Plutôt plage ou plutôt crique ?

Publié le par Untouracinq

Nous attaquons une nouvelle période « plages » dans notre parcours. Sur la côte entre Antalya et Fethiye, nous avons un peu l’impression d’être à la maison, ou plutôt dans l’arrière pays varois : le ciel et l’eau d’un bleu incroyable, la bonne odeur des pins, les petits chênes blancs et surtout les ksssss ksssssss kssssssss… les connaisseurs auront reconnu le chant des cigales ! Quel plaisir de le retrouver, c’est vrai que ça donne un air de vacances quand même, mais on ne s’en rend plus compte quand on les entend tout l’été ;-)

Après avoir quitté la petite plage de Cirali, au pied des chimères, nous partons visiter l’ancienne cité de Myra, connu pour sa nécropole accrochée à flan de colline. C’est étrange, ici tout est écrit en russe ! C’est un lieu de pèlerinage pour les orthodoxes car c’est à Myra qu’aurait été enterré St Nicolas. Mais plus beaucoup de russes ne fréquentent le lieu depuis les tensions entre les 2 pays (la turquie ayant abattu un avion russe il y a quelques mois…).

Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?

Après Myra, nous poursuivons notre route jusqu’au petit port d’Uçagiz. Les jolies pensions et bateaux à touristes ont remplacé depuis quelques années les cabanes de pêcheurs et leurs embarcations. Uçagiz est en effet le point de départ d’une excursion en bateau vers la cité engloutie de Kekova… et c’est bien pour ça que nous sommes là ! Jeudi 30 juin, nous embarquons donc dans le bateau que nous avons négocié la veille. 1er arrêt à la forteresse de Kalekoy, de laquelle nous avons de jolies vues sur la baie en contrebas. Il y a plein de tortues Caouane (tortues marines) dans les eaux peu profondes et les enfants s’amusent à les suivre des yeux depuis le ponton. L’embarcation nous conduit ensuite au-dessus des ruines submergées de Kekova, en partie détruites par un tremblement de terre au IIe siècle. Nous naviguons lentement au-dessus de murs, d’escaliers et autres pièces énigmatiques. L’arrêt suivant est une petite plage au bout de l’île de kekova. Rien d’exceptionnel, et quand nous arrivons nous sommes refroidis pas la petite dizaine de bateaux déjà présents. Mais cela ne nous empêche pas de faire trempette pendant une petite heure !

Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?

Notre arrêt suivant est un vrai coup de cœur. Nous savions que la plage de Patara est la plus longue de Turquie, avec ses 18 km de sable fin mais nous appréhendions un peu l’effet « côte d’azur ». Nous avons le point GPS de Sébastien qui nous a simplement écrit « joli bivouac, les enfants adoreront ». Et ils ne sont pas les seuls ! Nous arrivons dans une pinède surplombant une grande dune de sable doré et au loin une magnifique plage complètement vide ! Nous restons 2 jours dans cet endroit idyllique. Les enfants s’éclatent dans les dunes, les hamacs trouvent leur place entre les arbres, nous pique-niquons sur la plage le premier soir, en haut de la dune le second… le top ! Et puis malgré tout nous faisons un peu d’exercice car la plage se trouve à un petit kilomètre de la « maison » et il faut la remonter la dune au retour !! ;-)

Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?

Nous serions bien restés une nuit de plus mais nous avons encore de la route pour rentrer et cela fait maintenant pas mal de jours que nous sommes dans la région. Nous filons donc en direction d’Olüdeniz, une station balénaire… très station balnéaire ! Nous voulions y passer une ou deux nuits pour voir sa lagune de sable blanc mais il est impossible de se garer. Et les campings refusent les camping-car ! (depuis récemment). Nous sommes un peu déçus mais pas tant que ça, la ville ne nous attirant pas particulièrement. Par contre, nous ne savons toujours pas où dormir ! Nous prenons la direction de Kabak et découvrons une route absolument sublime, en surplomb de petites criques toutes plus jolies les unes que les autres. Malheureusement, l’ accès aux criques (à pied) est très escarpé et nous avons un peu la flemme d’y aller avec les enfants. Après plusieurs tentatives, nous trouvons un emplacement pour la nuit sous les pins près d’une jolie crique… ça valait le coup de tourner et virer sur cette route étroite et sinueuse !

Et aujourd’hui, dimanche 3 juillet, nous venons d’arriver à Dalyan. Nous avions le choix entre dormir dans un coin tranquille tout proche de la plage sur laquelle nous irons nous amuser demain (mais interdite le soir à partir de 20h pour protéger les tortues marines qui viennent y pondre), ou bien en ville pour trouver un bar diffusant le match France/Islande. Alors à votre avis, où sommes-nous ? ;-)

Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?
Plutôt plage ou plutôt crique ?

Publié dans Turquie

Commenter cet article

luis 05/07/2016 16:26

los dejo de leer un tiempo y miren como han crecido los niños, aaaahh!!! felicidades ve Iyi Bayramlar!! :D

Sebastien 05/07/2016 10:59

Héhé ... je savais bien qu'elles allaient vous plaire les dunes de Patara ... et que dire du coucher de soleil ...!!!

Sophie 04/07/2016 07:21

Au match !! A tout les coups t as pas gagné Maryline !!!

Laurent 03/07/2016 23:11

France - Islande.
PQ1TDM