La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !

Publié le par Maryline

Avant de quitter définitivement Jerusalem, nous essayons d’aller dans l’enceinte du Mont du temple, où se trouve le Dôme du Rocher (ce mausolée à la coupole dorée, symbole de Jerusalem) et la Mosquée Al-Aqsa. Le nombre de « non musulmans » autorisés à y entrer chaque jour est limité, mais nous entrons sans difficulté. Problème : il est déjà 10h45 et le site ferme ses portes à 11h, petite information que nous avions oubliée ! Et effectivement dès 11h des gardes nous conduisent gentiment mais fermement vers la sortie : c’est l’heure de la prière et seuls les musulmans sont admis dans l’enceinte du Mont du Temple ! C’est donc une visite rapide sur l’esplanade des Mosquées, à peine le temps d’immortaliser avec quelques photos et nous voilà de retour dans les ruelles de la ville. Pour le déjeuner, nous essayons de nous rendre au marché de Mahane Yehuda, à l’extérieur de la vieille ville. Je dis bien essayer car c’est un échec. Impossible de trouver une place où nous garer à distance raisonnable ! Nous essayons même de nous garer vers la Gare principale de Jerusalem espérant prendre le tram mais là non plus, impossible de trouver une place, de grands travaux semblant avoir pris la place des parkings que nous avions repérés. Ca fait près de 2h que nous tournons dans les embouteillages de la ville; il est 13h30, on n'a toujours rien dans le ventre… on arrête les frais, on file ! Nous nous réfigugions sur le parking gratuit du musée d'Israel pour avaler 3 tomates et 2 concombres et nous quittons définitivement Jerusalem pour le petit village de Nataf où nous sommes invités ce soir.

La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !

Quelques jours après notre arrivée alors que nous étions au bord de la Méditerranée, nous avons reçu, via l’adresse de contact de notre blog, un message d’une famille israélienne nous invitant à partager un moment avec eux. Chose que nous avons évidemment accepté 😉 Avec Martin, nous préparons un flan de courgettes histoire de ne pas arriver les mains vides et de faire connaitre un peu notre cuisine provençale (et accessoirement pour moi qui suis une piètre cuisinière, c’est facile et pas trop long à faire !). Nous passons une excellente soirée avec Nim, Gal et leur fils Elie, les parents et le frère de Gal, et un voisin qui vient prendre le thé en fin de soirée. Ils habitent un petit village avec 80 autres familles ; les maisons sont agréablement disposées dans les bois, on dirait des cabanes ! Quel calme après l’agitation de la ville !

La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !

Le lendemain, nous quittons nos amis en fin de matinée pour nous diriger vers la mer Morte. Près de 100km d’un coup, c’est notre plus longue étape de route en Israel ! Nous avons vraiment un rythme de tortue, et ça nous convient bien 😉. Il fait très chaud à présent car nous sommes redescendus en altitude (à -350m en deçà du niveau de la mer !) et nous recherchons le frais (nous n’avons pas la clim dans le camping-car, même en roulant…). Nous le trouvons à Ein Gedi, un charmant wadi où nous nous amusons comme des gamins dans les petites cascades et piscines naturelles d’eau de source.

La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !

En fin d’après-midi, nous atteignons Ein Bokek, LA station balnéaire de la région. Nous pensions naïvement pouvoir nous poser un peu n’importe où au bord de la mer Morte, mais nous découvrons le phénomène des dolines : le niveau de la mer ayant énormément diminué ces dernières années, les eaux douces des sources environnantes viennent « attaquer » le sel du sous-sol des berges de la mer morte, causant d’impressionnants affaissements de terrain. Plusieurs plages publiques ont complétement disparu, des routes se sont effondrées, et aujourd’hui la majeure partie du littoral est interdite d’accès. Nous voilà donc en ville, mais rien à voir avec la côte d’azur et nous trouvons un coin tranquille pas trop loin des douches pour nous rincer après la baignade. Car l’eau étant très très salée, il faut se rincer abondamment juste après ! Mais l’expérience tourne court. Si Renaud et Eliott s’amusent quelques minutes à flotter à la surface de l’eau, Martin et Louise se mettent à pleurer rapidement. Ils ont des égratignures et le sel les brule ! Vite, expédition express aux douches, mais ils ne veulent plus mettre les pieds sur la plage. Allez hop, on va manger des glaces ça ira mieux ! Prochaine étape : le désert de Negev, en espérant qu’on trouve quelques coins de fraicheur !

La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !
La Mer Morte... c'est fait et ce n'est pas une réussite !

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie odile Libert 20/10/2019 12:30

Votrre reportage es magnifique et a faire bravo a votre petite falille

Tom-Tom 09/09/2019 12:54

Ca fait rêver tout ça : le flan de courgette, la grande mosquée, la fraîcheur du wadi et même les grosses glaces pour se remettre de ses émotions !!

Maryline 09/09/2019 20:13

mon flan de courgette qui fait rêver, c'est bien la première fois qu'on me dit ça ;)

Pat 07/09/2019 23:36

Hello 2 tours à 10,
Toujours aussi passionnant de vous suivre, je consulte votre Blog tout en suivant votre itinéraire sur Google map !
J'ai été impressionné par votre chapitre sur la mer morte, car grâce à vous j'ai découvert le phénomène des dolines et la menace qu'il fait peser sur tout le littoral.
Et comme j'adore les déserts, je suis impatient de découvrir vos photos du désert du Neguev.
Il paraît que dans ce désert des scientifiques se sont entraînés pour simuler la vie sur Mars !
Que la Force soit avec vous et bonne route.

Maryline 09/09/2019 20:14

on n'est pas restés très longtemps dans le désert, mais il est plutôt joli. je crois que j'ai préféré celui de Judée quand même... encore plus minéral, plus blanc...

Lila 07/09/2019 13:42

Vous me faites rêver, Merci !ici tout est gris!

Maryline 09/09/2019 20:14

merci, ici tout est bleu (nous venons d'arriver sur la mer Rouge)

Caroline et Pascal 07/09/2019 13:34

Il y a des jours comme cela !
Ca forge aussi les voyages.
Nul doute que cela sera oublié très vite.
En route pour de nouvelles aventures.
Très touchant ce partage avec vos hôtes d'un soir.
Ce sont de belles rencontres qui nourrissent notre foi en l'être humain, loin des turpitudes de ce monde.
Bisous.
Caroline et Pascal.

Maryline 09/09/2019 20:15

oui c'est aussi ces rencontres que nous recherchons en voyageant !

Luma & Cie 07/09/2019 12:11

Décidément, vous cumulez les soucis et les déceptions sur ce deuxième voyage. Bon courage pour la suite.

Maryline 09/09/2019 20:12

oh mais non là ce n'est pas vraiment une déception, c'est juste la joie des voyages avec des enfants ;)