Etosha, une fin de toute beauté !

Publié le par Maryline

Au total, nous avons passé 8 jours dans le parc d’Etosha. Et si nous n’avions pas vu beaucoup de félins sur la première partie, nous nous rattrapons largement sur la fin avec plusieurs jolies rencontres ! Le 19 mars, nous quittons le camping d’Halali et hésitons à faire un aller-retour pour rejoindre le Etosha Lookout, un point de vue sur le pan d’Etosha, ce désert de sel d’une superficie de 5000km². Finalement, nous craquons et ne le regrettons pas du tout ! Quel paysage minéral incroyable ! On se sent véritablement seuls au monde et un brin aventuriers sur cette piste semblant s’étirer à l’infini !

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Nous passons ensuite plusieurs heures sur les pistes pour rejoindre le camping d’Okaukuejo. Malheureusement, on ne voit pas grand-chose, c’est un peu frustrant d’avoir l’impression de scruter l’horizon et de scanner chaque buisson pour rien ! Après une pause rafraichissante à la piscine, nous quittons le camping en fin d’après-midi pour faire notre « game drive » de fin de journée. Un gars du staff nous arrête et nous informe qu’il a vu des lions sur une piste toute proche. On enregistre les instructions et on fonce ! Il y a 2 voitures quand nous arrivons sur place et nous nous installons confortablement : à côté de nous, un lion et une lionne, couchés dans l’herbe. Nous comprenons rapidement qu’ils se reposent en pleine session d’accouplement. Lorsqu'ils s'accouplent, les lions endurent un véritable marathon : toutes les 15 à 20 minutes, 50 fois par jour jusqu'à 4 jours d'affilée... et le mâle chope la lionne par le cou pendant l'acte pour qu'elle se tienne tranquille. Ça calme, non ?? Bon nous avons dû les apercevoir à la fin dudit marathon, ils avaient l'air crevés 😅 . Mais à moins de 10 mètres du camping-car, on ne va pas faire les difficiles ! Nous restons près de 2 heures à les regarder, les véhicules progressivement s’en vont et nous sommes seuls ensuite. Nous sentons que la lionne se prépare pour la chasse : elle s’éloigne, se cache dans les herbes, attendant qu’une gazelle imprudente d’approche d’elle. Quel dommage, il est déjà l’heure de rentrer car il est interdit de circuler dans le parc après 19h15, nous n’assisterons pas à une scène de chasse ce soir. Un diner rapide et nous filons au point d’eau illuminé où 2 rhinos viennent s’abreuver sous nos yeux. C’est vraiment génial ce type d’installation dans les campsites, ça permet de prolonger un peu la journée !

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Le lendemain matin, on ne résiste pas à la tentation de retourner au même endroit. Le couple a un peu bougé, mais on le retrouve rapidement, le mâle et la femelle marchant tranquillement. Ils sont si proches, c’est incroyable ! Ils traversent même la route devant nous de leur pas lent et chaloupé. Pas mal de voitures arrivant dans les deux sens, nous préférons partir pour les laisser tranquilles. Et quel bonheur, quelques minutes plus tard d’apercevoir un beau mâle à nouveau très proche de la piste. Et cette fois-ci, nous sommes seuls pour l’observer. Nous le suivons sur quelques centaines de mètres avant qu’il ne s’enfonce dans le bush à l’abri des regards.

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Nous prenons ensuite la longue route conduisant au campsite le plus à l’ouest d’Etosha, Olifantrus, situé à plus de 125km. La route est assez monotone et nous ne voyons quasiment aucun animal. Décidemment ce parc joue avec nos nerfs 😉 Nous arrivons en fin d’aprèm au campsite qui est beaucoup plus petit que les autres, seulement 8 emplacements de camping, et quasiment plein aujourd’hui car c’est un week-end prolongé ici en Namibie et il y a pas mal de touristes locaux et de sudafricains qui sont de vrais fans de camping, comme le montrent les équipements qu’ils ont (tentes, spots, barbecues…). Ce camp a une particularité : en 1983 et 1985 il a été le théâtre de l’exécution de plus de 550 éléphants au titre de la conservation de l’écosystème. En effet le cumul de conflits dans le nord du pays et d’une grave sécheresse au début des années 1980 a conduit à une soudaine augmentation du nombre d’éléphants trouvant refuge dans le parc. Les autorités namibiennes ont décidé de « réguler » le nombre d’éléphants et ont fait construire une immense potence à Olifantrus afin de disposer des carcasses des pachydermes (prélèvements scientifiques, découpage de la viande, équarrissage etc). C’est assez glaçant de lire les informations dans le « visitor center » qui se situe à côté du gibet ! Le waterhole du campsite est à la fois magnifique et un peu décevant : magnifique car c’est une passerelle qui passe au-dessus des animaux, conduisant à une belle plateforme d’observation à 2 étages : on peut choisir de s’installer en hauteur, ou bien derrière une vitre juste au niveau de l’eau. C’est drôle quand nous y entrons nous réalisons que nous sommes enfermés derrière des vitres et que les animaux, eux, sont en libertés autour de nous 😉 Mais déception quand nous revenons à la nuit tombée car ce soir il n’y a aucune activité en dehors de quelques tortues. Décidemment, les éléphants, qui nous censés être nombreux dans le coin, ont décidé de nous bouder on dirait !

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Dimanche 21, c’est notre dernière journée dans le parc que nous devons quitter avant 16h, heure à laquelle expire notre billet. La piste est bonne, les enfants se succèdent au volant pour leur plus grand bonheur ! Alors qu’il n’y a aucun animal à l’horizon, même pas une gazelle, Renaud ralentit brusquement : une lionne juste là, assise sur un talus ! La luminosité n’est pas belle pour les photos car le temps est couvert, mais nous en profitons en la regardant simplement jusqu’à ce qu’elle décide de s’éloigner de nous.

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Nous hésitons à déjeuner dans le parc ou en dehors, moi j’avoue j’en ai un peu marre : le vent, la poussière, les vibrations me fatiguent beaucoup, sans compter que je partage souvent mon siège avec un enfant donc ce n’est pas la meilleure position. Mais Renaud insiste pour s’arrêter à un dernier point d’eau « le dernier et après on file ». Je soupire un peu de mauvaise grâce, mais ravale rapidement mon « râlage » car pour une fois, il y a plein d’animaux ! Des zèbres, des bubales, des springbock, des gnous… et quelques minutes plus tard, une dizaine de girafes ! Vraiment magnifique ! Nous restons là, tous seuls, à les observer pendant plus de 2 heures en grignotant. Nous en profitons pour essayer de comprendre les codes de séduction des girafes, car deux d’entre elles semblent prêtes à s’accoupler : et que je fais des ronds avec la tête, et qu’on se frotte le ventre mutuellement, et que monsieur s’approche par derrière… mais que fait cette 3ème girafe à s’incruster ? Ah ben tiens monsieur semble vouloir changer de partenaire. Et que je re-fasse des ronds avec la tête, re-frottage de ventre, quelques tentatives pour grimper acrobatiquement sur la croupe de madame. Et soudain c’est tout le troupeau qui s’approche… bon je crois que c’est mort pour les tourtereaux qui laissent tomber et s’arcboutent sur leurs longues jambes pour boire.

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Nous quittons le parc à la fois émerveillés et crevés. Mine de rien, nous avons fait plus de 1300km de pistes avec parfois de la bonne tôle ondulée, il y a de la poussière partout, je crois que nous avons besoin d’un peu de repos ! Et ça tombe bien, on nous a parlé d’un campsite tenu par un ancien overlander (voyageur en véhicule) gratuit pour les véhicules non immatriculés en Afrique. Nous y rencontrons Jean-Marie, ancien motard qui a troqué récemment sa bécane contre un petit camping-car 4x4, ainsi que Marion et Daniel qui ont aussi de longues années de voyages derrière eux ! On parle voyages, les enfants profitent de la piscine, jouent aux légos, moi je nettoie notre maison et Renaud fait un peu de bricolage pour resserrer les trucs qui ont bougé ces derniers jours, sous l'oeil attentif d'une autruche. Demain, c’est en pleine forme que nous allons prendre la route vers le nord pour nous enfoncer sur le territoire des Himbas.

Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !
Etosha, une fin de toute beauté !

Publié dans Namibie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Reulet AM 23/03/2021 22:21

Magnifique, grandiose, quel avantage de faire ce parc en cc même s'il est plein de poussière à la fin. Vous avez été gâtés par les lions, nous un seul et de dos en plus, quel plaisir de re-voyager en Namibie avec vous.
Bonne route.

Pat 23/03/2021 21:00

Magifique (contraction de magique et de magnifique) !!!
rien à rajouter, ah si : Merci !

Josette et Joël 23/03/2021 19:26

Quel reportage, mais quel reportage ! Et quelles photos ! Je ne sais que vous dire d'autre ! Sublîmissime ! Bravo !

DEROBERT Jean Marc 23/03/2021 19:09

que de belles photos, nous aurions mieux fait de partir en Afrique plutôt que nous confiner en France et de laisser notre camion en Inde

DEROBERT Jean Marc 23/03/2021 19:07

que de belles photos!!

Charisma45 23/03/2021 18:43

C' est vraiment un superbe voyage!