Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie

Publié le par Untouracinq

Après avoir quitté Izmir et son charmant garage Iveco, nous rejoignons la petite ville d’Assos, toujours sur le littoral de la mer Egée. Nous trouvons un emplacement sur une plage déserte un peu à l’extérieur du village. Nous marchons un peu en fin de soirée pour trouver un restaurant dans lequel diner, et sommes une nouvelle fois attristés par l’absence totale de touristes. Tous les restaurants et bars de plage alignés à 500 mètres de notre bivouac sont désespérément vides ! le soir, nous faisons la connaissance d’Alex et de Nichol, un couple d’allemands qui a tout quitté il y a un an et demi pour voyager une dizaine d’années dans le monde. Malheureusement, le magnifique camion 4x4 flambant neuf qu’ils ont fait construire ne l’entend pas de cette oreille ! Ils accumulent les pannes depuis leur départ (genre… grosses pannes capables de les immobiliser pendant 8 semaines…) et vont rentrer pour changer de véhicule d’ici la fin de l’été. Ils avaient un peu de mal à croire qu’avec notre « petite » monture nous ayons pu passer 2 mois en Mongolie ;-) Nous leur souhaitons en tout cas bon courage et surtout une continuation de voyage l’année prochaine.

Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie

Le lendemain matin, nous montons sur la colline pour visiter les ruines de Berhamkale, surtout connues pour le temple d’Athéna. Alors Athéna, pour moi, c’est surtout la déesse dans les Chevaliers du Zodiaque, et je l’imagine bien se tenant sur les marches de son temple, sa toge et sa chevelure mauve volant ondulant dans le vent… Les ruines sont assez délabrées, mais la vue sur la baie en contrebas mérite à elle seule le détour.

Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie

En fin de journée, après avoir roulé une petite heure, nous visitons les vestiges de la ville de Troie, rendue célèbre par Homère dans son poème épique l’Illiade. Nous y apprenons qu’il y a en réalité 9 cités de Troie qui ont été construites les unes sur les autres. Il n’en reste pas grand-chose et on a parfois du mal à retenir si le pan de mur devant nous appartient à Troie 5 ou Troie 7. Mais peu importe, car les enfants adorent ! Car nous agrémentons la visite en leur racontant l’histoire de la guerre de Troie (XIIIème s avant JC) qui a opposé les Troyens aux Grecs suite à l’enlèvement de la belle Hélène par Pâris. La guerre dura 10 ans et s’acheva grâce à une ruse d’Ulysse qui réussit à rompre le siège en faisant construire un immense cheval en bois dans lequel des soldats se cachèrent. Les grecs firent semblant de se retirer et les troyens, pensant avoir gagné, firent entrer le cheval dans leurs murs… et furent massacrés par les soldats qui sortirent du cheval et ouvrirent les portent pour faire entrer l’armée restée derrière. Nous leur parlons aussi d’Achille l’invincible qui périt ici, le talon transpercé par une flèche empoisonnée lancée par Pâris. Bref, pour les jours qui viennent les batailles entre nos 3 enfants vont raisonner des noms issus de la mythologie Grecque, ça va nous changer un peu de la guerre entre Harry Potter et Voldemort à coup de baguettes chinoises…

Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie

Vendredi 22 juillet nous quittons la partie asiatique de la Turquie en franchissant le détroit des Dardanelles pour rejoindre la péninsule de Gallipoli. En moins de 24h, nous faisons un bond de 3000 ans et sommes transportés en plein cœur de notre histoire moderne. Car ici, se visitent des monuments aux morts, des bunkers et des cimetières militaires vestiges de la bataille des Dardanelles pendant la première guerre mondiale : en 1915, les anglais et les français lancent une attaque navale contre l’empire ottoman sur la péninsule avec pour objectif d’atteindre la mer noire pour y ouvrir un nouveau front et donner un coup de main à leurs alliés russes. L’assaut est un échec. Ils tentent alors un débarquement au cours duquel périssent des milliers de soldats britanniques, australiens, néozélandais et français. La bataille des Dardanelles, sévère revers pour les alliés, est célébrée comme une victoire en Turquie, d’autant que l’officier turc en charge de la défense de Gallipoli n’était autre que Mustafa Kemal, connu plus tard sous le nom d’Atatürk, héro de la guerre d’indépendance turque et premier président de la République turque en 1923. La péninsule compte 34 cimetières, nous ne les visitons évidemment pas tous et nous contentons de quelques-un, dont le cimetière français. Nous en profitons également pour faire du snorkelling tous les 5 au-dessus d’une épave de bateau proche de la plage d’Anzac Cove.

Et voilà comment s’achèvent nos derniers jours en Turquie, sous un soleil radieux mais aussi un fort vent depuis une dizaine de jours. Dimanche 24 juillet, nous entrons en Grèce. Ca y est, nous retrouvons l’Europe que nous avons quittée il y a 504 jours !

Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie
Leçons d’histoire pour nos derniers jours en Turquie

Publié dans Turquie

Commenter cet article

Pat 30/07/2016 08:21

Magnifique et très instructif ! C'est vrai qu'à part vous 5, les sites ont l'air déserté par les touristes.

Jérôme 29/07/2016 15:48

J'ai redécouvert l'histoire des Dardanelles et de Gallipoli tout récemment en voyant un film sur le sujet avec Russel Crowe

Michel 28/07/2016 15:27

Zy va les Conquistadors et zy va Pépère!
tu remarqueras que je prend soins de te parler Djeunss pour te préparer au choc du retour (non Marseille n'a pas changé en 18 mois) et que je soutiens Pépère activement pour qu'il puisse vous ramener sans encombre à la maison.

Bien la Grèce donc ! La c'est mort! Dans 15 jours à la maison.....
Bon mais fallait bien que cela s'arrête à un moment non? ;-))

En attendant j'aurais apprécié ces cartes postales numériques qui ont mis du soleil dans mes mails cet hivers, et j'ai mis de GROOOSSSSES CROIX sur ma mappemonde des pays à visiter.

En attendant il y a encore de belles choses à voir en Grèce, c'est encore les vacances.
Et je ne pense pas qu'il te faille grand chose pour trouver une excuse pour repartir dans 5/6 ans.....

Alors rentrez doucement et profitez encore du temps qu'il vous reste!

Michel

PS: quand Renaud dit qu'il va refourguer Pépère aussitôt que vous êtes rentrés, c'est sous le coup de la colère. Il les aime bien les garages Iveco! Et puis je le soupçonne de proposer à tous vos voisins, une fois rentré, de faire leurs vidanges gratuitement tellement la mécanique va lui manquer....

Mary 29/07/2016 22:03

Bon... on n'est pas encore rentrés à ce rythme là, pépère nous fait encore des siennes... roulement encore HS, 3 jours à l'hotel avant d'être remorqués lundi pour prendre le ferry et être pris en charge en italie. Tu vas voir qu'on va rentrer sur une dépanneuse !! faudra se prévoir quelques dejs à la rentrée pour que je valide tes croix sur ta mappemonde ;-)
bises et à très vite

tatie bisous 27/07/2016 16:43

Encore un magnifique article, je viens de faire une sérieuse révision de l'histoire !!! Bravo et merci de nous avoir fait voyager. A bientôt de vous revoir. Grosse Bises à vous cinq.