Phuket… c’est fait !

Publié le par untouracinq

Nous venons de passer 5 jours sur l’ile de Phuket, en compagnie des Martoulenn. Comme les jours précédents, notre programme est hyper chargé, la principale occupation étant de trouver la plage idéale. Pas si facile sur l’ile la plus célèbre et la plus visitée de Thaïlande ! Entre les « resort and spa », « beach bungalows » et autres « lounge hotel », nous trouvons tout de même quelques coins très sympas. Sur la plage de Nai Thon, les enfants ramassent une quantité impressionnante de Bernard-l’hermite et poussent des cris perçants lorsque les pauvres bêtes essaient de s’enfuir. A banana beach (quel nom !!), impossible de stationner longtemps mais nous faisons une halte de 2 heures avant le déjeuner. Sur Layan Beach, une magnifique baie aux eaux turquoises, nous retrouvons l’allemand Hans et discutons avec plusieurs français installés dans le coin. Sur Yanui, à l’extrémité sud de l’ile, le petit parking au bord de l’eau nous tend les bras et les beaux rochers nous offres de jolis moments de baignade. Car nous avons initié les enfants au snorkelling (plongée avec masque et tuba). Même Martin qui avait du mal à respirer dans le tuba dans les premiers temps, s’éclate à présent à regarder les poissons et à se laisser porter par les flots. Même si ça ne vaut pas une vraie plongée, les fonds sont plutôt jolis et il est facile d’apercevoir un tas de poissons tropicaux et des étoiles de mer. Le corail, lui est quasiment inexistant… dommage.

Le dernier soir, alors que les enfants sont sous la douche, un feu de broussailles prend au sommet de la colline qui surplombe la plage. Nous sommes garés à quelques dizaines de mètres en contrebas, et surveillons d’un œil la progression du feu depuis le restaurant où nous allons diner. L’occasion de voir en pratique les pompiers thaïs… et bien ce n’est pas concluant ! Ils ont l’air d’attendre que le feu s’éteigne de lui-même jusqu’à ce que l’un d’entre eux, peut-être pressé de rejoindre sa femme, finisse par grimper la colline en tongs et en marcel, armé d’une branche de pin avec laquelle il frappe violement les flammes pour étouffer le feu. En 10 minutes, l’affaire est dans le sac et ils repartent aussitôt. Nous ne comprenons pas pourquoi ils ont attendu 3 heures pour intervenir, la colline qui était d’un joli vert cet après-midi est complètement brulée maintenant…

Aujourd’hui (lundi 15 février), nous disons au-revoir aux Martoulenn. Réflexion d’Eliott tout triste de quitter Titouan : « maman, il ne faudrait plus rester avec des familles françaises c’est trop dur de les quitter après… ». Mais nous n’avons pas trop le choix, la fin de notre visa thaï approche à grands pas et nous avons encore quelques kilomètres à faire avant de franchir la frontière. Et puis nos routes se recroiseront peut-être en Malaisie, ou bien dans quelques années en France (ils sont sur les routes pour encore 2 ou 3 ans…) ! En attendant, c’est la baie d’Ao Phang Nga qui nous attend demain. Nous avons loué un bateau pour une demi-journée pour nous balader entre les ilots et les formations rocheuses.

Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !
Phuket… c’est fait !

Publié dans Thailande

Commenter cet article

ninou 17/02/2016 11:55

Elle est pas belle la vie !!!
bis

Casagrande Mireille 17/02/2016 10:38

Quel bonheur de continuer à vous suivre, surtout dans des endroits qui nous "parlent", Angkor et Phuket que nous avons visités il y a deja 4 ans. Continuez à nous régaler et bonne continuation .

Pat 16/02/2016 21:08

Hello Untouracinq, extra les photos sous-marines ! Sinon, commed'hab, s'en est même banal, on sait plus si ce sont les photos qui sont à la hauteur du récit ou si c'est l'inverse :-)
Et après la Thaïlande, on va où déjà ?

Manouedith 16/02/2016 19:57

Super prendre le temps de vivre, ces souvenirs incroyables seront des chapitres de votre vie inoubliables qui ne vous quitteront plus jamais.manouedith

Gérard 16/02/2016 17:08

Regonflée à bloc la petite famille après ces journées sur des plages idylliques en bonne compagnie.
Comme d'hab superbes photos accompagnant un texte évocateur. Bonne route.

Josette 16/02/2016 16:54

Bravo pour l'initiation au snorkelling. Nous n'avions fait QUE cela aux Maldives, mais avions vu autant de poissons sur les tombants rocheux que les "vrais" plongeurs, poissons clowns, gros Napoléons et autres, et avions l'impression de nager dans un aquarium tropical. Notre record : 14h/18h dans l'eau ! Nous n'avions pas vu le temps passé, allant d'émerveillement en émerveillements autour des patates de corail. A l'époque, il y en avait encore... Alors, régalez-vous, car dans le Vieux Port, ce n'est plus vraiment ça... Ni même côté Porquerolles, et ça c'est plus grave !
Quelle philo que cette réflexion d'Eliot ! "En vrai", si on est sûr que les bons moments ne vont pas durer, faut pas les rechercher ! Bon, ben je crois que je vais rester au fond de mon lit demain matin...
En tout cas, beaucoup de plaisir encore sur cet épisode, merci pour le partage et bisous.

Casagrande Mireille 17/02/2016 10:41

C'est vrai que ce soit à Porquerolles ou Port Cros et à fortiori dans le vieux port, les fonds marins, ce n'est plus tout à fait ça ......