En route vers Téhéran

Publié le par Mary

Dimanche (19 avril), nous quittons Tabriz pour nous diriger vers le sud. Nous devons rejoindre Téhéran pour y récupérer nos visas Turkmènes. Pour la première fois depuis que nous avons quitté l'Europe, nous prenons un peu d'autoroute, pas chère du tout et plutôt bien entretenue. Au bout de quelques heures, alors qu'on commence à s'interroger sur notre bivouac du soir, j'aperçois un village avec un gros dôme au loin, sur ma droite. Zut, on vient de rater la sortie d'autoroute ! Il en faut davantage pour faire renoncer Renaud, qui enfile son costume de conducteur iranien et improvise une sortie sur un chemin de terre un peu plus loin. Et c'est ainsi que nous atterrissons à Soltanyeh, la jolie surprise de la journée avec son magnifique mausolée au dôme recouvert de mosaïques bleues. Nous trouvons une place au calme juste à l'arrière du monument et à peine quelques minutes après notre arrivée deux adolescentes nous apportent un plateau avec du thé et du du sucre. Timides, elles n'osent pas entrer lorsque nous les invitons. Elles reviennent un peu plus tard pour nous proposer de partager leur repas, mais nos pâtes sont déjà en train de cuire... Raté pour cette fois !

Le lendemain matin, nous prenons un bon moment pour visiter le mausolée. Scène marrante à l'entrée : 2 prix sont affichés : un en farsi indiquant 20 000 rials (0,6€), l'autre dans notre alphabet indiquant 150 000 rials (5€). Sans me démonter, je présente 2 billets de 20 000 au guichetier (les enfants ne paient aucune entrée, comme en Turquie d'ailleurs).

- ah non c'est 150 000 pour les touristes madame !

- ah non monsieur, je vois écrit 20 000 en farsi

- c'est le prix pour les iraniens. Êtes-vous iranienne ?

- oui (en farsi, et avec un grand sourire)
- et comment vous appelez-vous ?

- je suis Zahara, et voici mon mari Mesoud, mes fils Ali et Mohamed et ma fille Maryam...

Eclat de rire du guichetier qui nous tend nos 2 entrées ;-)

La visite est très belle en tout cas, et les enfants s'amusent, comme d'habitude, à chercher des passages secrets, grimper les hautes marches ou se cacher derrière les piliers.

Nous reprenons la route en début d'après-midi pour nous arrêter, 150 km plus loin dans la ville de Qazvin. Les balades dans le bazar animé et le magnifique caravansérail restauré sont un peu "gâchées" par des enfants grognons ne cessant de se plaindre : j'ai mal aux pieds par-ci, j'ai les fesses qui me grattent par-là... Un peu tendue l'ambiance familiale à Qazvin ;) Ce qui ne nous empêche pas de nous offrir un bon restaurant pour gouter les spécialités locales, notamment un ragout de mouton avec des pistaches et des graines de grenade séchées accompagné d'un bon riz parfumé... un délice !

Nous arrivons finalement sur Tėhéran mardi. Le plan, c'est d'arriver pas trop tard en fin de journée et de trouver une place proche de l'ambassade du Turkménistan où nous comptons nous rendre demain. J'ai rentré l'adresse de l'ambassade dans un GPS qui a un peu de mal avec l'alphabet arabe, mais tout a l'air ok. L'entrée dans la ville est hallucinante : des voitures garées n'importe comment, des queues de poissons à tour de bras, on distingue à peine le nombre de voies sur la route, et au milieu de tout ça on a les bus et minibus qui font leur vie, et des piétons qui jouent leur peau en traversant. Renaud a ralenti pour laisser passer 2 jeunes à un passage clouté, et on a bien failli se faire refaire l'arrière du camping-car. Leçon retenue : on ne laissera plus passer de piétons !

Nous nous enfonçons dans le centre ville pendant une bonne heure (Teheran c'est immense, 17 millions d'habitants et des kilomètres de bouchons !), pour nous apercevoir que le GPS nous a conduit au sud de la ville, alors que l'ambassade se trouve au nord... Génial !! Nous mettons finalement 3 heures pour retraverser la ville et trouver la petite rue dans laquelle se cache l'ambassade. Il est 22h quand nous arrêtons le moteur dans une impasse calme en bordure d'un square. Ouf... Quelle après-midi ! Heureusement les enfants ont été calmes pendant tout le trajet ( merci les tablettes !).

En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran
En route vers Téhéran

Publié dans iran

Commenter cet article

mimie 10/05/2015 09:30

Mouahahahahaah il y a des choses qui ne changent pas... Eliott qui boude!!!!! :)

Michèle 24/04/2015 16:10

vous n'avez vraiment peur de rien mais quel humour !! Continuez à vous amuser;pour le GPS il faut peut-être se souvenir que l'arabe se lit de droite à gauche, non?

Pat 24/04/2015 10:38

Suivre votre aventure est toujours aussi passionnant et...hilarant. Un grand bonjour à Zahara, Mesoud et leurs trois enfanfs Ali, Mohamed et Maryam !!!
Il y en a qui sont prêts à tout pour quelques rials.
Bonne route à tous.

Camille 22/04/2015 21:51

je suis content que vous passez des bon moment en iran, ne pas oublié de visiter le palais de saad abad palais de golestan, les muse visiter darband,etc ...

bon continuation

Pierre la Fabrique 22/04/2015 21:15

Toujours heureux de te lire !
Nous avons encore parlé de votre aventure à midi à la cantine.
Amitiés et bonne route !
Pierre

Josette et Joël 22/04/2015 21:13

Ce n'est plus un journal de voyage. ..C'est un vrai roman sur les épisodes duquel nous nous precipitons dès leur parution. ..Merci pour ce partage, car nous savons que cela demande beaucoup d'organisation et de temps. Et que dire des photos ! Sublimissimes....