Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !

Publié le par Maryline

Les pyramides de Méroé ... ça vous dit quelque chose ? Alors de notre côté c’est la seule chose dont nous avions entendu parler à propos du Soudan (en dehors des guerres et autres famines, cela va sans dire…), et nous avions hâte de les découvrir ! Nous avons un peu hésité, ceci dit, en raison du prix d’entrée : 20$/personne ! Quand on pense que l’entrée pour les pyramides de Gizeh coûte autour de 8€/personne, ça fait réfléchir ! Nous arrivons devant l’entrée du site autour de 13h samedi 9 novembre. Après avoir mangé un morceau sur le parking, nous échangeons quelques mots avec un soudanais qui vient de terminer la visite avec des amis. Je lui demande s’il faut bien aller dans le bâtiment à gauche pour acheter les billets d’entrée, et il me répond que c’est gratuit ! Ah ben gratuit pour les soudanais, peut-être mais pas pour nous 😉 Il propose de venir nous aider à négocier, ce que j’accepte évidemment ! Au final, il parvient à négocier qu’un seul adulte paie l’entrée, soit 20$. Au moment de payer, je feins de ne pas avoir de dollars et demande à payer en livre soudanaise, au taux officiel (1$ = 45SP) puisqu’il s’agit d’un monument officiel, alors que nous achetons la devise au marché noir (1$=75SP). Ils sont embêtés mais un peu coincés, et c’est dans la poche, toute la famille pourra entrer sur le site pour moins de 12€ au lieu des 40$ demandés ! Et le site est vraiment beau !

Méroé est une cité antique de Nubie, elle a été la capitale du royaume de Koush au 5ème siècle avant JC, d’où la présence de cette nécropole de pyramides royales. Lors de leur découverte au XIXème siècle, les chercheurs pensaient découvrir des trésors à l’intérieur des pyramides, détruisant quasi-systématiquement leur sommet  Les pyramides mesurent une trentaine de mètres de haut, elles servent en fait à signaler la présence du tombeau qui lui est enterré ; adossées à chaque pyramide, des petites chapelles rectangulaires sont gravées à l’effigie du roi ou de la reine avec des dessins racontant leurs exploits. Concrètement, on ne peut entrer que dans les chapelles, dont les gravures sont parfois en très mauvais état. Certaines pyramides ont été restaurées, d’autres non. Elles sont parfois à moitié enfouies sous des dunes de sable rouge-orangé. D’ailleurs ont prend autant plaisir à visiter les pyramides qu’à jouer dans les dunes ! Les enfants font un petit tour de dromadaire sur le chemin du retour, et nous achetons 2 babioles aux vendeurs qui s’excitent gentiment à notre approche.

Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !
Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !

Comme il est déjà tard et que le soleil se couche à 17h, nous décidons de rester dans les environs pour dormir, près d’autres petites pyramides. A peine le moteur éteint, une quinzaine de gamins se précipitent et restent autour de nous, à essayer de nous vendre des cailloux taillés en forme de pyramide, ou à nous demander de l’argent. Ils sont un peu collants mais restent gentils. Les enfants sortent le ballon et ils jouent un moment tous ensemble, jusqu’à ce qu’au son du muezzin, vers 17h30, ils s’éparpillent tous pour rentrer chez eux. C’est alors qu’un des gamins nous pique le ballon et part en courant ! Le temps qu’on réagisse, il est déjà loin. Mais c’est sans compter super papa qui ira jusqu’au village à 1,5km pour taper aux portes des maisons, faire la grosse voix et récupérer le ballon. Il faut dire que c’est un ballon à l’effigie de l’OM, ça a dû le motiver 😉 Le temps de boire le thé au village et il est nuit noire lorsqu’il rentre, on doit le guider avec nos lampes pour qu’il nous retrouve !

Les pyramides de Méroe, joyaux du Soudan !

Nous avons 580km à faire pour rejoindre la côte de la mer rouge. L’histoire de 2 jours, pensons-nous ! Mais c’était sans compter les 2 heures perdues à faire la queue à une station-service pour finalement s’entendre dire qu’il n’y aurait pas de distribution de gasoil aujourd’hui ; les leçons sur les fractions qui sont un peu plus difficiles à comprendre et qui nous font démarrer un peu plus tard que prévu ; et surtout le mauvais état de la route qui nous fait rouler au pas. La route est vraiment pénible, avec un gros trafic de poids lourds et d’énormes nids de poule sur lesquels nous rebondissons parfois violemment malgré toute la concentration du conducteur. Et en plus, la route traverse un désert moche (oui, il y a des déserts beaux et d’autres moins !), et notre bivouac intermédiaire est bien pourri, au milieu de trous creusés par des chercheurs d’or (si ! si !) et à côté de poids lourds qui allument leurs moteurs dès 5h du matin pour reprendre la route. Ce soir, nous avons trouvé un peu mieux en prenant une piste perpendiculaire à la route. Nous espérons bien arriver demain à Port Soudan !

Vue la pénurie de carburant, le marché noir va bon train !
Vue la pénurie de carburant, le marché noir va bon train !
Vue la pénurie de carburant, le marché noir va bon train !

Vue la pénurie de carburant, le marché noir va bon train !

Publié dans Soudan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

u8k3bc466m 02/01/2020 06:13

That actually troubles me personally to consider them all.

Tom-Tom 13/11/2019 13:14

Vous êtes intraitables sur les négociations, j'oserai jamais négocier dans un pays aussi pauvre ! J'imagine que quand on voyage au long cours c'est différent ! Vos photos de Méroé sont à couper le souffle, magnifique ! Merci pour le partage !

Maryline 20/11/2019 09:58

négocier dans ces pays, ça fait vraiment partie du jeu ;) et j'ai d'autant moins de scrupules que cet argent ne leur revient pas, c'est le gouvernement qui le récupère...

Pat 12/11/2019 18:33

Ah, Renaud faut pas le chercher !!! Si on touche à son OM, il est capable de tout, non mais ils sont fous ces voleurs de ballon, ils savent pas qu'à Marseille on craint degun !!!
"Qui saute pas n'est pas marseillais ! Hé"
UnTourACinq : 1 - Soudan : 0

Cécile 11/11/2019 22:59

Un grand bravo pour réussir à mettre votre blog à jour aussi souvent ! Un plaisir de vous lire chaque jour ou presque ????????
Bonne route !!