1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Publié le par Maryline

[Pour lire tous nos articles au Mozambique, cliquez ici ]

Le Mozambique est un immense pays, et nous n'en avons découvert qu'une petite partie ! Volontairement, nous avons fait l'impasse sur les parcs, villes et autres sites intéressants du pays, pour nous focaliser uniquement sur les plages de rêve de l'océan indien. Ce mois au Mozambique était donc un peu synonyme de vacances dans notre périple africain. Et nous avons été comblés par les plages magnifiques en mode cocotiers et sable blanc qui nous ont permis de bien recharger nos batteries ! Quelques regrets néanmoins : la météo un peu fraîche encore (nous sortons à peine de l'hiver austral ici) et des restrictions liées à la pandémie qui ont un peu sapé l'ambiance farniente/détente, sentiment accentué par le fait que sans 4x4 certains petits coins perdus nous étaient inaccessibles. Mais c'est vraiment un pays que nous conseillons à tous ceux qui auraient envie de farniente !

 Durée : 28 jours

1950km parcourus

Dépenses : 1716€, soit 61,30€/jour. Ce montant inclut les frais de visa (213€), quelques trucs mécaniques et l'achat de souvenirs ainsi que toute la vie quotidienne. Le budget "courses" est assez conséquent autour de 15€/j mais c'est un contrecoup normal de notre "serrage de ceinture" au Zimbabwe et il a fallu qu'on rachète des trucs un peu chers (huile d'olive, beurre, café, moutarde…). Le budget activités/visites est clairement le plus important, il comprend 2 sorties plongées de Renaud, 4 excursions en bateau et une sortie en 4x4. Nous avons trouvé les excursions relativement chères, comme souvent en Afrique mais avons choisi de ne pas trop nous limiter pour profiter à fond de nos vacances. A noter que les enfants paient à chaque fois, même Martin, mais nous avons négocié systématiquement un gros rabais par rapport au prix initial. Pour vous donner une idée, voici le détail de ce que nous avons fait :

  • Inhassoro : journée en bateau à Ilha Santa Carolina : 7500Mts (=100€) incluant l'entrée du parc national. Mer un peu agitée qui a diminué la visibilité du snorkeling, mais île vraiment jolie. On regrette juste un peu le fait d'avoir pris un bateau en bois hyper lent (mais c'était moins cher…)
  • Vilanculos : journée en bateau à Bazaruto et Benguerra : 11500Mts (=150€) incluant l'entrée du parc national. Excursion chère mais vraiment belle, avec repas sur la plage, 2 sessions de snorkeling…
  • Vilanculos : tour en 4x4 dans les dunes rouge pour le coucher du soleil : 3000Mets (=40€). Une excursion qui ne restera pas dans le top 10 de notre voyage, mais on a passé un bon moment et les couleurs étaient dingues.
  • Tofo : Ocean Safari (3h) : 6800Mets (=90€) : les raies manta et requins baleine ne se sont malheureusement pas montrés, c'est la dure loi de la nature :-(
  • Tofo : 2 plongées:  5440Mts (=70€)
  • Bilene : tour en bateau  (+marche dans le sable, 2h en tout) pour aller voir les tortues : 2800Mts (=38€). A ne pas faire si vous voulez pensez voir des tortues de près, mais on a beaucoup aimé le contraste de la lagune et de l'océan et les vues depuis la petite falaise.

Comme d'habitude, voici le détail de nos dépenses :

1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Ce qu'on a aimé

  • Les plages paradisiaques : 2500km de littoral sur l'océan indien, forcément ça vend du rêve et les plages du Mozambique ne nous ont pas déçues ! Notre petit classement tout à fait subjectif :
    • Le parc national de Bazaruto : ok ok c'est pas vraiment une plage en tant que tel mais c'est un petit joyau dans lequel nous avons fait 2 excursions au top.
    • Zavora : seuls au monde avec des piscines naturelles permettant de faire du snorkeling à marée basse et un cordon dunaire offrant des vues époustouflantes;
    • Inhassoro : nous étions posés à la sortie de la ville sur un bivouac avec une chouette vue et avons pu nous baigner sans problème, jouer au foot avec des locaux, acheter du poisson aux pêcheurs… Nous étions aussi sous le coup des retrouvailles avec l'océan indien, d'où peut-être sa position dans ce classement ;)
    • Bilene : l'avantage d'une lagune c'est que l'eau, en plus d'avoir des couleurs magnifiques, est un peu plus chaude que l'océan, ce que nous avons particulièrement apprécié. Nous avons pu nous y tremper sans problème et sans présence policière;
    • Tofo : la baie est vraiment magnifique, mais la présence policière faisant respecter les interdictions nous a saoulé, de même que les vendeurs ambulants
    • Ponta do oro : un peu comme Tofo, la anse est superbe, mais le vent et les grosses vagues nous a empêché de vraiment en profiter :(
    • Xai Xai : une belle plage sauvage où nous étions seuls à l'exception des milliers de crabes avec lesquels les enfants se sont amusés. Mais trop de vagues empêchant toute baignade quand nous y étions.
    • Vilanculos : la plage en tant que telle ne nous a pas enthousiasmés, un peu trop touristique avec pas mal de bateaux et beaucoup de vendeurs collants. Mais c'est le point de départ pour le parc de Bazaruto donc on n'y a passé 4 jours quand même !
    • Quissico : nous étions entre 2 lagunes un peu marécageuses, il faisait gris avec un peu de pluie. Le ressenti aurait peut-être été différent par beau temps !
  • Le pain : oh mon dieu quel bonheur de retrouver du vrai pain ! Et pas seulement dans des boulangeries branchouilles, ici il y a du pain partout dans le moindre village. Après 2 ans de régime pain de mie, nous savourons ce plaisir tout simple. Pour ceux qui ont voyagé en Asie, ça nous a fait penser au Laos de ce point de vue !
  • Acheter des produits fraichement pêchés : langoustes, moules, huitres, poissons… nous en avons bien profité et cela nous a permis de bien diversifié nos menus aussi !
  • L'ambiance "tudo bem" : je ne sais pas si c'est les cocotiers, le fait de parler portugais plutôt qu'anglais, ou le fait d'être en mode détente au bord de l'océan, mais l'ambiance "cool" du pays nous a bien plu. On regrette simplement que les restrictions en cours cassent un peu le côté détendu du pays, justement.
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Ce qu'on a moins aimé

  • Les restrictions covid, justement et notamment l'interdiction de se baigner, s'assoir ou faire des châteaux de sable sur les plages. Alors il est assez facile de s'y soustraire en visant des plages peu touristiques et désertes, mais en camping-car c'est un peu plus compliqué qu'en 4x4. Et c'est pénible de ne pas avoir l'esprit complètement tranquille à regarder à droite et à gauche pour vérifier qu'il n'y a pas de policier en vue.
  • A l'époque où nous avons voyagé (de mi-aout à mi-septembre), nous avons trouvé les températures parfois un peu fraiches, que ce soit dans l'eau (autour de 21-22°) ou en dehors, avec quelques journées à 30° mais aussi pas mal de journées très venteuses ou couvertes faisant bien baisser le thermomètre. A vrai dire, je ne me suis baignée que sur Bazaruto ! Les enfants davantage, évidemment mais on n'a pas le même métabolisme ;)
  • Négocier pour des excursions, OK. Négocier pour acheter des souvenirs, OK. Mais s'il y a bien un truc qui nous agace c'est quand les prix de la vie quotidienne (fruits, légumes…) augmentent simplement parce que nous sommes touristes. C'est quelque chose que nous n'avions plus rencontré depuis la Tanzanie et cela ne nous avait pas manqué ! Et c'est encore plus énervant lorsque les vendeurs persistent à te dire que "si si, c'est le prix normal partout au Mozambique". C'est surtout vrai dans les villes telles que Vilanculos, Tofo, Bilene, Ponta… du coup nous avons très vite pris l'habitude de faire nos courses à l'intérieur des terres et de ne rien acheter sur place.
  • Nous avons trouvé les vendeurs ambulants particulièrement collants, notamment sur Vilanculos, Tofo et Ponta de Ouro qui sont finalement les 3 endroits les plus touristiques où nous sommes allés. A noter qu'ils se déplacent librement dans les campings et lodges, ce que je trouve moyen moyen… On a d'ailleurs "perdu" au Mozambique une serviette qui séchait sur le retro ainsi que la pelle avec laquelle les enfants ont joué et qu'ils ont oublié de ranger le soir venu…
  • Et le dernier point est lié à l'imprévisibilité de la nature mais nous sommes un peu déçus de ne pas avoir vu de raie manta ni de requins-baleine. Nous avons vu des baleines au large de certaines plages mais de très loin, ainsi que de petites tortues à Bilene. Nous avons aussi vu plusieurs dauphins à Tofo mais de manière assez furtive, seul Eliott en a vraiment profité, parvenant à nager près d'eux pendant plusieurs secondes avant qu'ils ne filent à toute vitesse.
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Les petits trucs qu'on a remarqués

  • Le Mozambique est l'un des principaux pays producteur de noix de cajou, et on en trouve partout au bord de la route dans de petits sacs en plastique. Il faut compter autour de 10€ pour 1kg de noix décortiquées et grillées. Sympa pour l'apéro!
  • Je pensais avoir mal vu, mais à y regarder de près, il y a bien un fusil AK47 représenté sur le drapeau national ! Il est censé représenter l'ardeur des mozambicains à défendre leurs libertés. Il n'y a que 2 pays au monde qui ont une arme sur leur drapeau : le Mozambique et le Guatemala !
  • Ici, en tout cas le long du littoral, on trouve nettement moins de petites maisons rondes en terre comme en Zambie ou au Zimbabwe. Elles sont remplacées par des maisons plus carrées en feuille de palmier ou cocotier.
  • Nous avons été surpris et impressionnés par le nombre de  lodges ou de complexes hôteliers laissés à l'abandon, ou inachevés. Quel dommage parfois de voir ces ensembles délabrés sur des emplacements incroyables. Quand on a voulu savoir pourquoi, on nous a avancé plusieurs raisons : la chute brutale du tourisme dans les années 80 à cause de la guerre civile ayant fait plus de 1 million de morts (le cessez- le feu a été signé en 1992 mais la partie centrale du pays a vu des résurgences de combats entre 2013 et 2016); le manque d'argent des investisseurs qui commencent des travaux mais s'interrompent par manque de fonds; récemment une succession de cyclones qui ont dévasté la côte ou encore les attaques djihadistes dans la province du Cabo Delgado (extrême nord-est du pays) et la pandémie qui freinent la reprise du tourisme dans ce magnifique pays.
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Infos pratiques pour circuler en camping-car

  • Point d’entrée : Forbes, en provenance du Zimbabwe le 19 aout. Rien de particulier, passage de frontière lent mais pas compliqué. Nous avons notamment perdu du temps car le type aux customs ne connaissait pas le CPD. Aucune inspection du véhicule. Nous avons payé 20$ d’assurance pour 1 mois et rien d'autre. 
  • Visa : visa obtenu à la frontière, 50$/personne. Validité : 30 jours. Il n'est pas possible de le renouveler en restant dans le pays, il faut obligatoirement sortir à l'issue des 30 jours. Seuls les visas obtenus en ambassade avant d'arriver au Mozambique peuvent être prolongés dans un bureau d'immigration, pour un séjour maximum de 90 jours dans l'année. 
  • Point de sortie : Frontière de Kosi Bay, vers l'Afrique du sud, le 16 septembre 2021. Certainement la frontière la plus rapide depuis notre arrivée en Afrique : 1h tout rond en comptant les tests Covid rapides faits à la frontière pour 300R par personne (environ 18€). Rien à payer pour sortir, rien à payer pour entrer en Afrique du sud. Ils ne connaissaient pas le CPD, Renaud a du les aider pour remplir le bordereau.
  • Test Covid : il faut un test de moins de 72h pour entrer au Mozambique, nous l’avons fait à Mutare au Cimas Laboratory. 60$/personne, résultats en 2h. Pas de bol pour nous, 2 semaines avant notre entrée le Mozambique imposait des tests à partir de 11 ans. Désormais c’est 5 ans donc tout le monde y est passé. Pour entrer en Afrique du sud, pas besoin de PCR, ils proposent un test rapide à 300R à la frontière, résultat en 15 minutes.
  • Assurance : prise à la frontière il y a plein de guérites avec l'embarras du choix. On a pris au pif, pour 20$ pour 1 mois.
  • Monnaie : le meticals, au taux d'environ 1€=76Mts. Souvent possible de payer par carte (essence, supermarchés, campings…). Beaucoup d'ATM prélèvent les frais locaux sur les cartes internationales, on a trouvé la FNB et la BCI qui n'en prenaient pas. Chose surprenante les ATM demandent de composer un code à 6 chiffres ! J'ai débord (bêtement) ajouté 00 à mon code mais ça ma affiché "code faux". En fait il faut taper les 4 chiffres puis taper sur entrer, tout simplement ;)
  • Routes : La route principale N1 est en bon état du sud jusqu'à Inhassoro, mais plus au nord elle est truffée de nids de poule et la progression est assez lente. Entre Maputo et Ponta de Oro est toute neuve. Les routes d'accès aux plages sont très vite sablonneuses, et certains villages ne sont accéssibles qu'en 4x4 (Pomene, par exemple). On a passé plusieurs péages ou ponts payant, toujours en classe 1.
  • Bivouacs : Nous sommes un peu frustrés côté bivouac au Mozambique, car nous n'avons pas trouvé de spot génial nous permettant d'être installés à quelques mètres de l'océan, sous les cocotiers dans un décors de rêve. Ces spots existent certainement dans la nature, mais sont inaccessibles sans 4x4. Les bivouacs que nous avons trouvés en mode "sauvage" étaient souvent tout au bord de la piste, ou bien vraiment proches de maisons. Et même dans les campings, les emplacements pour les véhicules sont plutôt à l'arrière, le front de mer étant réservé aux bungalows. Aaah comme on a repensé à ces journées passées au Twiga Lodge au Kenya, au Kimbinji Lagoon en Tanzanie, ou à tous les bivouacs de folie qu'on a pu faire les pieds dans l'eau en Turquie, en Thailande et en Malaisie ;) Nous avons dormi :
    • 6 nuits en campsite (4 à Vilanculos, 2 à Bilene) avec une moyenne de 14€/nuit
    • 4 nuits dans des structures quasi-abandonnées (2 à Quissico, 2 à Ponta de oro) contre un pourboire,
    • 13 nuits proches de la plage en sauvage/gratuit,
    • 4 nuits de "transition" (1 stade, 1 station-service et 2 au pied d'antennes téléphoniques)
  • Sécurité : RAS, nous n’avons jamais été embêtés. Aucun sentiment d’insécurité. On a trouvé qu'il y avait davantage de mendicité quand même que dans les pays précédents, les gens venant parfois à notre fenêtre nous réclamer à manger.
  • Police : très présente sur la route sous forme de check point, et pas mal de radars mobiles (lunettes) aussi. Nous avons scrupuleusement respecté les limitations de vitesse. A noter que les débuts de limitation sont indiquées, mais pas les fins, il faut se repérer au panneau d'en face annonçant la limitation… Les premiers jours de route, entre la Chimoio et Vilanculos, nous avons été arrêtés plusieurs fois et les policiers nous demandaient des boissons. Comprenez : "donne-moi de l'argent pour que je m'achète une boisson…" Aucune difficulté à refuser poliment, mais c'était un peu lourd. On l'a beaucoup moins ressenti par la suite et souvent les policiers nous faisaient signe de circuler. Au final sur 31 points de contrôles (quand même !), nous n'avons été stoppés que 8 fois, nos papiers contrôlés 4 fois, le véhicule visité 2 fois et 5 demandes de "boissons". Oui oui, ça m'amuse de tenir un décompte ;)
  • Eau : le plus souvent en station-service, en visant les plus grandes/modernes. 
  • Carburant : nous l'avons eu entre 57,45 et 63,21Mets, avec une moyenne à 59,85Mts, soit 0,80€/L. Plus on descend moins il est cher. Souvent le prix n'est pas affiché sur les panneaux, il faut regarder directement à la pompe ce qu'il n'est pas super pratique !
  • Internet : on a pris Vodacom censé avoir la meilleure couverture et effectivement nous avons toujours eu du bon réseau. Compter 50Mts la sim. Etonnamment pas de tarif dégressif si on prend plusieurs giga, c'est toujours 100Mts/Go. Je crois que Movitel est un peu moins cher, mais pas testé.
  • Courses : on trouve à nouveau de tout à des prix raisonnables, mais il n'y a pas de grands supermarchés partout. Le beurre (le vrai !) et le café sont quand même assez chers. L'huile d'olive (du Portugal) est très bon marché en revanche ! Bizarrement on ne trouve plus d'avocats alors qu'on en mangeait plein au Zimbabwe ! Mais on retrouve avec plaisir ananas, fruits de la passion, coco, noix de cajou. Ce n'est pas encore la saison des mangues :(
  • Point Covid : aucune restriction de circulation, mais couvre-feu à 22h. Restaurants, bars et magasins doivent fermer à 18h, mais une dizaine de jours après notre arrivée c'est passé à 20h pour les restaurants. Baignade et farniente sur la plage interdits (et à Ponta, Tofo et Vilanculos les policiers veillent au grain !), mais sports nautiques et excursions en bateau autorisés. Gestes barrière et port du masque clairement moins respecté qu'au Zimbawe ou Botswana.
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan
1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Et voici la carte de notre itinéraire, sur 28 jours du 19 aout 2021 au 15 septembre 2021

1 mois au Mozambique : infos pratiques et bilan

Publié dans Mozambique, infos pratiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

F
Lire tdm 2007 et non 2017!
Répondre
F
Bonjour et félicitations pour votre blog.
Votre facilité pour entrer en Afrique du Sud me rappelle mes difficultés en 2018 avec la Douane de Durban qui voulait m'imposer une amende de 20000 Rands parce que le nouveau carnet de passage du véhicule en provenance d'Oman se trouvait dans le container. Il m'aura fallu 3 semaines pour récupérer mon bien (sans payer cette amende abusive) et mettre fin à mon tdm commencé en 2017 avec le sentiment d'avoir été l'objet de tentatives de racket et de racisme.
Durban n'est certainement pas représentative de ce beau pays mais la violence généralisée dans cette ville qui restera mon plus mauvais souvenir de mes 295 000km autour de notre belle planète, m'a conforté dans ma décision.
Bonne continuation, je vous envie.
Répondre
M
oh la la, quelle expérience ! Nous allons éviter au maximum les grandes villes, nous ne sommes pas entrés dans Durban.
B
Toujours beaucoup de plaisir à vous lire et voir toutes ces magnifiques photos. Ce mois au Mozambique a été de pur moments de plaisir pour vous en voyant vos enfants rayonner , quel bonheur de pouvoir vivre ces moments magiques. Nous vous souhaitons bonne continuation pour vos futurs projets dans un autre pays -
Bien amicalement
Nicole Badeigts
Répondre
M
merci beaucoup pour les encouragements ! Oui ce mois au Mozambique était une pause appréciée par toute la famille !