Voyager en camping-car au Laos : notre bilan

Publié le par untouracinq

Voici nos infos pratiques pour voyager en camping-car au Laos, basées sur nos 2 séjours en octobre et novembre 2015.

Nombre de jours : 37
Nombre de kilomètres : 3020 km
Dépenses moyennes : 29€/jour pour les dépenses quotidiennes qui prennent en compte les 4 jours aux 4000 iles (restos + guesthouse) ainsi que le fait qu’étant avec de la famille en début de séjour, nous avons davantage mangé au restaurant qu’à notre habitude. Ce qui je l’avoue n’était pas pour me déplaire ;-). A cette somme il faut ajouter les frais de visas. Nous sommes entrés 2 fois au Laos, soit 280€ au total.

Impression générale

Au Laos, il faut aimer prendre son temps. C’est un pays où les gens ne sont pas stressés, on doit parfois déranger les vendeurs qui font la sieste sur leurs hamacs, on attend une bonne heure sa commande au restaurant, les transports sont systématiquement en retard… Nous avions eu du mal avec cette « absence de rythme » lors de notre premier séjour de 3 semaines en 2008. Cette fois-ci, nous avons complètement adopté la langueur laotienne ;-) le nord du pays nous plait davantage que le sud, en grand partie du fait des paysages montagneux vraiment très beaux au nord. Mais quelques coins valent vraiment le détour au sud, notamment pour se relaxer et profiter de jolis coins de baignade.

Ce qu’on a aimé

  • Le côté « rural » du pays : sortis de l’agitation de Vientiane et des rues trop touristiques de Luang Prabang, au Laos on se retrouve vite en pleine campagne. Je crois que c’est ce qui nous plait le plus dans ce pays : nous arrêter dans des petits villages, traverser des kilomètres de rizières, doubler toutes sortes de charrettes… sur la route, il y a globalement plus de poulets, de cochons et de vaches que de voitures, et c’est tant mieux !
  • Des coins sympas pour bivouaquer et se baigner : le Laos, c’est le pied en camping-car ! On y trouve pleins de rivières avec de jolis coins pour dormir ou se baigner. Nous avons beaucoup aimé Tad Lo, par exemple (mais cela ne plaira pas à ceux qui veulent vraiment s’isoler), ou bien encore les environs de Tha Khek. A Vang Vieng nous avons choisi de dormir en ville près de notre famille mais les environs sont vraiment jolis pour des bivouacs sauvages !
  • Les paysages autour de Tha Khek : nous n’avons pas fait « LA boucle » dont tout le monde parle là-bas parce que citée dans le Lonely Planet. Juste quelques tronçons qui nous ont beaucoup plus, de la grotte de konglor aux rochers de Tha falang. Finalement, ça vaut peut-être le coup de la faire entièrement cette boucle !
  • Le riz gluant : le riz servi dans des petits paniers en osier, qui se mange avec les doigts, c’est la spécialité du laos. On adore ça, et les enfants aussi ! J’ai acheté des petits paniers… yapluka apprendre à cuisiner le riz de cette façon ! (et trouver le riz qui convient en France…)
  • Luang Nam Tha : nous nous sommes très bien sentis dans cette petite ville où nous avons passé 5 jours après notre marathon chinois. Le fait d’y être avec nos amis brésiliens y était peut-être aussi pour quelque chose !
  • Les 4000 iles : quelle bonne idée d’avoir finalement poussé jusqu’à l’extrême sud du pays ! Ces iles, c’est un pur moment de détente pour pas trop cher. Nous gardons notamment un très bon souvenir de la balade en vélo faisant le tour de l’ile.
  • Les policiers : on a vu pas mal de « check point », avec des policiers bien amidonnés affalés sur leurs chaises à l’ombre de grands arbres. Ils ne nous ont jamais arrêtés, même par curiosité. Par contre, ils nous faisaient régulièrement de grands sourires et des signes de la main (genre le « like » de facebook). Si ça pouvait être pareil dans tous les pays qu’on traverse !

Ce qu’on a moins aimé

  • Toutes les cascades payantes : 1 ou 2 $/personne, ce n’est pas grand-chose. Mais quand c’est tous les jours voire plusieurs fois par jour notamment sur le plateau des bolavens, avec en plus un supplément pour le parking, ça commence à saouler ! Du coup, en fin de séjour nous avons du « choisir » nos cascades… c’est dommage L
  • Le laap, le plat national du laos : de la viande (ou du poisson) finement hachée mélangée à de la coriandre, du citron vert et du piment. Soit nous n’avons pas gouté ce plat au bon endroit, soit définitivement nous ne sommes pas fans du laap.
  • La plaine des jarres : on avait entendu dire que ce n’était pas exceptionnel… et c’est aussi notre avis. Les enfants ont bien joué au milieu de ces gros pots, mais nous sommes restés sur notre faim. D’autant qu’on a mis 2 jours pour y arriver depuis Luang Prabang et 2 jours pour en repartir à cause de nos erreurs d’orientation !
  • Les grottes de Pak Ou : si la balade sur le Mékong est vraiment jolie, la visite des grottes de Pak Ou près de Luang Prabang ne nous a pas convaincue. De petites cavernes creusées dans la roche abritant de petites statues de bouddha… quand on a en tête les grottes de Datong en Chine, on ne peut qu’être déçu !
  • Muang Sing, dans le nord-ouest du pays : nous avions en tête les ethnies montagnardes du Laos, des petits villages reculés, des rencontres authentiques… mais pour cela il aurait fallu avoir soit un 4x4, soit le courage de faire un trek de plusieurs jours par une lourde chaleur. De Muang Sing nous ne garderons donc que le souvenir d’une petite ville poussiéreuse sans grand intérêt (pour nous !)
  • L’absence de supermarchés : après l’abondance de la Thaïlande, qu’il est difficile de faire ses courses au Laos ! Bon j’exagère un peu, ce n’est pas vraiment difficile mais c’est plus long et surtout il n’y a pas beaucoup de choix. Pas de beurre, pas de céréales, 1 seule sorte de yaourts (que les enfants n’aiment pas…), aucun fromage. Et pas de supermarchés non plus, à part à Vientiane et à Paksé. Alors les courses au laos se font au marché local et finalement, c’est plutôt positif pour notre porte-monnaie !

Les petits trucs qu’on a remarqués

  • En matière de portage des bébés, les français ont beaucoup à apprendre des laotiens. Et ici, ce qui est remarquable c’est que ce sont souvent les papas qui portent les petits en écharpe, sur le ventre ou dans le dos. Il faut dire que ce sont souvent les mères qui travaillent dans les champs…
  • Il fait 35°, l’air est chargé d’humidité, nous suons à chaque mouvement, mais les laotiens, eux, ne transpirent pas. C’est assez impressionnant !
  • Sommes nous au Laos ou en France ? Non parce que vu le nombre de touristes français, parfois on se pose la question ! A force, nous ne faisions même plus l’effort de parler anglais en voyant des occidentaux, nous parlions directement en français
  • Il reste pas mal de choses de l’époque coloniale au laos. Quelques bâtiments, le nom des rues ou des bâtiments administratifs en français, et quelques traditions telles que la baguette ou la pétanque. On trouve partout de petits terrains et ici ils parient sur chaque partie.
  • Le coût de la vie est un peu plus cher ici qu’en Thaïlande, alors que le pays semble visiblement plus pauvre.

Ravitaillements

  • Eau : aucun problème on en trouve partout (villages, stations services..). Bien vérifier la qualité avant de remplir les réservoirs car elle est parfois très trouble.
  • Gaz : nous avons trouvé une station de remplissage à Luang prabang mais n’avons pas rempli car le prix était 3 fois plus cher qu’en Thaïlande, on a préféré attendre.
  • Gasoil : des stations service partout. Dans les petits villages on trouve des pompes artisanales qui peuvent dépanner. Prix du litre de gasoil : entre 6200 et 6600 kips (soit autour de 0,75€)
  • Vie quotidienne : comme je l’ai déjà dit il y a très peu de supermarchés et très peu de choix notamment en produits laitiers ou frais. On trouve évidemment un large choix de fruits et de légumes facilement sur les marchés. Le litre de lait coûte près de 1,50€ et il n’est pas facile à trouver en briques de 1l. Des pick-up vendent de grosses bouteilles d’eau purifiée (20 litres) qu’il est possible de re-remplir moyennant 0,50€… intéressant !
  • Produits bébé : on trouve partout des lingettes et des couches, du lait en briquettes.

Visa

Rien de plus simple que le visa laotien ! Nous sommes entrés à 2 reprise dans le pays et tout c'est bien passé. En arrivant de Chine, nous sommes passés par le poste frontière de Boten (30 septembre 2015). Nous avons pris nos visas à l'arrivée : 30$/personne. Nous avons également payé 2$/personne de frais de dossier (?!). A l'entrée une guérite nous demandait 1$/personne pour une espèce de taxe sur les parcs nationaux. Nous ne l'avons pas payée.
Bon à savoir : cette taxe n'existe pas au poste frontière de Vientiane où nous sommes passés le 6 novembre 2015...
Il existe également une taxe de 10 000Kips/personne si vous demandez votre visa le samedi, le dimanche ou bien aux horaires "spéciaux" (avant 9h, entre 12 et 14h et après 16h). Cette taxe est également demandée si vous souhaitez tamponner votre visa de sortie à dans ces mêmes créneaux. Nous avons réussi à ne pas la payer (voir l'article du 10 décembre).

Le visa est valable 30 jours.

Importation temporaire du véhicule

Rien de particulier à signaler, formalités rapides. Ne pas oublier de récupérer le papier d'importation auprès des customs car il est demandé à la sortie (ce fut notre cas, en arrivant par la Chine à Boten ils ne nous ont rien donné et on a dû négocier à la sortie pour ne pas payer d'amende). L'assurance n'est pas obligatoire, nous n'en avons pas pris lors de notre première entrée (pour une grosse semaines). Nous en avons pris une à la frontière Nous n'avons pris une assurance à la frontière

Conditions de circulation en camping-car

La route entre Vientiane et Luang Prabang est belle, mais pas en très bon état. D'une manière les routes ne sont pas merveilleuses. Et dès qu'on attaque le rézeau des routes secaondaires, c'est pire ! Nous avons du faire un long détour à cause d'une route près de Phonsavan se terminant en piste impraticable pour nous. Nous ne nous sommes jamais fait arrêter sur la route.

Bivouacs

Bivouacs en toute sécurité. Parfois un peu difficile  avec notre porte-à faux de s'extraire de la route pour descendre sur les chemins.

 

en orange le trajet du 30 septembre au 8 octobre / en bleu le trajet du 6 novembre au 5 décembre 2015

en orange le trajet du 30 septembre au 8 octobre / en bleu le trajet du 6 novembre au 5 décembre 2015

Publié dans Laos, infos pratiques

Commenter cet article

Derruette Valérie 19/12/2015 11:37

Hello à vous cinq. De retour après un magnifique voyage au Laos.... Si vous vous souvenez, vous avez croisé un petit minibus sur la route vers les cascades de Kuang Si près de Luang Prabang avec trois dingues qui vous ont fait de grands signes. Aaah votre tête! !!! Vous étiez surpris et vous demandiez certainement ce que nous vous voulions:))) Eh bien c'est que nous avions lu un article sur votre périple et avions trouvé votre aventure très chouette! !! Et voilà que nous vous croisons sur cette petite route! !! Trop drôle! Le monde est "petit" finalement. Nous vous souhaitons le meilleur pour la suite. Les 3 zinzins.

Mary 24/12/2015 09:33

Bonjour Valérie, merci pour votre message. effectivement le monde est petit, nous nous le disons chaque jour ! j'espère que vous avez apprécié le laos. passez de bonnes fêtes, et à bientôt peut-être !

suzy girard 17/12/2015 19:00

coucou à tous les cinq, pour info j'ai trouvé du riz catégorie gluant dans un supermarché asia à marseille mais la cuisson n'est pas encore concluante, plutot collé qu'en boule mais parait il il faut le faire tremper avant de le cuire, c'est tout un art!!! J'en refais lundi à des amis , soirée repas laotien :soupe avec citronnelle, coriandre gimgembre et blettes plus épinards et noodles thaie.
bises à tous
suzy

Mary 24/12/2015 09:29

miam miam, ça donne envie !