Des fourmis dans les roues

Publié le par Untouracinq

13 jours à Oulan-Baator ou dans les environs ! La plus longue pause de tout notre voyage jusqu'à présent, pas complètement volontaire il faut bien l'avouer. Nous sommes tellement heureux de mettre enfin les voiles !

Mercredi et jeudi (12 et 13 aout), nous retournons au parc de Terelj en compagnie de nos amis brésiliens. Le temps est maussade et une pluie fine se met à tomber. Tant pis pour le barbecue, ce sera diner à la maison le soir et crêpes le lendemain ;-)

Entre temps, nous prenons quand même le temps d'adresser nos hommages à la célébrité locale, un certain Gengis Khan dont une énoooorme statue est dressée au sud d'Oulan-Baator.

Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues

Le 13 au soir, nous dégotons un bivouac qui va vous faire rêver, j'en suis certaine : un terrain vague juste derrière l'aéroport d'Oulan-Baator. Ok ce n'est pas glamour, mais bien pratique pour récupérer Clément, Hugo et leur précieux bagage (notre radiateur !!) à leur descente de l'avion le lendemain à 7h du matin.

Vendredi 14 aout : alors que Rasteau célèbre sa fameuse nuit du vin (que je recommande à ceux qui ne connaissent pas... nous y serons l'année prochaine !), nous célébrons de notre coté la réunion de 3 rastellains en Mongolie : Renaud, Clément et sa soeur Céline qui fait un stage ici. Nous passons la journée avec eux, profitant au passage de la bonne connexion internet chez Céline pour régler un tas de paperasses qui trainaient (banque, assurance, dernières formalités pour la Chine...).

Samedi 15 aout : pas de jour férié ou de week end chez nous, c'est aujourd'hui que Renaud monte tout seul le nouveau radiateur du camping-car ! Quelques heures plus tard... ça marche ! Et Renaud de conclure avec un haussement d'épaules :"finalement la mécanique, il suffit de s'y mettre...".

Et nous prenons la route aussitôt. Qu'importe s'il est déjà 17 heures, il n'est pas question de dormir encore en ville ! Au final nous n'avons rien vu de la capitale mongole à part ses principaux axes embouteillés, nous n'avons pris aucune photo, visité aucun monument... Comment si nous voulions "oublier" ce passage un peu difficile.

Nous partons donc vers le nord pour y passer quelques jours avant de descendre ensuite dans le Gobi.

Nous nous arrêtons 2 heures plus tard, au pied d'une colline au milieu d'une immense steppe. Ca fait tellement du bien de se sentir à nouveau "au milieu de nulle part"!

Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues

Le lendemain matin (dimanche 16 août), nous avons néanmoins l'impression d'être au milieu de quelque chose : des cavaliers passent près de nous, quelques camions, des voitures font le tour du camping-car avant de poursuive sur la petite piste sur laquelle nous nous sommes engagés au hasard hier soir. "Je crois qu'il se passe quelque chose là-bas, on va voir ?" finit par dire Eliott. Ok, on y va alors ! Nous sommes à peine descendus du camping-car, encore à nous demander ce que viennent faire tous ces gens ici, qu'ils se mettent tous à courir vers la vallée. Une course de chevaux !! Et hop, Martin sous le bras nous courons nous aussi pour applaudir les petits vainqueurs (ce sont toujours des enfants qui courent). Et nous restons là jusqu'en début d'après-midi puisqu'ensuite ce sont les lutteurs avec leurs culottes colorées qui entrent en scène.

Quelle belle surprise ce mini nadaam pour nous remettre dans le bain de l'aventure ! C'est exactement ce qu'il nous fallait pour laisser derrière nous nos doutes et inquiétudes et aller de nouveau de l'avant. Allez pépère, c'est l'heure de se dégourdir les roues... En route !

Le lendemain matin (dimanche 16 août), nous avons néanmoins l'impression d'être au milieu de quelque chose : des cavaliers passent près de nous, quelques camions, des voitures font le tour du camping-car avant de poursuive sur la petite piste sur laquelle nous nous sommes engagés au hasard hier soir. "Je crois qu'il se passe quelque chose là-bas, on va voir ?" finit par dire Eliott. Ok, on y va alors ! Nous sommes à peine descendus du camping-car, encore à nous demander ce que viennent faire tous ces gens ici, qu'ils se mettent tous à courir vers la vallée. Une course de chevaux !! Et hop, Martin sous le bras nous courons nous aussi pour applaudir les petits vainqueurs (ce sont toujours des enfants qui courent). Et nous restons là jusqu'en début d'après-midi puisqu'ensuite ce sont les lutteurs avec leurs culottes colorées qui entrent en scène.

Quelle belle surprise ce mini nadaam pour nous remettre dans le bain de l'aventure ! C'est exactement ce qu'il nous fallait pour laisser derrière nous nos doutes et inquiétudes et aller de nouveau de l'avant. Allez pépère, c'est l'heure de se dégourdir les roues... En route !

Quelle belle surprise ce mini nadaam pour nous remettre dans le bain de l'aventure ! C'est exactement ce qu'il nous fallait pour laisser derrière nous nos doutes et inquiétudes et aller de nouveau de l'avant. Allez pépère, c'est l'heure de se dégourdir les roues... En route !

Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues
Des fourmis dans les roues

Publié dans Mongolie

Commenter cet article

luis 21/08/2015 16:40

bravo por Renauld y el nuevo radiador!!!
y si, bravo por todos ustedes tambien :)
siganse divirtiendose y que sigan creciendo esos niños :)

Pat 18/08/2015 22:58

T'as raison Renaud !! La mécanique c'est comme l'informatique : "...il suffit de s'y mettre..." !!!
Ravi de voir que vous repartez de plus belle avec Pépère et son radiateur tout neuf.
Bonne route Untouracinq !!!

mimie 18/08/2015 19:13

Contente de voir que vous repartez pour de nouvelles aventures avec un camping car remis sur roues!!! Renaud, c'est le plus foooooooort!!!! ;)
Contente de voir que vous repartez pour de nouvelles aventures avec un camping car remis sur roues!!! Renaud, c'est le plus foooooooort!!!!! :)
Gros bisousss de Corse!!!
Gros bisousss de Corse!!!
;) ;)