Angkor et Angkor

Publié le par untouracinq

Mercredi 6 janvier, nous arrivons en fin d’après-midi à Siem Reap, ville qui sera notre point de départ pour la visite des temples d’Angkor. Nous garons le camping-car dans la rue juste devant l’hôtel de mes parents… et nous précipitons tous dans la piscine. C’est que nous commençons à avoir nos petites habitudes maintenant ;-) Le soir, mes parents et Mimi filent dans le centre ville tandis que nous restons dans le camping-car pour coucher tôt les petits en prévision des 2 prochaines journées qui nous attendent. Avec tous les restos que nous enchainons ces derniers jours, on aurait presque oublié le gout des œufs au plat maison ;-)

Jeudi, après avoir vérifié auprès des chauffeurs de tuk-tuk que nous pouvions bien entrer dans l’enceinte des temples avec notre maison roulante, nous partons tous les 8 dans le camping-car. A nous les fabuleux temples d’Angkor !! Heu… à nous mais aussi à des milliers d’autres touristes… !!! (j’y reviendrai). Nous prenons un pass 3 jours (40$/pers), et commençons la journée par le temple d’Angkor Wat, celui qui figure sur le drapeau national. Il est grand et beau, entouré de bas-reliefs représentant de nombreuses scènes de vie quotidienne et de « mythologie ». Il est abimé aussi, la pierre noircie par les ans et les intempéries, et certaines restaurations laissent clairement à désirer. Les enfants prennent rapidement leurs marques, courant entre les piliers, se cachant derrière les murs et se faufilant entre les (très) nombreux groupes de touristes chinois.

Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor

Nous visitons ensuite le joli Banreay Kdei, que nous apprécions particulièrement pour son calme. Après une pause déjeuner, nous filons découvrir le Ta Phrom, envahi par la végétation. Lors de notre première visite il y a 8 ans, ce temple encerclé par les racines des grands fromagers, était mon préféré. La magie opère toujours mais je ne peux cacher ma déception : quel monde ! Et pourtant nous avons veillé à ne pas être aux « heures de pointe » dans chaque temple, quitte à louper les meilleures lumières pour les photos.

Force est de constater que les temples d’Angkor se « chinoïsent ». Lorsque nous étions là il y a 8 ans, je ne dirai pas que nous étions seuls, mais hormis le « spot » pour admirer le coucher du soleil sur Angkor Wat nous ne nous sommes pas sentis oppressés. Cette fois-ci, par contre… nous avons du mal à lutter contre les cars déversant des centaines de touristes asiatiques qui se pressent à la queue leu-leu derrière leur guide. Pour limiter les dégâts inexorables liés à cette marrée humaine, les autorités ont du faire des aménagements : les bas-reliefs d’Angkor Wat sont protégés par une corde et de gros panneaux « interdiction de toucher » (parce que c’est tellement mieux de faire un selfie en touchant les seins des asparas, hein ?), le nombre de visiteurs sur le pavillon central est limité (il faut faire la queue pour prendre un ticket), une passerelle en bois oblige les visiteurs du Ta Phrom à suivre un itinéraire balisé. Et ils ont pensé à tout : des esplanades en bois sont prévues aux endroits stratégiques » pour faire de jolies photos. Et comme les chinois ne prennent que des photos de « moi devant xxx », il faut faire la queue pour prendre une photo, et bagarrer pour que personne ne vienne y mettre sa tronche. Je vous laisse imaginer mon humeur, ou celle de mon père qui est aussi patient que moi dans ce genre de situation. Sauf que lui fait 1,80m et quelques kilos de plus que moi… c’est plus efficace pour « faire le ménage » ;-)

Bon, ne boudons pas notre plaisir, malgré la foule et la chaleur nous passons une très bonne journée à crapahuter dans les temples. Le soir, ma sœur et moi partageons une heure de massage à l’hôtel... Comme ça fait du bien après une journée comme ça !

Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor

Le lendemain, nous poursuivons notre visite par le Bayon, le temple aux 216 visages énigmatiques. A un moment, je vois plusieurs personnes en plein milieu du passage, raides comme des piquets, les lèvres légèrement avancées. En plus d’être ridicules, elles créent presque un embouteillage derrière elles. Je me retiens d’exploser de rire lorsque je réalise qu’elles posent pour une photo « trompe l’œil ». J’imagine toutes ces photos sur facebook où on dirait qu’elles embrassent le visage de pierre… allez, restons zen !

Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor

Dans l’après-midi, nous nous éloignons du centre pour découvrir un temple un peu plus éloigné : le Banteay Srei. Il est différent des autres, avec sa pierre rosée, ses encadrements de fenêtre et les détails fins qui le composent. Comme dans la famille nous ne sommes pas particulièrement férus d’architecture, au bout d’un moment, même si ce n’est pas politiquement correct de le dire, trop de temples tuent les temples. Pour ne pas nous lasser, nous décidons de pousser encore un peu plus loin découvrir des roches sculptées dans le lit d’une rivière. Ce que nous n’avions pas prévu, c’est l’heure de grimpette dans les rochers et les racines des arbres pour y parvenir ! Au final, nous sommes un peu déçus par le spectacle et nous pouvons retenir un « tout ça pour ça ? ». Nous rentrons vite sur Siem reap et nous douchons en 4ème vitesse car ce soir, nous allons au spectacle ! Nous avons réservé des billets pour une représentation du cirque PHARE, la meilleure troupe du Cambodge apparemment, et une institution sociale puisque les artistes sont tous des enfants des rues à qui l’association est venue en aide. Le spectacle est un peu court à notre gout (1 heure), mais vraiment joli, mêlant démonstration de force et d’agilité, mais aussi de l’humour et de belles chorégraphies. Nous dinons dans le quartier touristique de la ville : « Pub Street ». Dans mon souvenir Siem Reap était une petite ville un peu poussiéreuse et sans grande activité, servant surtout de point de départ à la découverte des temples. Aujourd’hui elle me fait penser à un immense Kao san Road (LE quartier touristique de bangkok), avec ses néons, sa musique à fond et son night market… pffff… que les choses changent vite !!

Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor
Angkor et Angkor

Aujourd’hui (samedi 9 janvier), c’est une journée off. Nous disons au-revoir à ma petite sœur qui prend son avion en fin de matinée pour rentrer en France (dur dur la reprise du boulot lundi !), puis nous trainons dans la journée, entre lessive, courses et lecture d’un bouquin. Encore un grand merci soeurette pour la surprise que tu nous a faite en venant nous rejoindre. C’était top de passer ces 10 jours avec toi !

Publié dans cambodge

Commenter cet article

augier 10/01/2016 13:50

Très belle année à vous !!!! Terminez bien votre voyage, votre récit est super, les lieux visiter et vos rencontres nous font rêver. On vous embrasse. J et MJ.

Mary 12/01/2016 15:00

merci, une belle année à vous 2 également ! bisous de nous 5

Pat 09/01/2016 22:23

Entièrement d'accord avec vous Untourahuit : "Tout ces touristes qui visitent les merveilles du monde...Insupportable !!!"
;-)

Maxime 09/01/2016 15:39

Bonjour,
Je viens tout juste de finir de lire la totalité des articles de votre blog et j'ai comme l'impression de revenir de voyage... toutes mes félicitations (accompagnées d'un brin de jalousie ;) ) pour ce voyage exceptionnel.
Je projète de faire un parcours similaire à partir de Mars 2017 dans le cadre d'un projet de sensibilisation pour la gestion des déchets dans les parcs nationaux de pays émergents (en termes de tourisme). L'objectif est de rallier la France à l'Indonésie.
Je souhaiterai donc correspondre avec vous pour différentes questions concernant les visas,CPD, frais,véhicule, retour d'expérience, passage en CHINE...
En espérant pouvoir converser avec vous,
Bonne route et bon voyage!!!

Mary 12/01/2016 15:08

Bonjour maxime, pas de pb pour échanger dans la perspective de ton futur voyage ! quant au thème que tu as choisi (gestion des déchets), malheureusement il y a de quoi faire !! n’hésites pas à nous contacter via le formulaire de contact pour échanger en mp.

Accolade 09/01/2016 14:02

J'ai peur comme vous de ne plus retrouver ce calme et cette sérénité d'avant cette horde. La grande question reste faut-il y retourner plutôt que de garder ses souvenirs. Je ne parle pas uniquement du Cambodge , mais c'est vrai pour la Birmanie aussi et certaines régions partout en Asie, en Malaisie , au Laos. Ceci dit , je viens d'entendre qu'en raison de l'empreinte carbone nos enfants ne pourront plus voyager sauf ceux qui pourront payer 5 fois le prix actuel ... exception des Chinois lol

Accolade 14/01/2016 15:07

J'y étais en 2007 aussi quand c'était chaud bouillant avec la junte. Ma soeur va faire partie du prochain wagon de touristes en Février prochain pour la Birmanie via BKK . Si vous avez besoin de QQ chose fais-moi signe

Mary 12/01/2016 15:01

c'est une vraie question... nous ne souhaitons pas retourner en Birmanie car des bus entiers y vont désormais, et nous préférons garder le souvenir de ce pas magique où nous n'avions croisé qu'une pognée de touristes en 2008...