En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative

Publié le par Maryline

Juste au moment où je publiais mon dernier article, près d’un point d’eau et alors que je venais d’écrire qu’on n’avait pas eu la chance de voir de gros troupeaux d’éléphants, c’est une dizaine de pachydermes qui s’avance vers nous pour s’abreuver. Le soir est déjà en train de tomber et les photos sont beaucoup trop sombres, mais nous garderons longtemps ce souvenir dans nos têtes ! Le lendemain, c’est l’anniversaire de mon Martin et nous avons le plaisir de fêter ses 8 ans entourés d’amis ! En effet nous rejoignons en fin de journée Edouard, Hélène, Ambre et Stanislas avec lesquels nous avions passé quelques jours à Maun et précédemment en Namibie. L’arrivée est un peu retardée par une panne sur le parking du supermarché : impossible de démarrer, on n’entend même pas le préchauffage. Renaud détecte qu’un des câbles arrivant au filtre à gasoil est sectionné net. Cela fait plusieurs jours qu’on a par intermittence des pertes de puissance qu’on pensait dues à des injecteurs encrassés, mais c’est visiblement d’ordre électrique. 2 hommes s’approchent de nous pendant que Renaud a la tête dans le moteur. Ils passent un coup de téléphone et quelques minutes plus tard Nathan, un électricien visiblement réputé dans le coin, nous rejoint. 2 heures plus tard, après avoir coupé les câbles il resoude le tout. Je ne sais pas si ça tiendra dans la durée mais en tout cas nous pouvons redémarrer et enfin rejoindre nos amis ! C’est donc bien entouré autour d’un délicieux « gâteau-pancake » à la banane que mon petit poussin souffle ses (vraies) bougies. 8 ans au Botswana, après avoir fêté ses 6 ans à l’hôpital le lendemain de notre départ, ses 3 ans en Iran et ses 2 ans au Kirghizstan.

En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative

En venant à Kasane, nous n’avons pas de plan précis. Nous avons déjà passé 3 jours ici en février dernier, et l’idée était surtout de rejoindre nos amis tout en prenant notre temps sur la route des éléphants. Maintenant que nous sommes ici, l’idée est tentante de refaire une balade en bateau sur la rivière Chobe. Nous l’avions faite la dernière fois déjà mais n’avions pas eu très beau temps et n’avions pas vu énormément d’animaux (oui, nous commençons à être exigeants !). Hélène et Edouard ont déjà réservé l’excursion pour le lendemain, nous nous joignons à eux et avons le plaisir de retrouver Mabuta, le guide que nous avions en février. Et quelle bonne idée de refaire cette excursion ! Nous nous sommes régalés ! Tout y était : la belle luminosité, la bonne ambiance et surtout des animaux à foison ! Des varans, des cobes et des buffles sur les berges de la rivière, des hippos dans l’eau, et surtout des dizaines d’éléphants ! Et quelle joie lorsque l’un d’eux décide de traverser la rivière juste à côté de nous ! Savez-vous que les éléphants peuvent nager ? Celui que nous observons pendant un quart d’heure s’immerge peu à peu jusqu’à disparaitre sous l’eau. Seule sa trompe ressort parfois tel un périscope, pour lui permettre de respirer. Quelques mètres plus tard, il commence à ressortir. Bon on peut se le dire, il n’a pas l’air super à l’aise et il n’est pas très rapide pour traverser mais nous savourons chaque instant de ce spectacle incroyable. Un peu plus loin, notre guide approche notre embarcation tout près d’un énorme crocodile. Il est gigantesque, et nous sommes à quelques mètres à peine ! Louise surtout, qui est assise tout devant. J’avoue être un peu stressée qu’elle soit aussi près, mais Mabuta a l’air confiant. Il l’est un peu moins quand nous nous approchons des hippos, en revanche. Décidément, comme lorsque nous étions en pirogue sur le delta de l’Okavango, les gens d’ici ne semblent pas rassurés à proximité de ces animaux massifs qui peuvent charger dans l’eau comme sur terre. Mabuta met même les gaz à un moment lorsqu’un mâle nous regarde fixement et commence à s’approcher de nous. Nous préférons retourner près des éléphants, une famille patauge devant nous, ou plutôt plusieurs familles puisqu’il y a plusieurs éléphanteaux. On ne s’en lasse pas ! Le coucher de soleil est magnifique sur la rivière, mais la température baisse rapidement une fois la nuit tombée. Il est temps de rentrer. La balade était vraiment chouette, le jour et la nuit par rapport à cette faite en février ! Le temps de faire quelques courses et nous rentrons au campsite pour un barbecue avec nos amis. Le coût de la vie nous semble un peu plus élevé ici qu’en Namibie, mais la viande est moins chère et nous nous régalons de koudou, élan et de bœuf parfaitement cuisinés par Edouard.

En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative

Nous ne pensions rester que 2 nuits sur Kasane, mais Mathieu, Severine, Paul et Louis que nous avons quitté à Maun la semaine dernière nous contactent pour nous dire qu’ils arrivent dans la journée le lendemain. Les enfants sont tellement contents de revoir leurs copains que nous restons pour les attendre et passer la soirée avec eux. Et nous nous retrouvons les 3 mêmes familles qu’il y a plus de 2 mois à Sesfontein, en Namibie autour d’un bon feu de bois. Renaud profite de cette pause en campsite pour se pencher sur le problème du marchepied qui ne fonctionne plus depuis un mois environ mais sans succès, c’est apparemment un problème électrique… on verra ça plus tard !

Aujourd’hui c’est une journée tranquille, nous restons une dernière journée avec nos amis car nous ne savons pas combien de temps nous allons rester sans croiser de familles alors nous en profitons un maximum avant que nos chemins se séparent à nouveau. Mais demain, on se motive et on quitte Kasane pour poursuivre notre découverte du Botswana !

En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative
En bateau sur la Chobe River, 2ème tentative

Publié dans Botswana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

creusoise 09/06/2021 19:26

j'adore l'éléphant sous-marin !
que d'anniversaires inoubliables !

Maryline 13/07/2021 09:50

Oh oui c'était drôle on ne voyait que sa trompe !