Yallah, on reprend la route !

Publié le par Maryline

Cette fois ça y est, nous clôturons ces 10 derniers jours passés dans la péninsule du Sinaï ! Petite déception mardi 1er octobre : malgré tous nos efforts, un aller-retour à Sharm el Sheikh pour tenter d’obtenir une autorisation, et encore plusieurs heures de négociations, nous n’avons pas réussi à entrer dans le parc Ras Al Muhammed. Du côté de l’administration du parc, pas de problème ils nous auraient laissé entrer (nous avons contacté le responsable du parc par téléphone). D’ailleurs ils nous ont techniquement laissé entrer mardi matin, nous avons payé le droit d’entrée, tous contents. Pour finir par être stoppés au même checkpoint qu’hier par les militaires chargés de la sécurité du parc. Visiblement, la décision d’interdire l’accès à notre véhicule ne vient pas du Parc, mais de l’armée et n’est pas discutable (on a pourtant essayé !). Les bus remplis de touristes entrent, les voitures individuelles aussi, les taxis, les camions… mais pas pépère. Et nous n’aurons pas d’explication sur la raison de cette interdiction. Un peu (beaucoup) frustrés, nous nous arrêtons dans l’enceinte du parc avant le checkpoint militaire et passons l’après-midi sur une jolie plage. Lorsque nous sortons du parc à la tombée de la nuit, le gardien qui nous avait laissé passer le matin insiste pour nous rembourser l’entrée, il est aussi désolé que nous, et on comprend que le poids de l’armée dans la région pèse sur les habitants…

Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !

Nous profitons finalement de cette « opportunité » pour réserver pour le lendemain une plongée un peu exceptionnelle : à 3h de bateau de Sharm El Sheikh se trouve l’épave du Thistlegorm, un cargo anglais de 130 mètres de long bombardé pendant la Seconde Guerre Mondiale alors qu’il allait réapprovisionner l’armée britannique. Le bateau est resté dans son jus depuis, avec ses stocks de munitions, des véhicules, 2 locomotives… Seul Renaud ira. Parce que cette plongée implique d’entrer à l’intérieur de l’épave à la lumière de la torche et que je n’aime pas ça, et aussi parce qu’elle n’est pas donnée, ce sera donc son cadeau d’anniversaire 😉 Départ à 5h de notre parking, retour à 18h… il est crevé en rentrant mais visiblement ça valait le coup ! le nombre de plongeurs en même temps sur le site laisse néanmoins songeur : 6 à 7 bateaux amarrés au-dessus de l’épave, une trentaine de plongeurs par bateau… J’imagine que les millions de bulles d’air lâchées dans l’épave quotidiennement doivent finir par nuire à la vie sous-marine. Nos instructeurs nous ont aussi parlé des personnes qui se sont largement servies en « souvenirs » : munitions, couverts etc.

Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !

Pendant ce temps, avec les enfants nous passons la journée à la plage (toujours la même à côté de notre parking et devant le chouette récif corallien de Ras Umm Sid). Au programme : une grosse session d’école, des parties de cartes et autres jeux de société, un peu de snorkelling, et un bon resto italien sans papa 😉.

ah le jeu de 7 familles... indémodable !
ah le jeu de 7 familles... indémodable !

ah le jeu de 7 familles... indémodable !

Aujourd’hui, nous sommes partis en bateau pour les 2 plongées que nous avons réservées dans la réserve de Ras Al Muhamed (oui, on est têtus !). De mon côté je ne plongerai finalement qu’une seule fois car quelques tronçons du trajet sont assez houleux et je suis rapidement sujette au mal de mer. Après le déjeuner, le capitaine de notre bateau s’arrête dans une anse pour que les enfants puissent se baigner et sauter des dizaines de fois du bateau dans les eaux turquoise. Tout le monde profite donc de cette dernière journée à Sharm el Sheikh.

Car demain nous prenons la route en direction du Caire. Nous ne pensons pas y arriver dans la journée car il y a plus de 500km et de nombreux check point militaires, mais on va essayer d’avancer un maximum. C’est pas tout ça, mais c’est grand l’Egypte… nos visas de 30 jours suffiront-ils ??

Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !
Yallah, on reprend la route !

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pat 04/10/2019 19:04

Super cadeau d'anniversaire pour Renaud, les photos sous-marines toujours aussi magnifiques et celle de l'épave sont impressionnantes !
Perso je crois que j'aurais choisi la journée plage et resto italien… miam miam ! :-)
Bonne route à tous les cinq !

Tom-Tom 04/10/2019 10:32

Ben alors pépère, on se fait recaler... pas trop vexé ? Sinon c'est y a pire comme cadre pour faire ses devoirs et comme activité pendant les récrés, n'est-ce pas les enfants ?

Maryline 07/10/2019 21:58

un peu vexés sur le moment, mais ça passe vite ;)