On en prend plein la vue !

Publié le par Maryline

Mardi 30 juillet, 6h45, le réveil sonne. Nous avons du mal à nous extirper du lit, mais les rayons du soleil que je sens percer derrière ma fenêtre nous incitent à nous lever et à réveiller les enfants. A 8h, nous sommes en admiration devant le Lago di braies, que nous avions vu la veille en fin de journée. Il n’y a pas encore grand monde à cette heure-ci, nous faisons le tour du lac qui est vraiment très très beau sous la douce lumière du matin. Nous prenons le temps de gouter, de grimper sur des rochers, de faire des ricochets, de construire des cairns… Il nous faut bien 3h pour faire les 4km autour du lac… que c’est bon de prendre son temps !

si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)
si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)
si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)
si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)
si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)

si j'avais un compte Instagram, je posterai cette photo ;)

Après le déjeuner, nous prenons la route. Nous voulons nous arrêter au Lago Dobbiaco mais le parking est complet en ce début d’après-midi, c’est vrai que nous ne sommes pas les seuls à visiter la région ! Nous filons un peu plus loin et nous arrêtons au Lago di Landro, lui aussi entouré de montagnes. Les enfants s’évertuent à construire un barrage éphémère, le soleil cogne et je dois les interrompre car nous sommes en train de cramer. Le soir, nous dormons sur un terrain cabossé au pied des Tre Cimé, notre prochaine étape. Nous hésitons sur l’organisation de la journée du lendemain. Soit nous restons sur ce parking et nous prenons une navette le lendemain pour aller au point de départ de la randonnée, soit nous montons en camping-car en payant les 45€ de péage ( !!!), le tout avec de gros doutes sur la météo qui s’annonce calamiteuse. Nous décidons de rester sur place, on verra bien demain !

On en prend plein la vue !
On en prend plein la vue !

Le lendemain (mercredi 31), il fait grand beau quand nous nous réveillons ! Zut, on aurait dû monter la veille… Du coup, nous restons sur place à faire une grosse session d‘école, Renaud fait un peu de bricolage, nous discutons avec une famille de français en vacances dans la région, puis déjeunons avec une autre que nous avons déjà rencontrés au Lago Carezza. Nous décidons finalement de monter (et donc de payer) en début d’après-midi. C’est vraiment un pari car il pleut des cordes ! Arrivés au bout de la route sinueuse, le paysage est bouché par les nuages mais nous pressentons que ce sera grandiose. Le temps maussade me donne envie de cuisiner et je me lance dans la confection d’un brownie (le 1er de ma vie, ceux qui me connaissent savent que je déteste cuisiner). Pendant que mon œuvre cuit, le ciel se dégage rapidement et effectivement, le spectacle à nos pieds est impressionnant ! Du coup, nous reportons la dégustation pour plus tard et à peine le gaz éteint, nous partons nous dégourdir les jambes. Ce qui devait être une balade de 20 à 30 minutes nous prendra finalement 4 heures ! En voulant aller toujours un peu plus loin, « viens on va voir ce que ça donne en haut de la côte », nous arrivons sur une sorte de plateforme avec une vue imprenable sur les Tre Cime. Nous y restons un long moment à gouter et jouer. C’est finalement le froid qui nous pousse à rentrer, car pour une vingtaine de minutes nous étions sortis peu équipés !

voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?
voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?

voyez-vous le camping-car là-bas, en tout petit ?

Ce matin, nous réussissons à être prêts à 7h ! Un miracle chez nous ! Nous faisons la randonnée « classique » du coin, passant par plusieurs refuges. Nous faisons le début avec la famille française rencontrée la veille et qui est venue se garer à côté de nous. Le sentier est très bien balisé, mais nous le quittons pour faire plaisir à Eliott qui a cru voir des grottes accessibles par un petit sentier un peu plus haut. Belle erreur ! Nous nous retrouvons sur un sentier très étroit le long d’une paroi couverte de pierres et d’éboulis. A un moment, nous nous retrouvons bloqués, un éboulement a emporté un morceau du sentier. Des allemands marchent derrière nous, cherchant comme nous le meilleur moyen de passer. Ils choisissent de descendre un peu le pierrier, mais glissent dans les cailloux sur plusieurs mètres malgré leurs chaussures de marche. Nous préférons une autre voie, très abrupte avec à peine la place de poser les pieds sur quelques mètres. Renaud fait les allers-retours pour sécuriser les enfants qui stressent un peu (surtout en voyant les allemands glisser !) et nous passons finalement sans encombre. Mais c’est pour mieux nous arrêter quelques centaines de mètres plus tard, où le sentier s’est à nouveau écroulé. Nous devinons des pas qui partent vers le haut mais ça nous semble vraiment trop périlleux avec les enfants. Nous préférons descendre dans la « faille » créée par l’éboulement pour rejoindre le sentier principal que nous voyons en contrebas. Mais descendre une pente abrupte sur des cailloux instables n’est pas de tout repos ! Alors que je viens de passer un gros rocher et que je m’appuie dessus pour sécuriser mes pas suivants, celui-ci cède sous mon poids. Il tombe sur ma cheville et file droit sur Martin en contrebas ! Entendant mon cri (et celui des allemands derrière qui ont fini par nous rejoindre), Renaud se retourne juste à temps pour dévier le rocher qui s’écrase un peu plus bas. Ouf ! J’ai mal à la cheville mais je pense que ce n’est que le coup. Je peux reprendre clopin clopant mon chemin, heureusement que nous ne sommes plus qu’à quelques mètres du sentier principal ! Qui à l’air tellement simple à côté de ce que nous venons de passer ! Nous arrivons au refuge de Locatelli, d’où nous avons une vue splendide sur les tre Cime d’un côté et 2 petits lacs d’altitude de l’autre. Que c’est beau ! Le chemin pour repartir grimpe sec, les enfants trainent un peu mais finissent par y arriver. Il est 13h30 quand nous revenons au camping-car, nous avons mis plus de 6h pour faire les 11km (avec pas mal de temps perdu sur notre « sentier de la mort ») ! Nous sommes fourbus mais tous heureux de cette belle randonnée. On va pouvoir buller le reste de l'après-midi ;)

Nous sommes particulièrement fiers de nos 3 loulous qui ont marché vaillamment sans (trop) se plaindre. Bravo les enfants !

Les 3 cime
Les 3 cime
Les 3 cime
Les 3 cime
Les 3 cime

Les 3 cime

le fameux chemin étroit au milieu des éboulis. Là c'est une partie cool où je prends le temps de faire des photos !

le fameux chemin étroit au milieu des éboulis. Là c'est une partie cool où je prends le temps de faire des photos !

On en prend plein la vue !
On en prend plein la vue !
On en prend plein la vue !
On en prend plein la vue !
On en prend plein la vue !

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elsa 02/08/2019 23:50

C est magnifiiique cette région ! Ça donne vraiment envie. Profitez bien ! ????

Maryline 03/08/2019 19:39

Oui c'est vraiment très beau, et pas si loin de chez nous finalement !

Muriel 02/08/2019 11:01

Les photos sont vraiment magnifiques, mais aîe aîe aîe, ne pas oublier que la montagne peut être dangereuse ! Bien à vous

Maryline 03/08/2019 19:40

oui oui, on essaie de faire attention et là on s'est bien faits piégés... morale de l'histoire : on reste sur les sentiers principaux !

Renaud 02/08/2019 10:50

"Le sentier" était vraiment très étroit.

Maryline 02/08/2019 10:53

Étroit ??! Il n'existait plus par endroit ! On aurait dû suivre mon intuition... je dis ça je dis rien ;)

Sandra Ughetto 01/08/2019 19:43

Ah ça y est, voilà le genre d'articles que j avais hâte de lire, celui qui te fait te dire qu on devrait tous faire ça au moins une fois dans sa vie! Quel plaisir de voir que votre voyage a enfin commencé "pour de vrai". Les photos sont magnifiques, et c est un vrai plaisir de te lire, alors continue de nous faire rêver, et de nous en mettre plein la vue. grosses bises à tous les 5

Maryline 02/08/2019 10:41

Merci pour les encouragements ;) bon ce n'est pas encore très dépaysant
.. quoique !
Bisous à vous 4

dupre didier 01/08/2019 19:29

bonsoir le club des cinq !!! merci encore et toujours pour ces merveilleuses images qui nous font voyager avec vous . C'est toujours un plaisir de vous lire et on ne se lasse pas. Pourquoi ne pas en faire un métier ? cela serait parfait pour vous. En attendant, profitez à fond et continuez à nous faire rêver. amitiés

Maryline 02/08/2019 10:44

Merci Didier. Pour l'instant je fais ça pour le plaisir, si ça plaît aux autres, tant mieux, mais c'est surtout pour garder une trace de notre aventure ;)