Voyager en camping-car aux Emirats Arabes Unis : notre bilan

Publié le par Untouracinq

Voici nos infos pratiques pour voyager en camping-car aux Emirats Arabes Unis EAU), basées sur notre séjour du 30 mars au 11 avril 2016 et du 05 au 08 mai 2016. [rappel : nous sommes arrivés par voie maritime depuis la Malaisie, puis avons passé 3 semaines à Oman avant de revenir aux EAU pour shipper vers l’Iran]

Nb de jours : 17
Nb de kilomètres : 1200 km
Dépenses moyennes : 85€/jour. Aïe aïe aïe les 6 nuits en hôtel à Dubaï ! Ajoutez à cela l’euphorie de trouver des supermarchés identiques à chez nous et l’obligation de prendre à chaque entrée dans le pays une assurance très chère pour le camping-car, vous obtenez un net dépassement de notre budget quotidien, que nous avons quasiment compensé en Oman. Mais du coup, nous n’avons pu faire aucune des grandes « attractions » telles que le Ferraris world, aquaworld, ou bien encore la montée sur le Burj Khalifa…, qui nous auraient couté bien trop cher :-(

Impression générale

Nous ne comptions pas nous attarder aux EAU, seulement quelques jours le temps de récupérer notre camping-car et de filer en Oman. Et puis un détour après un autre, nous y avons passé près de 2 semaines ! J’avais des EAU uniquement l’image des buildings futuristes et du bling bling lié à l’or noir mais il y a finalement pas mal de choses à faire, une jolie côte, du désert de sable, des forteresses. Et de chouettes villes quand même ;-)

Ce qu’on a aimé

  • La plage en face de Snoopy Island : en plus d’y avoir passé 3 journées très sympas avec une autre famille voyageuse, nous y avons fait nos plus beau snorkelling ! Les enfants se sont régalés à nager au-dessus des petits requins, des tortues, des seiches et d’immenses bans de poissons
  • Visiter Dubaï avec les enfants. Égoïstement pendant que Renaud se démenait avec les démarches pour dédouaner le camping-car, moi j’ai plutôt bien aimé ces 3 journées avec mes enfants à arpenter Dubaï. Mentions spéciales pour la marina et la promenade « The walk », ainsi que pour le quartier Al Fahidi. Et aussi pour les donuts des Starbucks café à 1€ ;-)
  • Se prendre pour des as du guidon sur le circuit F1 d’Abu Dhabi : une expérience unique et vraiment très sympa et très bien organisée (tous les mardis soirs, entrée libre location de vélos possible sur place gratuitement)
  • Les bâtiments futuristes sortis du désert ou de la mer. Quand on pense qu’il y a quelques dizaines d’années il n’y avait que quelques villages de pêcheurs ici ! Et aujourd’hui on trouve aux EAU parmi les plus belles et grandes réalisations du monde ! Le Burj Khalifa, plus haute tour du monde du haut de ses 800 et quelques mètres, mais aussi le Burj Al-Arab en forme de voile, les centres commerciaux démentiels avec un aquarium, une patinoire, des cascades… Alors je suis partagée : un côté de moi ne supporte pas cette démesure, cet aspect futile et ce gaspillage de ressources (une piste de ski quand il fait 50° dehors ??!!), mais un autre côté admire les prouesses techniques et la magie qui s’en dégage…
  • La plage de Sufouh : gratuite, propre, accessible en camping-car avec vue sur la skyline… on aurait aimé un peu moins de monde mais c’était plutôt un bon spot ;-)
  • La mosquée d’Abu Dhabi : une mosquée récente mais étincelante sous le soleil et richement décorée.

Ce qu’on a moins aimé

  • La vie chère : c’est à Dubaï que nous avons vraiment ressenti la limite de notre budget. D’autant plus difficile que la tentation est partout : des pains aux chocolats croustillants, des glaces italiennes crémeuses, des parcs d’attraction hallucinants, des activités insolites… un peu dur à vivre pour les enfants, donc finalement nous n’avons pas visité tous les malls (centres commerciaux) de la ville pour ne pas être trop frustrés !
  • La climatisation à fond : nous avons pris froid à Dubaï, à force d’entrer dans des bâtiments climatisés à fond. Et la clim n’est pas réglée à 23°, mais plutôt à 15° !
  • Constater les inégalités sociales entre les différentes nationalités : l’émirati qui ne prend pas la peine de sortir de sa voiture et qui klaxonne pour que l’employé de l’épicerie (pakistanais ou indien) lui apporte ses courses ; ces bâtiments insalubres appartenant à des entreprises qui « hébergent » leurs ouvriers (paki, philippins, bangladais…) et mettent à disposition des bus (non climatisés, évidemment) pour les trajets usine/appartement.
  • Tous ceux qui font le bazar sur la plage (musique, voitures à fond…) et laissent toutes leurs ordures. C’est flagrant le WE surtout !
  • Les démarches liées aux shipping : une arrivée par bateau à Dubaï et un départ par bateau de Sharjah… ça fait pas mal de démarches administratives, d’infos à chercher, de prix à négocier et d’argent à sortir. De quoi plomber un peu le séjour aux EAU.

Les petits trucs qu’on a remarqués

  • Les émiratis se mettent au caravaning et ne font pas les choses à moitié avec des caravanes super luxueuses ressemblant à des semi-remorques, de véritables salons extérieurs et le tout archi-climatisé. Ils posent leurs caravanes sur la plage et ça leur sert de maison secondaire en quelque sorte. C’est certain qu’avec ces attelages ils ne peuvent pas aller se balader dans le désert !
  • Il y a plus d’expatriés que de natifs des EAU. Le saviez-vous ? Les émiratis ne représentent que 16% de la population de leur pays, qui compte une majorité de d’immigrés du sous-continent indien et beaucoup d’expatriés occidentaux également.
  • Conservateur ou libéral ? il est bizarre ce pays. D’un côté il est assez libéral avec des femmes occidentales, indiennes ou chinoises qui peuvent s’habiller comme elles le souhaitent et de l’alcool qui se trouve relativement facilement. De l’autre il semble être très conservateur pour les musulmans eux-mêmes, en particulier les femmes qui portent systématiquement le tchador noir et qui semblent être très en retrait dans la société. Mais bon, ce n’est qu’une impression après 2 semaines dans ce pays, la vérité est peut-être différente…

Ravitaillement

  • Eau : approvisionnement facile pour l’eau potable avec de grosses bouteilles de 20l d’eau filtrée. Facile également pour les réservoirs dans les stations services.
  • Gaz : nous avons rempli nos 2 bouteilles à Shinas, juste avant la frontière pour Oman(N25°06.630’’ – E06°17.359) pour un total de 90AED (21,5€). A noter que le gaz est bien moins cher en Iran
  • Gasoil : des pompes partout, évidemment, et le litre à environ 1,65AED, soit 0,40€.
  • Vie quotidienne : rho là là c’est dure de résister aux tentations ! ici on trouve encore plus de choses que chez nous, avec des produits américains, allemands, espagnols, indiens etc. Les prix sont sensiblement les mêmes que chez nous. Et quelle surprise de notre côté de retrouver des produits que nous n’avons plus vu depuis plus d’un an : de la crème chantilly, des flamby, de la vraie moutarde, du sirop… A noter que dans les grands supermarchés type Spinneys ou carrefour, il existe une salle séparée réservée aux non-musulmans où l’on peut trouver des produits non hallal et du porc par exemple. Pas d’alcool dans les grandes surfaces, par contre, on en trouve surtout dans les bars des grands hôtels et dans de petites boutiques tenues par des chinois.
  • Produits bébés : aucun problème, ils ont des poussettes aussi encombrantes que les nôtres et tout le matériel qui va avec !

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, nous avions une autorisation de séjour de 90 jours en arrivant à l’aéroport. Par contre il faut payer 35AED par pers (environ 8,5€) pour sortir du territoire, que ce soit par voie terrestre (pour aller en Oman) ou voie maritime (pour prendre le ferry pour l’Iran). Nous avons donc payé 2 fois cette taxe de sortie.

Comment s’habiller aux EAU ?

Le port du voile n’est pas obligatoire, et les EAU sont plutôt cools envers les occidentaux en ce qui concerne la tenue vestimentaire. J’ai pu me balader en robe sans manche ou pantacourt sans attirer les regards. Il parait que l’émirat de Sharjah est plus conservateur, mais nous n’avons fait que le traverser. Renaud a pu porter des t-Shirts et ses shorts/bermudas. Par contre il s’est pris des remarques aux douanes portuaires concernant sa tenue. Ne pas oublier une petite laine pour les endroits climatisés (malls, cafés, métro…).

Importation temporaire du véhicule

A la douane du port ils n’ont pas voulu signer le CPD, donnant à Renaud un papier à montrer à la sortie. Mais arrivés à la frontière ils nous ont retenus un moment car ils exigeaient le carnet tamponné. Nous avons attendu et discuté puis ils nous ont finalement laissés passer. Du coup en rentrant par Al-Aïn la seconde fois nous avons insisté pour qu’ils le remplissent. Et de toute façon le CPD est indispensable pour shipper vers l’Iran.

Pour sortir le véhicule du port de Jebbel Ali une assurance était obligatoire, payée 400 AED pour 30 jours (environ96€). Impossible de trouver un guichet au port acceptant de nous assurer, Renaud après 1 journée complète de recherches est passé par un courtier pour finalement être assurés par la compagnie Al Ayn Ahlia Insurance. Lors de notre seconde entrée par voie terrestre, personne ne nous a rien demandé mais nous avons pris une assurance au guichet près de l’immigration : 200 AED pour 10 jours (environ 48€).

Conditions de circulation en camping-car

Les routes sont excellentes, nous avons circulé sur des 2x7 voies !! Par contre les gens conduisent très vite, ce qui nous change de plusieurs mois de conduite tranquilles en Asie. Les émiratis sont également amateurs de drifts (tourner en rond très vite), burns (faire chauffer ses pneus) et autres courses sur les parkings ou sur les plages. Aucun contrôle de police sur la route. Sur les autoroutes il y a parfois des sections à télépéage (sadik), mais nous sommes passés sans payer à chaque fois et sans encombre.

Les bivouacs

Heureusement les grandes villes des émirats sont sur la côte et on trouve des coins plus ou moins tranquilles pour se poser. Sinon en plein centre c’est plus compliqué !
Voici la liste de nos bivouacs

en bleu : trajet du 30 mars au 11 avril 2016 (sortie vers Oman) / en rouge du 5 au 8 mai 2016 (puis ferry vers l'Iran)

en bleu : trajet du 30 mars au 11 avril 2016 (sortie vers Oman) / en rouge du 5 au 8 mai 2016 (puis ferry vers l'Iran)

Publié dans EAU, infos pratiques

Commenter cet article

thierry 28/05/2016 17:51

bof!

Mary 02/06/2016 11:43

Bonjour, merci pour ce commentaire constructif ;-) et sinon, c'est bof quoi... l'article ? les infos pratiques ? les EAU ?
Bonne journée