le projet

Publié par mary

Notre projet est finalement assez "simple" : faire une pause dans notre vie bien réglée pour partir à la découverte de nouvelles cultures, en famille avec nos 3 enfants.

 

On entend souvent qu’un tour du monde, ça ne se vit qu’une fois dans une vie. C’est peut-être vrai, pourtant dès notre retour en France après une « balade » d’un an nous savions déjà que nous repartirions… un jour…

L’idée qui germait, alors que nous n’avions pas encore posé le pied en France ? Traverser l’Afrique du nord au sud en pick-up aménagé. Puis la vie « normale » a repris son cours, Eliott est né, puis Louise. Nous avons quitté Paris pour Marseille, pris nos marques dans de nouveaux boulots, acheté une maison.

En juin 2013, Martin pointe le bout de son nez. Quasiment au même moment, un bloggeur nous sollicite pour avoir notre vision du retour à la vie normale après un long périple. L’entretien n’a finalement pas lieu mais il n’en faut pas plus pour relancer le sujet qui n’était pas enfoui bien loin. « Au fait… on n’avait pas dit qu’on repartirait ? » ,

« oui mais à 5 dans un pick-up ça ne va pas le faire. Et puis l’Afrique avec des enfants en bas âge, je ne le sens pas trop… »

« ah oui, c’est vrai… faudrait trouver un truc plus grand. Quant aux gosses, ça s’adapte partout, non ? »

Et me voilà, entre 2 tétées, 3 playmobils et des bains à la chaine, en train de consulter des blogs de familles parties pour 1, 2 ou 3 ans. Dans nos têtes, nous sommes déjà partis…

Alors à la question « pourquoi (re)partir », je ne sais pas vraiment quoi répondre. Vraisemblablement pour tout un tas de raisons : car nous avons attrapé le virus il y a plusieurs années déjà, car nous avons toujours envie de voir comment ça se passe ailleurs, l’envie de faire des rencontres qui bousculent nos repères, car nous voulons profiter de nos enfants à 100% en vivant une expérience unique, car nous espérons leur transmettre certaines valeurs, aiguiser leur curiosité et leur apprendre le respect de l’autre…

Bref, on ne sait pas expliquer pour quoi on (re)part, mais une chose est sûre… on y va !