Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Publié le par Maryline

Voici le bilan de nos 2 petites semaines en camping-car à la (re)découverte de la Jordanie. Nous avons aimé les paysages, l’accueil et le coût de la vie bien inférieur à celui d’Israël !

Durée : 13 jours, du 11 au 23 septembre 2019

1040 kilomètres parcourus

Dépenses : 1180€, soit 90€/jour. Ce montant comprend nos dépenses quotidiennes en alimentation, carburant, parkings, restaurants/boissons et activités, ainsi que les frais administratifs (assurance à 125€ notamment). Clairement au-dessus de notre budget moyen prévisionnel, mais nous n’avons pas voulu nous limiter en termes d’activités, et avons pu faire de jolies promenades à dos de dromadaire et de cheval dans des paysages somptueux. Rien que l’entrée de Petra pour 2 jours, c’est 143€ pour nous deux, pas évident à amortir sur moins de 2 semaines 😉

Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Ce qu’on a aimé (sans ordre de préférence) :

  • Bivouaquer sur la plage à Aqaba : autant en Israël nous n’avons pas franchement profité de nos bivouacs en bord de mer, autant ici tout était super : possibilité de se garer à quelques mètres de la mer, douches disponibles, restaurants pas loin… On n’est pas encore au niveau des bivouacs de rêve sur des plages désertes en Thaïlande, mais ça commence à être pas mal !
  • Toujours à Aqaba, on a bien aimé aussi le snorkeling accessible directement depuis la plage, en particulier autour de l’épave du tank. Les enfants en parlent encore comme l’un de leur plus chouette snorkeling – pas forcément beaucoup de poissons, mais un tank à portée de palme, c’est assez marquant !
  • Nous nous sommes tous mis au thé bédouin, ce thé noir assez sucré et infusé avec de la sauge. Eliott, notamment en bois régulièrement maintenant que j’ai acheté un stock de feuille de sauges séchées 😉
  • Quel plaisir de voir l’enthousiasme des enfants pendant nos ballades à Petra ! Nous avions un peu peur qu’ils râlent à devoir marcher dans la chaleur dans les vieilles pierres, mais ils ont vraiment aimé. Un peu fatigués à la fin des 2 jours, mais heureux !
  • Et que dire des paysages variés de la Jordanie ! Le Wadi Rum à lui tout seul mérite une visite dans ce petit royaume. Mais on a aussi adoré les canyons au centre du pays, vers le wadi mujib en particulier.
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilanVoyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilanVoyager en Jordanie en camping-car : notre bilanVoyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilanVoyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Ce qu’on a moins aimé

  • Le Wadi Hasa : après 2 journées intenses à Petra, on pensait se détendre dans un Wadi au frais. Il faisait trop chaud, on l’a trouvé trop sale, on n’avait pas la motivation pour lui laisser le temps de nous dévoiler ses secrets… ça arrive 😉
  • L’accès à la mer morte : c’est en étant passés par Israël juste avant qu’on se rend compte que l’accès à la Mer Morte n’est pas terrible en Jordanie, à moins de passer par les plages privées des hôtels de luxe. Alors qu’à Ein Bokek de l’autre côté, c’est vraiment bien aménagé… et gratuit 😉
  • Les mouches : non mais c’est quoi ces dizaines, ces centaines de mouches qui nous poursuivent dans les environs de la mer Morte ? à Wadi Hasa, c’était le summum, difficile de manger un sandwich dans ces conditions !
  • Les sollicitations pour de l’argent : alors il va falloir qu’on s’y réhabitue, mais c’est ici que commencent nos contacts un peu biaisés par l’argent, en particulier les gosses qui se précipitent vers nous en scandant « hello money, money ! ». Rien de méchant, mais ce n’est pas une sensation très plaisante.
  • Le côté un peu mouton dans le Wadi Rum : si on a adoré notre excursion dans le Wadi Rum, nous avons quand même vraiment eu l’impression d’être des moutons en train d’avaler un programme standardisé, calibré pour satisfaire notre curiosité d’européens… A refaire, je me renseignerais mieux pour essayer de trouver quelque chose en dehors des sentiers classiques… si tant est que cela soit possible !
  • Les déchets partout : alors je sais bien que nous allons devoir nous y habituer (ou pas !), mais c’est toujours désolant de voir comment notre belle nature est mise à mal par l’Homme. Il suffit de regarder l’état des plages, les familles qui laissent tous leurs déchets une fois le barbecue fini, les conducteurs qui jettent leurs canettes par la fenêtre de la voiture, les milliers de sacs plastiques qui s’amoncellent derrière les rochers dans le désert… Alors je continuerai à faire le petit colibri, à fabriquer ma lessive maison pour ne plus acheter d’emballage plastique, à essayer d’acheter en vrac, à refuser les sacs plastiques… mais quand on assiste à ça, le chemin semble encore long à parcourir !
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilanVoyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Les petits trucs qu’on a remarqués

  • Le prix du gasoil semble être partout le même aux stations-service (0,59JD lors de notre passage, soit 0,75€/l). C’est pratique, pas besoin de chercher la pompe la moins chère !
  • Dans tout le sud du pays, les postes de polices ressemblent à de petits châteaux avec des murs à créneaux et des petites tourelles. Trop mignon 😉
  • Ici, beaucoup d’hommes portent le keffieh, ce foulard traditionnel blanc ou à carreaux. Historiquement, ce carré de coton servait aux paysans à se protéger du soleil et du vent, et permettait de distinguer les citadins des ruraux.
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Infos pratiques pour circuler en camping-car

  • Point d’entrée : Aqaba, depuis Eilat, en Israël. Le golfe d’Aqaba étant une zone franche, nous n’avons pas payé de visa pour entrer en Jordanie, ni de taxe pour en sortir. Autorisation de rester 30 jours dans le pays. Frontière facile, en 1h30 tout était plié des 2 côtés.
  • Point de sortie : Aqaba pour entrer à nouveau en Israël. RAS, frontière facile. Pour entrer en Israël ils ont procédé à une fouille minutieuse du véhicule, mais on a connu pire…
  • Importation temporaire : Temporary Import Permit obtenu facilement à la frontière. Il faut payer une « driver tax » de 20JD (= 25€) pour avoir le droit de circuler en Jordanie pour 1 mois.
  • Assurance : obligatoire pour franchir la frontière, négociation impossible, le type regarde sur son ordi en fonction du type de véhicule et de l’année… nous avons payé 100JD (125€) pour 1 mois. Pas donné, mais impossible de prendre pour moins.
  • Monnaie : le dinar jordanien (JD), au taux de 1€=0,78JD. A noter que les ATM prennent des frais importants pour les retraits, souvent 5JD/retrait ! Nous avons trouvé la Arab Bank qui ne prend « que » 3JD. Idem bien souvent les stationsservices ajoutent un pourcentage de frais pour les paiements en carte bancaire. A Petra, il faut ajouter 2% pour pouvoir payer en CB.
  • Routes : bonnes sur notre itinéraire, de looongues lignes droites dans le sud du pays. Nous ne nous sommes pas aventurés dans la partie plus désertique du pays.
  • Bivouacs : aucune difficulté à trouver de jolis endroits, à part peutêtre sur le littoral de la mer morte. Comme souvent, les parkings des plages peuvent être bruyants le soir ! Nous n’avons jamais été réveillés par la police en pleine nuit 😉
  • Sécurité : RAS, la Jordanie est un pays très sûr ; beaucoup de sourires de la part des policiers/militaires aux rares checkpoints.
  • Eau : un peu plus difficile qu’en Israël, les stationsservice faisant payer assez cher le remplissage d’un réservoir. Mais nous avons largement profité des douches gratuites sur les plages d’Aqaba en début et fin de séjour, donc nous n’avons rempli que 2 fois chez des particuliers😉
  • Carburant : 0,59JOD, prix fixe partout dans le pays !
  • Internet : carte Sim avec 30Go de data pour 1 mois à 13JD (18€), chez Orange évidemment ! Bonne couverture partout, même dans le Wadi Rum, ce qui est finalement dommage…
  • Courses : Nous avons trouvé un grand carrefour market à Aqaba, parfait pour entamer notre visite du pays. Ensuite plus vraiment de grande surface de ce genre (à part certainement vers Amman mais nous n’y sommes pas allés). Plutôt des superettes vendant du sec et il faut chercher les mini boutiques très bien achalandées en fruits et légumes (haricots, choux, courgettes, mangues, nectarines…). Pour le pain, chercher les « boulangeries » plutôt le matin. Les enfants dévorent le pain pita sorti du four. Il a tendance à être très caoutchouteux le lendemain, en revanche…
  • Le bon plan : Les enfants de moins de 18 ans ne paient pas les visites et droits d’entrées aux parcs/monuments. Pratique ! Et pour les parents renseignez-vous sur le Jordan Pass qui lève les frais de visa et offre un accès à la plupart des sites touristiques pour 2 semaines.

 

Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan
Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Et voici le récapitaluatif de notre trajet sur 13 jours :

Voyager en Jordanie en camping-car : notre bilan

Publié dans Jordanie, infos pratiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tom-Tom 10/10/2019 22:45

J'aime beaucoup la photo de pépère de dos qui domine les falaises !! et celle à l'intérieur du camping car... vous reprendrez bien un peu de sandwich a la mouche ?

Pat 10/10/2019 22:41

On l'attendait tous, le fameux camembert de Jordanie !
Et il est largement à la hauteur de sa réputation : Bravo

Pierre La Fabrique 10/10/2019 08:44

Coucou Maryline,
Riche synthèse impressionnante de clarté et de précisions. Le fameux Guide du Routard est surpassé !
Bonne suite de voyage et continue de nous faire rêver !
Bises,
Pierre

Maryline 10/10/2019 21:10

Rien que ça ! arrête tu vas flatter mon ego ;) bises