Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Publié le par Maryline

Le ferry pour rejoindre la minuscule ile de Vaeroy (600 habitants), nous offre, à la tombée de la nuit mercredi, un spectacle magnifique. Il fait nuit noire lorsque nous arrivons, nous rejoignons un point de bivouac conseillé par des voyageurs.

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Le lendemain, nous nous réveillons au calme, bercés par le bruit des vagues. Le temps de nous préparer, et nous nous lançons à l’assaut de notre première randonnée dans l’archipel des Lofoten : le point de vue de Haheia : 3,2km de bonne montée (et autant de descente) sur une crète avec des vues fabuleuses. Le soleil joue à cache-cache mais il fait suffisamment bon pour que nous puissions pique-niquer au sommet, admirant les rochers escarpés et les criques turquoises en contrebas. Pour redescendre, nous nous éloignons de la piste principale et prenons un petit sentier qui coupe à travers la prairie. L’épaisse couche de mousse ravit les enfants qui s’en donnent à cœur joie à dévaler certaines portions de la pente en sautant à pieds joints. Certains endroits sont marécageux et on barbote un peu dans la boue mais qu’importe, ils s’amusent tellement qu’ils décernent à cette rando le titre de « rando la plus géniale de toute la Norvège »… rien que ça !

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Arrivés en bas, nous marchons encore un peu jusqu’à une jolie plage. Cette fois le soleil est complètement parti, mais on s’amuse quand même à jouer dans les rochers polis par les vagues. Avec tout ça, on pourrait se dire qu’on rentre tranquillement se reposer, mais non ! On a repéré un skate-park dans le village, et les enfants passent plus d’une heure à slalomer entre et sur les bosses du parcours avec leurs trottinettes. Le soir venu, nous retournons au bivouac de la veille et tout le monde s’endort rapidement après une bonne soupe !

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Le lendemain (vendredi 21 août), il fait à nouveau grand soleil quand nous ouvrons les yeux. Quelle chance ! Allez, hop hop hop on enchaine sur une autre randonnée : censée être plus facile que celle d’hier, elle est plus courte (1,8km de montée « seulement »), mais aussi plus raide avec un passage un peu plus technique où nous avons besoin d’une corde pour grimper sur les rochers. Le Nordlandsnupen, du haut de ses 450m est le point culminant de l’ile de Vaeroy. Quelle vue arrivés au sommet ! Mais alors que nous avons fait toute la montée sous un beau ciel bleu, les nuages arrivent en même temps que nous et obscurcissent l’horizon… zut ! Surtout, la température chute rapidement et nous devons ajouter des couches au fur et à mesure du pique-nique : la polaire, le K-way, jusqu’aux gants et aux cagoules ! Depuis le temps que je me trimballe tout ça sur le dos sans qu’on en ait besoin, je suis presque contente de pouvoir dire à ma petite famille (qui se moquait jusqu’à présent de ma « prévoyance ») : « je vous avais bien dit qu’on en aurait besoin, na !! ». Les enfants galopent comme des cabris sur le chemin du retour, faisant à peine quelques pauses pour ramasser des myrtilles; moi j’ai un peu plus de mal à cause de ce genou gauche qui me fait souffrir dans les descentes.

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Nous reproduisons ensuite le programme de la veille : nous prenons le goûter sur une magnifique plage de sable blanc qui n’aurait rien à envier aux plages de Malaisie ou du Kenya… à part la température de l’eau et de l’air !! Puis petit tour au skate-park où Eliott et Martin reproduisent inlassablement les mêmes figures que la veille. Nous finissons la soirée tranquillement autour d’un film. Enfin finir… pas vraiment puisque nous prenons un ferry à 22h45 pour rejoindre les iles principales de l’archipel des Lofoten. Il est minuit et demi quand nous allons nous coucher… nous sommes vannés !

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Ce matin, c’est grasse matinée jusqu’à 9h30 ! Et comme il pleuvine on traine un peu à la maison. Pas de rando prévue aujourd’hui, ce qui n’est pas pour nous déplaire finalement 😉 Nous profitons d’une accalmie pour nous balader dans le petit village de pêcheurs de Å  (prononcez « O »). Il est très joli avec des maisons rouges sur pilotis accrochées aux rochers, les goélands qui virevoltent au-dessus de nos têtes, les rochers qui affleurent la surface des eaux sombres.... Joli, mais il fait un peu « fake » je trouve, un peu trop propre et bien dessiné, sans compter que la plupart des bungalows que je photographie sont en fait ceux d’un hôtel ! Les gros nuages noirs nous incitent à rentrer chez nous dare-dare, et c’est sous une pluie battante que nous déjeunons sur un point de vue à quelques kilomètres de Å.

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !
Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Lorsque la pluie cesse en milieu d’après-midi, Renaud et Martin partent pêcher tandis qu’avec Eliott et Louise nous observons deux groupes d’orques dans la mer de Norvège devant nous. Ils sont un peu loin, ça ne rend rien en photo, mais avec des jumelles nous les voyons assez nettement ! Louise n’en croit pas ses yeux et la chance qu’elle a d’assister à ce beau spectacle que nous offre la nature. Les garçons ne reviennent pas broucouilles de la pêche : Martin a pêché un gros lieu. Yapluka le préparer ! Bon appétit à tous !

Vaeroy, des paysages à couper le souffle !

Publié dans Norvège

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article