3, 2, 1… gooooo !!!!

Publié le par untouracinq

Sur le célèbre circuit automobile d’Abu Dhabi, les coureurs démarrent les uns après les autres. Concentrés sur le parcours, le casque bien enfoncé sur la tête et les mains sur le volant, nous sommes prêts à nous élancer à notre tour. 3, 2, 1 partez ! La famille untouracinq fait un démarrage en trombe et atteint rapidement la vitesse incroyable de … 10km/h !!! Ah oui un détail important : nous ne sommes pas dans une voiture de F1 mais sur des vélos ;-) Petit retour en arrière d’abord.

Mardi 5 avril : il nous faut 3 bonnes heures pour ranger le camping-car avant de prendre la route : remettre les jerrycans et la roue de secours sur le toit, remettre tous les outils dans la soute que Renaud avait vidée, ranger les affaires de notre sac à dos, un gros coup de balai et… en route mauvaise troupe ! ;-) Renaud est un peu frustré de ne pas avoir visité Dubai, mais nous y reviendrons pour prendre le bateau vers l’Iran dans un mois environ. En attendant, l’aventure reprend : Renaud concentré sur la route pour sortir de la ville, moi les pieds sur le tableau de bord et les enfants en train de se chamailler derrière… elle est pas belle la vie ?

Nous prenons la 2x7 voies ( !!) pour rejoindre Abu Dhabi. Tout le long, des chantiers de construction gigantesques entre deux bancs de sables. Les villes des Emirats n’ont pas fini de gagner sur le désert pour s’étendre !

Avant l’entrée de la ville, nous bifurquons vers l’ile de Yas, où se trouve le parc d’attraction Ferrari World et le circuit de F1. C’est ici que nous retrouvons en fin de journée la famille Dacaluf (David, Camille, Lucie et Félix), des voyageurs sur les routes dans leur camion 4x4 depuis près 2 ans et demi. Tous les mardis soir, le circuit automobile est ouvert au public qui vient y faire du vélo, du jogging ou simplement marcher le long des 5,5km du parcours. C’est une initiative du gouvernement pour lutter contre la sédentarisation de la population et inciter les gens à faire davantage de sport. L’entrée est gratuite, de même que la location des vélos. Même sans être féru de Formule 1, c’est assez impressionnant de se trouver sur cette piste au bitume impeccable, de voir les traces de freinage dans les virages, les tribunes, la ligne de départ. On imagine les bolides lancés à toute allure, le stress dans les stands et on s’y croit un peu en se lançant dans un sprint endiablé pour passer la ligne d’arrivée ;-) Louise, dont le vélo devient clairement trop petit (ses petites jambes moulinent à toute allure !), ne fait qu’un tour, j’en fais 2 avec Eliott tandis que les Dacaluf en enfilent un 3ème à la vitesse de l’éclair.

3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!

Le lendemain, nous trainons le matin (oui je sais… comme d’habitude…) puis allons visiter la grande mosquée d’Abu Dhabi. D’un blanc étincelant avec ses bassins extérieurs, un peu « bling bling » à l’intérieur avec ses énormes lustres (mais pourquoi avoir choisi des lustres avec des boules orange et bleues ??) et son immense tapis, le plus grand du monde parait-il. Pas mal, quand même ! Puis nous nous enfonçons dans le centre ville pour rejoindre Yannick, un collègue de travail de Renaud actuellement en mission ici. C’est drôle de les entendre parler boulot loin de Marseille ;-) Nous marchons un peu le long de la corniche qui surplombe la plage (bon, pas de bol on a choisi un tronçon un peu pourri tout en construction…) puis il nous amène dans un restaurant libanais. Ici, vu que la grande majorité de la population est étrangère (pakistanais, philippins, indiens, chinois et beaucoup d’expatriés occidentaux aussi), ce n’est pas évident de manger « local » ! Hum les fallafels savoureux, les shawarmas juteux et le houmous bien crémeux… depuis l’Iran ça nous avait manqué ! Je prends un taxi pour rentrer au camping-car avec les enfants, tandis que Renaud reste avec Yannick pour aller boire un coup dans un bar. Enfin quand je dis un coup… visiblement plusieurs vu qu’il est rentré à 5h du matin ! Prudence quand même car autant les EAU tolèrent l’alcool dans les bars des grands hôtels (pour les non-musulmans, évidemment), autant ils ne badinent pas avec l’état d’ébriété sur la voie publique. Et moi pendant ce temps là je m’enfonce dans mon lit avec 40° de fièvre…

PS. : Renaud tient à ajouter 2 éléments concernant sa soirée d’hier : d’abord il n’a pas passé toute la soirée dans un bar, ils ont terminé dans un café où il a pu s’initier à l’art de la chicha. Et 2ème point : dans le bar de l’hôtel ils ont passé, sono à fond, une grande chanson française : « les sardines », de Patrick Sébastien. La culture française s’exporte vraiment bien…

3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!
3, 2, 1… gooooo !!!!

Publié dans EAU

Commenter cet article

Pat 10/04/2016 19:53

Renaud..... mon maître !!! Faire la fête avec Yannick ;-) pendant que madame reste sagement avec les enfants ! Mais je dois me tromper, z'ont sûrement parlé boulot et avancé sur des dossiers importants, je ne peux pas imaginer 2 garçons aussi sérieux entrain de faire la teuf jusqu'au petit matin !!!

Xavier 09/04/2016 13:45

Salut la famille,

petite info complémentaire à votre sortie de Dubaï.
Lorsque vous quittez Dubaï vers Abu Dhabi sur cette énorme 2x7 voies,
tu passe a proximité du nouvel aéroport de Dubaï encore peu utilisé pour les vols commerciaux, mais c'est dans cette zone (qui bien sur sera énorme) qu'aura lieu l'expo 2020 qui ce déroulera aux EUA.
Pour y aller 1 fois par an à la même période, Je peux vous certifier que ça construit à une vitesse folle, car les changements sont juste impressionnants

Mary 13/04/2016 18:18

Oui on y est passés. gros chantiers effectivement !! biz

Josette et Joël 08/04/2016 10:26

OUAOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHHH ! Dubaï, c'est simple, on croirait Carpentras !
Quelle démesure ! Le problème c'est que changer ainsi d'ambiance, ça va vous donner envie de repartir "pour un tour" au lieu de rentrer ! Alors on a dit plein Ouest, pas plein Est ! Souvenez-vous. Bon, profitez encore un maximum, les enfants doivent être excités comme des puces de découvrir chaque jour ce nouvel univers ! On vous fait des bisous aussi gros que les grattes-ciel !