountains (2.600m high) near Medellin. There ar some other people here; the wheather is okay and we can buy every thing that we nead to survive.
I have written a report about our camp (pdf). I would like to send it to you. But therefore I need your email-adress. My one is hans.spille@gmail.com
Best regards to all of you.
Hans

Pierre la Fabrique 05/05/2020 20:54

Coucou Maryline,
"Passer du temps en famille" : lorsque je regarde en arrière (j'approche des 62 ans …), je me dis que je ne voyais finalement notre fille (qui a 34 ans aujourd'hui ...) que 1 heure le matin et 2 heure le soir. Le temps a vite passé, sans finalement avoir trouvé le temps de bien savourer ces moments si précieux de la vie en famille. Alors, tu as bien raison, profite de ces moments précieux en famille le plus longtemps possible !
A une moindre échelle, je te livre mes réflexions quant à l'avenir des voyages : le virus est violent. Il tue. Aucun vaccin à l'horizon, sans doute pas avant mi-2021. Voyager engendre des risques de tomber malade. Et quitte à tomber malade, mieux vaut que cela soit en France où le système de santé tient la route (sans parler des aspects financiers de l'hospitalisation, selon les pays). Conclusion : pas de trip lointain pour mon épouse et moi avant le vaccin au covid. On va sagement rester en France. C'est un beau pays. Pour les vols lointains, on va attendre. Dire que nous comptions revenir à Bali (pour la cinquième fois) en janvier prochain, pour s'immerger 3 ou 4 semaines parmi les adorables balinais …
Je ne sais pas si mes propos apporteront une pierre à votre réflexion sur les différents scénarios ; c'est juste pour partager.
Bonne cuisine !
Bons jeux de société !
Soyez prudents et prenez soin de vous.
Bises,
Pierre

Maryline 18/05/2020 21:51

merci pour tes réflexions Pierre, c'est un sujet bien délicat mais en tout cas l'afrique à ce stade semble déjouer les pronostics si pessimistes du début. enfin difficile de se faire sa propre opinion avec tant de sources d'infos contradictoires ! Mais tu as raison, il y a plein de belles choses en france aussi, je me suis toujours dit qu'à la retraite on en profiterait ;) bises et prends soin de toi

creusoise 05/05/2020 18:40

bonjour
une petite recette pour accommoder différemment ce que vous avez
des potato scones
il vous faut (recette pour 4)
environ 450 g de pommes de terre (cuites à la vapeur; à l'eau si vapeur = impossible)
50g de beurre (j'ai vu que vous étiez juste dans ce domaine donc utiliser de l'huile)
110g de farine
sel
écraser les PDT, ajouter beurre, farine, sel
bien mélanger, faire une boule
aplatir la boule de pâte
couper en 4 morceaux
faire cuire à la poêle quelques minutes des 2 côtés
vous pouvez faire des oeufs au plat et déposer un oeuf sur chaque potato scone
(on peut aussi y ajouter jambon, bacon etc mais j'ai cru comprendre que vous n'en aviez pas)

maintenant pour vos plans : difficile de vous conseiller puisque l'avenir est une grande inconnue !
mais globalement le virus n'a pas disparu ( le message de Francis me semble à la fois rempli de rancoeur (et oui on n'a pas la liberté d'avant mais que proposer d'autre ? laisser le virus circuler , quitte à ce que trop de gens soient atteints et qu'on ne puisse plus prendre tout le monde en charge ? c'est une option mais quelle décision ce serait à prendre !!!). d'autre part Francis dit " le virus semble moins virulent et semble être en phase de décrue." Il n'est pas moins virulent (certains spécialistes pensent même qu'il est plus contagieux que ce qu'on a dit) et pour le moment personne ne peut dire qu'il est en décrue ! les hôpitaux sont moins remplis et il y a moins de morts mais seulement parce que nous sommes confinés; c'était d'ailleurs le but du confinement ... personne ne sait ce que ça va donner ... il faut espérer que le virus n'aime pas l'été ... mais là aussi c'est l'inconnue et certains spécialistes pensent que même si le virus "dort" un peu ça ressortira à l'automne ...
donc pour en revenir à vos plans ... difficile ! et de toute façon vous seuls pourrez prendre une décision !
l'australie? elle craint un nombre plus important de cas avec leur "hiver" et les frontières sont peut être encore fermées
l'asie c'est encore fermé et pas de passage terrestre vers l'europe
l'Afrique est mal placée pour traiter de nombreux cas et la pauvreté va s'accentuer
Ici pour le moment on ne va pouvoir bouger que 100 kms à la ronde (si tout va bien !) et on ne sait pas si / quand on pourra bouger davantage ; d'autre part on ignore si les frontières des pays européens seront ouvertes (l'espagne restera certainement fermée jusqu'en octobre paraît-il) donc le plan D , shipper le CC pour avoir votre maison, profiter de l'été dans la cambrousse en espérant que ça s'arrange ?

Maryline 18/05/2020 21:53

Merci de ton avis ! A ce stade le plan D n'est pas à l'ordre du jour, nous ne souhaitons pas nous laisser guider par la peur et ne faisons pas une croix sur la suite de notre voyage. Faut juste être patients ;) en tout cas l'afrique semble à ce stade déjouer les pronostics les plus pessimistes...mais cela risque d'être quand même compliqéu de voyager dans les prochains mois ici. à suivre ;)

Mélanie 04/05/2020 23:06

Ça va se décanter... Je vous souhaite le plan A. Tout vient à point à qui sait attendre comme on dit.
Quelques suggestions pour les repas (même galère ici et pourtant on n'est pas rationné) : Naan / cheese Naan (vache qui rit), arancini (boulettes de riz frit), tortilla... Vous avez du poisson ?

Maryline 18/05/2020 21:55

oui ça devrait se décanter, mais on commence à avoir des fourmis dans les roues ;) et oui on a beaucoup de poisson, on a fait poisson frit, soupe de poisson, poisson façon basquaise, poisson cuit dans les salades, poisson cru façon sashimi, poisson papillote... ;) je n'ai pas testé les nans mais j'ai testé des pains pita très réussis !

Francis 06/05/2020 09:34

Hola Creusoise si je puis vous donner un conseil n'écouter pas trop les "spécialistes" qui passent non stop sur bfmtv, ou cnew et qui depuis 2 mois distillent que des messages anxiogènes et souvent contradictoires. C'est pas bon pour le système immunitaire et le discernement.
Bon en attendant je vais me signer mon autorisation de sortie pour faire mon kilomètre autorisé.
Allez n'ayez pas peur, çà va s'arranger.

Francis 04/05/2020 21:20

On ne se connait qu'à travers vos articles, mais si je peux vous donner mon avis oubliez la dernière option.
Nous sommes littéralement pris en otage ici en Europe, même en France ou la circulation est limitée à 100 km autour de votre domicile.
Les autorités maintiennent un climat anxiogène et infantilisent les français. Comme vous nous sommes épris de liberté et cette situation est insupportable parce que nous avons l'impression d'être pris dans un filet sans trouver la sortie.
Nous avions le projet de partir au Canada mais ce projet devient impossible.
Vous auriez sans doute beaucoup de mal à vous acclimater à cette nouvelle ambiance qui a basculé en l'espace de 2 mois. On vit une situation surréaliste et détestable avec un confinement ici pour le coup totalement exagéré, basé sur le manque de moyen de gestion de crise.
Heureusement le virus semble moins virulent et semble être en phase de décrue.
Si vous pouviez atteindre la Namibie....
Bon courage (très belles photos bravo)

Maryline 18/05/2020 21:57

oui la namibie serait notre objectif mais la zambie vient de fermer sa frontière avec la tanzanie à cause d'un foyer de contagion... ce n'est pas gagné, mais on suit la situation !

Pat 04/05/2020 21:03

Hello Untouracinq,
Vous avez oublié le plan E :
Vente du camping car et de tout ce qui peut se vendre. Rassembler les fonds de tiroirs.
Racheter une vieille maison à la campagne du côté de Rasteau. Renaud travaille dans les vignes :-)
Maryline lance un foodtruck. Se lancer dans le plus grand des voyages : l'introspection !
Vivre heureux et longtemps :-)
Portez vous bien tous les cinq !

Maryline 18/05/2020 21:57

moi dans un foodtruck... pourquoi tant de haine ? Lol

céline Fleuret 04/05/2020 19:54

Le début de ton article me fait penser à ce texte
' le temps est lent quand tu attends, rapide quand tu es en retard,mortel quand tu es triste, court quand tu es heureux, interminable quand tu souffres, long quand tu t'ennuies, beau quand tu es amoureux,
… le temps est toujours déterminé par tes sentiments et tes conditions psychologiques, pas par ta montre :-)

Maryline 18/05/2020 21:59

oui c'est très vrai, la montre n'est qu'un instrument mais le temps s'apprécie de tellement de façons différentes !
prends soin de toi !