Quand la météo nous sourit

Publié le par Maryline

Oh mes amis ! Je voulais écrire hier pour vous raconter notre fabuleuse journée mais j’ai passé un peu de temps à choisir les photos et ensuite j’ai dû laisser l’ordi aux enfants qui ont regardé un film. Mais ça me démangeait de coucher mes impressions dans la foulée !

Lorsque je vous ai laissé, mercredi 29 juillet, nous étions vers Eidsborg et son église en bois debout. Comme prévu, nous avons pris plein ouest, profitant d’une éclaircie à l’heure du déjeuner pour faire trempette dans une rivière. Enfin faire trempette… seuls les garçons ont eu le courage de pénétrer dans l’eau glacée. Moi en polaire à côté je frissonnais rien qu’à les regarder !

Nous avons ensuite traversé un plateau montagneux dans la région du Setesdal. Quel dommage que la pluie soit venue ternir les paysages splendides de cette lande désolée et isolée ! S’il avait fait beau nous aurions certainement bivouaqué ici, au milieu de nulle part.

Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit

Le lendemain, nous arrivons à Stavanger, toujours sous une fine pluie. La vieille ville est très jolie, avec ses maisons adorables en bois blanc. Évidemment, maisons blanches sur ciel blanc ça ne rend pas génial en photo, mais nous prenons plaisir à déambuler dans les ruelles, d’autant que ce n’est pas très grand ! Dans les choses à faire ici, j’avais repéré le musée de la conserve, expliquant l’industrie de la sardine et du hareng en Norvège. Malheureusement, il est fermé pour rénovation. Autre spécialité de la ville : le pétrole ! C’est au large de Stavanger qu’a été découvert le plus gros gisement norvégien, et la ville s’est considérablement enrichie dans les années 70 grâce à l’industrie pétrolière, comme l’ensemble du pays d’ailleurs ! C’est donc au musée du pétrole que nous passons l’après-midi, un peu dubitatifs avant d’entrer, et contre toute attente nous nous régalons ! Entre les nombreuses explications pédagogiques, les maquettes, les films retraçant l’histoire du pétrole en Norvège, nous ne voyons pas le temps passer ! Et à l’inverse du musée de la chasse à la baleine de Sandefjord que j’avais trouvé très « partisan » et ne donnant pas la parole aux idées adverses, le musée du pétrole consacre un étage entier aux réflexions environnementales, posant des questions telles que « la Norvège doit-elle fermer ses plateformes pour préserver la planète ? » « Comment gérer l’argent gagné grâce à l’or noir pour en faire profiter les générations futures ? » « Comment concilier les objectifs environnementaux du pays avec le fait que 28% de ses émissions de gaz à effet de serre sont issus de l’industrie pétrolière ? ». Nous apprenons d’ailleurs avec surprise qu’alors qu’elle figure dans le top 15 des producteurs mondiaux de pétrole, 95 à 98% de l’électricité consommée en Norvège provient de la filière hydroélectrique ! Etonnant, non ? Bon j’arrête là la leçon mais chez nous cette visite tombe à pic : Eliott vient de faire une leçon sur les énergies non renouvelables ! Pendant notre journée à Stavanger, nous regardons beaucoup la météo, mais les prévisions changent quasiment toutes les heures. Ils prévoient des éclaircies pour le week-end, parfois vendredi, parfois plutôt samedi… dur dur de choisir le créneau pour faire la randonnée du Preikestolen, l’une des plus belles du pays paraît-il ! Ce serait quand même dommage d’avoir une vue aussi bouchée que lors de notre précédente randonnée ! Nous optons finalement pour un départ le lendemain matin, pas trop tôt car ils annoncent brouillard au petit jour, ce qui nous arrange bien nous qui ne sommes pas matinaux 😉.

Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit

Quelle joie de constater au réveil que le soleil brille et que le ciel est d’un bleu incroyable ! Alors que cela fait quasiment 1 semaine que nous sommes sous la pluie ou dans les nuages… quelle chance ! Et nous profitons pleinement de cette belle journée : à 8h30 nous attaquons le sentier de randonnée : 4 kilomètres, avec un dénivelé positif de 500m environ, quelques pentes un peu raides mais rien de bien compliqué. Et 1h45 plus tard nous voici sur le Preikestolen, le « rocher de la chaire », qui se détache 600 mètres au-dessus du Lysefjord. Ce rocher, on le voit sur tous les documents publicitaires ventant le tourisme en Norvège ; c’est aussi l’un des chouchou des réseaux sociaux également, et on comprend pourquoi : la vue est fabuleuse et le rocher impressionnant avec sa fissure qui donne l’impression qu’il va se détacher de la paroi ! Séance photo obligatoire sous tous les angles 😉.

Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit

Le revers de la médaille de cette « médiatisation » du Preikestolen, c’est la foule ! Alors évidemment comme tout le monde j’essaie de vous montrer des jolies photos sans personne, mais en vrai on se serait cru sur la plage de la Ciotat en plein été ! Absolument noir de monde ! La montée est parfois pénible entre ceux qui te collent pour te doubler, ceux qui marchent devant toi et qui brusquement s’arrêtent, les chiens en laisse, on a même croisé un mec avec son vélo sur le dos ! Et sur le rocher… comment dire… je vous laisse juger par vous-même avec ces quelques photos… ça interroge quand même sur le côté mouton du touriste/voyageur… moi la première, j’avais très envie de voir de mes yeux ce rocher « iconique » de la Norvège, tout en sachant qu’il y aurait beaucoup de monde…

Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit

Sans nous prendre la tête non plus trop longtemps, nous profitons du moment et des vues incroyables, mais hors de question pour nous de pique-niquer ici au milieu des gens qui font la queue pour une photo, qui prennent des poses farfelues (on en a quand même vu plusieurs faire le poirier ou l’arbre droit à quelques mètres du vide !)… Nous nous éloignons un peu et trouvons rapidement un endroit désert où profiter du panorama et de nos sandwichs jambon-toastinette. Même les enfants, qui ont quand même tendance à être assez vite blasés sont émerveillés. Un peu plus de 2 heures au sommet et il est temps de redescendre. Il y a toujours autant de monde sur le sentier, à la montée comme à la descente… c’est dingue !

Les jambes sont un peu lourdes quand nous rentrons dans le camping-car, mais nous sommes ravis de cette journée sous un soleil radieux. D’ailleurs, le ciel se voile tandis que nous redescendons… pour une fois que la météo nous sourit !

Aujourd’hui (samedi 1er aout), nous roulons à nouveau au milieu de paysages sublimes. Mais là je n’ai pas encore eu le temps de trier mes photos, ce sera donc pour le prochain article 😉

 

Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit
Quand la météo nous sourit

Publié dans Europe, Norvège

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pat 04/08/2020 23:47

Hello UnTourAcinq,
Je me pose les mêmes questions que "Tom-Tom"...
Si vous lui répondez, je serai donc ravi !
Bonne route.
PS : Le tourisme de masse devient un réel problème, à moins que ce ne soit la masse elle même qui veuille faire du tourisme, ce qui ne résout rien...bon bref, je me comprends :-)

Tom-Tom 03/08/2020 15:58

Superbes ces paysages ! j'aime beaucoup aussi les photos avec la foule, ça fait toujours du bien de voir l'envers du décor, y a Instagram certes mais y a la vraie vie aussi ;) ! Les touristes sont des Norvégiens ou des étrangers ? D'ailleurs, vous avez des contacts avec les gens du coin ? L'ambiance est comment ? Ca doit vous changer j'imagine par rapport à l'Afrique ou au Moyen-Orient ! Bonne route !

Pierre la Fabrique 02/08/2020 11:45

Coucou Maryline,
C'est beau et rafraîchissant.
Ici il fait 35 degrés ... Quand on vous voit avec des K-way, ça fait un peu drôle !
Pas beaucoup de masques ni de distanciation sur ce gros rocher semble-t-il. Soyez prudents.
Bises