7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)

Publié le par Maryline

[infos pratiques sur la traversée en fin d'articles pour les voyageurs intéressés]

Jeudi 8 aout, nous nous réveillons tôt. Nous avons RDV à 9h à l’agence Cataruzza qui s’occupe de notre embarquement. Après avoir passé la douane qui nous questionne surtout sur nos liquidités (combien on a en euros ? en dollars ?), nous entrons dans le port avec eux. Renaud conduit le camping-car jusqu’à son emplacement dans le cargo, le Grande Anversa. Nous gardons les clés, en moins d’une heure nous sommes installés. C’est exactement ce que nous espérions ! Nous n’avons aucun contrôle sur le poids du véhicule, ni sur la présence ou non de bouteille de gaz. Pourtant nous avions reçu juste avant de quitter la France un mail du capitaine du navire nous informant qu’il nous interdisait formellement de transporter des bouteilles de gaz. Or nous en avons 2 (pour les plaques de cuisson, le chauffage et le chauffe-eau). Nous en laissons une en France et convenons avec lui de laisser la seconde au port avant d’embarquer. Mais lorsque nous demandons où la laisser celle qui nous reste, l’agent qui se charge de nous, nous dit que c’est bon, on peut la garder si elle est presque vide. Nous sommes conduits à nos cabines (1 de 2 personnes et 1 de 3 personnes). C’est sommaire mais propre. Nous prenons connaissance de notre environnement qui va être assez réduit pendant plusieurs jours : s’agissant d’un navire de marchandises, et non « touristique », il n’y a pas beaucoup d’installations de confort : une petite salle commune avec une TV, un babyfoot, une table de ping-pong. Nous pouvons aller sur le pont mais en gardant les enfants sous haute surveillance car il y a pas mal de zones à accès restreint. Et sur le pont en acier, il fait très vite très chaud, il y a pas mal de bruit et ça sent le carburant à plein nez ! Je vous vends du rêve là, non ? 😉

Nous restons un long moment à quai à Monfalcone, le temps d’engloutir plusieurs centaines de voitures neuves dans le ventre du navire ; Pour l’exportation j’imagine… c’est impressionnant ! Nous prenons finalement la mer le lendemain vers 20h. Nous ne sommes que 8 passagers : nous 5, un couple d’italien et un italien voyageant seuls. Ils ne parlent pas très bien anglais, la communication sera assez restreinte avec eux tout au long du séjour. Tous les 3 ont acheté un billet « circulaire », c’est-à-dire qu’ils navigueront sur ce cargo jusqu’à revenir à leur point de départ.

7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)

Une routine s’installe assez rapidement, cadrée par les horaires très stricts des repas à bord : petit dej à 7h30, déjeuner à 11h et diner à 18h ! Et ici, on ne rêvasse pas pendant les repas, on enchaine les 3 plats et les fruits en moins de 30mn !! La cuisine est correcte, mais on ne se régale pas non plus. Nous avons une table pour nous 5, les 3 italiens sont ensemble et les 2 autres tables sont pour les officiers et sous-officiers de l’équipage. Ils sont majoritairement italiens, tandis que les « petites mains » que nous voyons moins sont philippins. Il y a environ 25 membres de l’équipage en tout. A chaque repas, c’est une entrée (soupe ou assiette de pâtes), un plat  (des tomates mozza, des aubergines farcies, un pavé de saumon…) et une semelle viande sans accompagnement. On termine par des fruits.

Quant à notre routine entre les repas, elle est ponctuée de 2 séances d’école (on en profite pour avancer !), des jeux de société, des temps calmes (lecture, sieste), quelques dessins animés ou films et quelques sorties sur le pont, dont une pour voir les magnifiques couchers de soleil. L’équipage fait parfois quelques paniers de basket et passent la balle aux enfants avec plaisir. Ils ont aussi installé une mini-piscine gonflable sur le pont pour eux plus haut… elle est pas belle la vie ? Bon, la première fois en pleine chaleur l’eau (hauteur maxi 25cm) était tellement chaude que les enfants ont failli se bruler et n’ont pu rester que quelques minutes !! Ils y sont retournés en matinée et en soirée et se sont bien amusés.

Le navire est globalement stable, 1 seule soirée a été inconfortable à cause de vagues qui le faisait tanguer.

7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)

Nous devions descendre à Ashdod, mais le cargo s’arrête juste avant à Haïfa, au nord d’Israël, où il doit rester 1 journée à quai pour le chargement/déchargement. L’équipage nous propose de descendre là, d’autant que nous arriverions un vendredi à Ashdod et que la douane ferme du vendredi midi au dimanche, ce qui nous obligerait à passer 2 nuits à l’hôtel le temps de faire les démarches pour sortir le camping-car du port. Nous n’hésitons pas longtemps !

C’était une expérience sympa mais 6 jours de navigation me sont suffisants. J’ai hâte d’avoir une fenêtre plus grande qu’un petit hublot, de retrouver mon lit 2 places et les grands espaces extérieurs !

Mercredi 14, nous arrivons à Haïfa en début d’après midi. Nos sacs sont prêts, nous attendons qu’ils nous appellent pour monter dans le camping-car. Des officiers de l’immigration montent sur le bateau pour s’occuper de nos visas. Renaud est soumis à un interrogatoire serré d’une quinzaine de minutes sur les raisons de notre voyage, le parcours, est-ce que nous planifier d’aller dans des pays ennemis ? (oui, le Soudan, et il explique pourquoi) avez-vous déjà voyagé dans des pays arabes ? (il en cite plusieurs mais « omet » de mentionner l’Iran), ils le questionnent sur le guide Lonely Planet qui évoque les territoires palestiniens. Ils nous délivrent un peu plus tard les visas de 3 mois sur une feuille volante, sans tamponner nos passeports (on ne peut pas voyager dans certains pays, dont le Soudan, avec un tampon israélien dans son passeport !). Malheureusement, l’heure tournant, nous comprenons que nous ne débarquerons pas aujourd’hui. Un peu frustrant de devoir dormir sur le bateau à quai ! D’autant que nous nous voyons imposer un « agent maritime », une personne qui nous accompagnera dans les démarches moyennant finances évidemment. Nous essayons d’esquiver l’intermédiaire mais nous ne sommes pas en position de force : soit on accepte de le payer 250€ et on débarque demain à Haîfa, soit on va à Ashdod comme prévu et on devra aller à l’hôtel. On arrive péniblement à négocier 50€ de rabais mais on accepte… en râlant 😉

Le réveil à 4h45 du matin pique un peu ! Mais le navire doit repartir donc ils nous mettent gentiment dehors ! Nous retrouvons notre pépère intact et le sortons sur le quai, et ensuite… nous attendons. Vers 7h, une personne nous amène aux douanes (customs). Ils veulent passer nos bagages aux rayons X. Ben on n’a pas de bagages nous ! Ok pas de problème, vous pouvez sortir ce qu’il y a dans le véhicule et le mettre dans la pièce. Heu… ça ne va pas être possible là ! Renaud leur explique, et ils sont donc 2 à monter et fouiller méticuleusement tout l’intérieur du camping-car. C’est la première fois que nous avons une fouille aussi rigoureuse : la boite de perle des enfants, la boite de Nesquik, le sucre, tous les outils de Renaud… tout est regardé, manipulé. Parfois, des caisses partent aux rayons X (la caisse de jouet des enfants, leur caisse de travaux manuels…). Ils semblent bloquer sur mon pain de savon de Marseille qu’ils tournent dans tous les sens avant de le passer au rayon X. Et pendant ce temps-là, nous attendons… Au bout de 2h, nous avons un joli bazar que nous rangeons tant bien que mal, mais ils semblent nous faire confiance, nous pouvons aller à l’étape suivante ! L’intermédiaire qui doit nous faciliter les démarches nous rejoint avec un papier qu’il est allé chercher dans les bureaux de la compagnie maritime (le delivery order, prouvant que le camping-car est bien descendu au port d’Haïfa). Et nous patientons à nouveau car leur système bloque : ils ont visiblement un document leur disant que le camping-car est arrivé à Ashdod ! Ah ben tiens, il va au moins servir à quelque chose le monsieur ! Renaud en profite d’ailleurs pour négocier (avec succès !) un nouveau rabais de sa commission car franchement les démarches ne semblent pas si compliquées, d’autant que tout le monde parle anglais. Bref… 2 heures plus tard, l’énigme est résolue et nous avons le papier qui nous permet de passer à l’étape suivante. Une vraie chasse aux trésors 😉 2 bureaux et quelques coups de tampons plus tard, vérification faite du numéro de châssis, la sécurité du port nous escorte à la sortie où nous franchissons victorieusement le portique du Port. Ca y est, nous sommes vraiment en Israël !

Il est 13h. Nous nous installons sur une place de parking devant une jolie plage pour récupérer de cette matinée stressante. Il fait chaud… tous à l’eau !

A bientôt pour le récit de nos premiers jours en Israel...

7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)
7 jours sur un cargo pour rejoindre Israël avec notre Camping-car, depuis Monfalcone (Italie)

Infos pratiques qui pourraient intéresser d’autres voyageurs :

  • Infos et réservations : toutes les infos (lignes disponibles, tarifs, conditions générales) sont sur le site grimaldifreightercruises.com. Il y a aussi un autre transporteur, Salamis mais je ne l’ai pas contacté.
  • Départ : Monfalcone ; arrivée prévue : Ashdod. Arrivée réelle Haïfa, 7 jours plus tard. L’équipage s’est occupé d’envoyer nos documents (assurance, carte grise et permis) à leur agence sur place pour faciliter notre dédouanement (= sortir le véhicule du port)
  • Prix de la traversée : 2700€ pour 2 adultes, 3 enfants et 1 Campingcar de 7,15m de long
  • Pas de frais au départ
  • Frais à l’arrivée (plus important que ce à quoi on s’attendait !)
    • 407 € de taxes portuaires
    • 130 € de documents (delivery order + manifest)
    • 150 € de commission pour l’agent des customs qui nous a été imposé
  • Les bouteilles de gaz sont interdites à bord (cf message du capitaine quelques jours avant notre embarquement) mais nous n’avons eu aucun contrôle ni question à ce sujet.
  • Il faut suivre sa réservation sur le site car la date de départ est susceptible de changer, et personne ne nous prévient ! Pour rappel, nous devions embarquer initialement le 11 juillet mais avons décalé (sans frais) à la dernière minute pour rentrer en France pour soigner Martin. Nouveau départ fixé au 28 juillet, mais le 26 ils nous ont prévenus que le bateau ne s’arrêtait plus en Israël. Départ décalé au 6 aout, puis au 8 aout, date à laquelle nous nous sommes rendus au port de Monfalcone
  • Ils demandent simplement un scan des passeports en amont afin de faire nos laissezpasser qui nous permettront d’entrer dans le port. Rien pour le véhicule.
  • Les démarches pour sortir le véhicule nous ont pris 5h (je ne compte par les 2h d’attente avant que les bureaux ouvrent !), mais ça aurait dû être beaucoup plus rapide sans notre problème de changement de port d’arrivée.

Publié dans Israël, infos pratiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tom-Tom 21/08/2019 16:32

Sympa comme moyen de transport !! J'imagine que c'est plus léger que de mettre le bateau en shipping avec toutes les démarches administratives... Et surtout vous avez dû sentir que le vrai départ était enfin arrivé après les premiers tours de roues compliqués !

Maryline 24/08/2019 18:29

oui les démarches sont un peu plus simples, mais s'est surtout beaucoup plus sécurisé.. et un peu moins cher au final que si on avait du prendre des vols et hôtel en attendant le CC

Badeigts nicole 18/08/2019 14:00

Merci de nous faire vivre pleinement votre aventure qui s’annonce merveilleuse. C’est un réel plaisir de vous suivre et nous savourons chaque étape de votre périple avec grand plaisir.
Bien amicalement et félicitations pour la rédaction du blog et les magnifiques photos qui l’agrémente

Maryline 20/08/2019 21:24

merci pour les encouragements ! ce blog c'est un peu notre carnet de voyage personnel qu'on partage avec ceux qui le souhaitent ;)

Joël et Josette 18/08/2019 10:48

"Tu as vu, YA 1 T 5"
Ça commence comme ça, au moment du café le matin..Alors, Joël sur la tablette, Josette sur le smartphone, on lit d'abord rapidement en diagonale, pour savoir si pas de problème, et après, on déguste !
Bon, avons beaucoup compati, après 34 jours, si, si, si, 34 jours de ce rythme sur un Grandé... quelque chose... Grimaldi" en rentrant d'AMSUD !
Alors, vous comprenez qu'on ai vécu votre traversée au 1er degré ! Les repas - chronométrés en maxi 18 mn - à 11 h et 18 h, après avoir entendu un tonitruant "ready" dans la pièce à côté, les soupes et les plats de pâtes (très bonnes, heureusement), les lonnnnngues journées .... Alors, avec 3 enfants... Mais ils sont tellement adorables (chut, faut pas leur dire...), ils ont dû faire l'unanimité au niveau de l'équipage qui ont dû s'en amuser ! En tout cas, merci pour ce reportage toujours aussi attachant.
Allez, vite,la suite...

Maryline 20/08/2019 21:25

34 jours ! comme vous avez du trouver le temps long ! mais finalement c'est passé assez vite, les enfants auraient même aimé rester un peu plus ! bises à vous 2

Pat 17/08/2019 22:58

Hello 2 tours à 10 !
Bin oui : 1 tour à 5 + 1 tour à 5 = 2 tours à 10 non ?
Bon OK, c'est nul...
Évidemment, je n'allais pas louper le 2ème volet de vos aventures !!!
J'ai encore le souvenir de mes consultations quasi quotidiennes de votre Blog dans l'espoir d'un nouvel article, et je crois bien que je vais replonger (d'ailleurs c'est déjà fait). Je n'ai rien perdu de votre faux départ et des mésaventures de Martin...
Je vous souhaite le meilleur pour cette 2ième (folle) aventure en famille, et me réjouis d"avance de vous lire.
@Renaud : si tu n"as besoin de rien tu sais comment me contacter :-)
Bon voyage à toute la famille

Maryline 20/08/2019 21:26

Ah ben enfin ! je me demandais si tu nous suivais cette fois-ci ;) heureuse de t'embarquer avec nous ;)