Kazakh express

Publié le par Untouracinq

Que dire du Kazakstan ?

Vous prenez un grand pays. Très grand, genre le 6eme ou 7eme plus grand du monde par sa superficie.

Vous l'aplatissez le plus possible pour en faire un très grand pays... très plat

Dans cette platitude, vous tracez quelques lignes bien droites et bien longues, que vous appelez routes.

Pour éviter aux conducteurs de s'assoupir dans ces lignes droites interminables, vous parsemez ces routes d'ornières profondes et de nids de poules géantes.

Et pompon sur le sapin, vous lancez d'énormes chantiers de réfection dédites routes, obligeant les courageux conducteurs à rouler sur des routes alternatives défoncées, ou bien en les limitant à 50km/h sur plusieurs centaines de kilomètres (ce qui rend les lignes droits encore plus loooongues...).

Ah et j'oubliais... Pour vous assurez que tout se passe bien et pour remplir les caisses de l'Etat également, vous employez des milliers de policiers pour surveiller vos routes et malmener les conducteurs qui osent s'aventurer sur votre territoire.

Bon allez, j'exagère un peu, et le Kazakhstan mériterait certainement qu'on s'y attarde, mais c'est ce que nous avons ressenti au cours de notre traversée éclair du pays.

Nous sommes entrés au Kazakhstan mardi 30 juin en fin de journée, par le poste frontière reculé de la vallée de Karkara. Tellement reculé que les 30 derniers kilomètres ne sont même pas goudronnés... ça surprend ! Les formalités sont rapides (45mn en tout, un record depuis que nous avons quitté l'Europe !) et tout se passe bien jusqu'à ce qu'un douanier kazakh me demande avec un grand sourire, en montrant mon t-shirt, si le 4ème est en route. Ca y est, j'ai un apriori négatif sur ce pays ! ;-) Nous dormons le soir en surplombant le canyon de Tcharyn, l'une des beautés du sud-est du pays ( et la route pour y parvenir est superbe !).

Kazakh express
Kazakh express

Le lendemain, nous faisons un petit détour jusqu'à Almaty, la plus grande ville du pays (mais pas la capitale, qui est Astana, dans le nord du pays). Il y a ici le seul garage Iveco de toute l'Asie centrale et nous espérons y a acheter quelques pièces. Peine perdue et grosse déception, le garage est en fait une concession comptant plus de cols blancs que de bleus de travail. Grand moment de solitude quand Renaud pose un "silent bloc" plein de cambouis sur le bureau immaculé du type qui s'occupe de nous, pour lui montrer ce qu'on cherche. "Nieto", nous répond-il sans le toucher...

Heureusement le soir, après cette longue journée, nous faisons un break au bord du lac Kapchagaï, où nous nous baignons et restons bivouaquer.

Je vous épargne le détail des 3 journées suivantes, sensiblement les mêmes :

- route le matin, les enfants jouent plus ou moins tranquillement

- pause déjeuner au milieu de la steppe

- re-route l'après-midi pendant que les enfants dorment puis jouent... un peu moins tranquillement...

- arrêt pour la nuit au milieu de la steppe

- le tout ponctué de quelques fascinantes conversations :

"tu as vu, c'est plat comme pays ! On y voit à perte de vue..."

" tiens, on arrive dans un village... Ah non, il n'y a que 2 maisons finalement (mais un panneau d'entrée et de sortie de village quand même !)

" pffff... C'est long !" "C'est normal chérie, ça fait 3 heures qu'on roule à 50km/h... on n'a pas beaucoup avancé..."

Bref vous l'aurez compris, ces 4 derniers jours n'ont rien eu de bien palpitant !

Quand aux rencontres avec la police locale, disons qu'on s'attendait à pire vu la réputation des agents kazakhs. Nous avons respecté scrupuleusement toutes les (nombreuses) limitations de vitesse, nous avons veillé à ne pas oublier de rouler les codes allumés... Nous n'avons été arrêtés seulement 2 fois : la première pour un excès de vitesse que nous avons contesté fermement, refusant de payer les 100$ d'amende (tiens, ici on paierait ces amendes en $ ??!!), le suivant pour un simple contrôle des papiers. Lorsque le policier nous a demandé l'assurance du véhicule (obligatoire ici), Renaud n'a pas rougît une seconde en tendant notre carte verte sur laquelle ne figure PAS le Kazakstan, et en affirmant avec le sourire "kazakhstan ok, assurance speciale". Ce qui était faux évidemment, nous ne sommes plus couverts par notre assurance française. Normalement nous prenons une assurance locale à la frontière mais il n'y en avait pas à Karkara et nous n'avons pas voulu perdre de temps à en chercher une à Almaty. Pas sûre que le policier nous ait crûs, mais nous avons été sauvés par un camionneur qui ne s'est pas arrêté à son signal. Le flic a refilé en vitesse nos papiers à renaud pour poursuivre le camion. Ouf ;-)

Nous venons de franchir la frontière russe en début d'après-midi (dimanche 5). D'un coup, la steppe cède la place aux champs de blé et de pommes de terre et oh miracle il y a des poubelles au bord des routes et dans les stations services !

Il faudra patienter un peu pour avoir nos "impressions" sur la Russie, en attendant voici un bref récapitulatif chiffré de notre transit au Kazakstan :

Nb de jours : 4

Nb de kilomètres : 1620

Dépenses moyennes : 70€/jour (dont 25€/j de gasoil). Attention, ce montant n'est pas du tout représentatif du cout de la vie dans le pays, nous avons fait de grosses courses à Semey pour refaire un peu nos stocks (y compris de couches) et puis je l'avoue, il y a eu "craquage" sur plusieurs produits qu'on ne prend pas d'habitude (gros pot de nutella, tablettes de chocolat, beurre Président pour changer de la mauvaise margarine, poulet rôti, biscuits qu'on trouve en France, quelques jouets pour les enfants...)

Gasoil : on en trouve partout, environ 96 Tenge (0,50€) le litre

Gaz : nous avons fait remplir l'une de nos bouteilles juste avant Almaty, pour 1250 Tenge, soit 6,3€ (N43°18'07.8" / E077°00'27.5"). A noter que nous n'avons plus vu de "pompe" sur la route après.

Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express
Kazakh express

Publié dans kazakhstan-russie

Commenter cet article

matthieu 07/07/2015 20:51

moi j'aime bien la route!!!!
les enfants sont magnifiques!!

Cyril et Flo 07/07/2015 19:42

Hello, juste pour vous dire que l'on suit tout ça. Nous prevoyons aussi de faire un toura4 vers.... Les plages du debarquement, la semaine prochaine. On n'a rien préparé, même pas une valise !!! On va aller chercher de la pluie et du froid, esperons le. Gros bisous.

girard 06/07/2015 22:34

coucou le tour à cinq
les enfants ont plutot l'air d'être en forme et toujours souriants, de belles photos de paysages et le pays du kazastan ne fait pas vraiment envie, mieux vaut le laos, je vous envoie un email pour les dates.
bisous suzy

michel 06/07/2015 19:30

bon ben voila, après le triptyque Grèce; Turquie;Iran , vous pouvez accrocher les Stan à votre tableau de chasse. Bravo! un petit tour chez Poutine et attention les Mongoles le bus du tour(à5) arrive. Au fait on parle du tour de France chez les Russes?
Anda los conquistador!

Josette et Joël 06/07/2015 16:26

Coucou le Club des 5 ! Tiens, justement, je viens de passer une 1/2 heure au phone avec Annie... Alors, bien sur, il a été question... de vous 5 ! Toujours autant d'humour dans vos récits, ou "de l'art d'écrire quand il n'y a rien à écrire...". Faut le faire ! Ça reste quand même intéressant (et les photos sont si belles), et ça nous rappelle les chantiers kazakhes que nous avions empruntés, en 2008, avec notre intégral et ses 15 cm de garde au sol....
Allez, bonne continuation. Vivement la suite. et gros bisous.

annie 06/07/2015 15:18

Bonjour,
Je vous suis avec toujours autant de bonheur sur ces routes que nous avons parcourues en partie.
Le Kazakhstan n'a pas changé ! Contrôlés l'année dernière à 110 km/h pour 70 km/h le policier voulait 150 € ramenés à 40 € après une longue et difficile discussion.
Continuez à nous faire rêver avec vos récits pleins de vie.
On vous embrasse.

Pat 06/07/2015 13:47

Hello Untouracinq,
Et même quand il ne se passe pas grand chose (comme vous semblez le dire), le récit de votre "ennui" est toujours aussi vivant et intéressant !
Vous pouvez quand même imaginer que pour vous suivre on est obligé d'ouvrir un atlas ou d'aller sur "google map", et rien que ça, c'est pas banal ! alors tant pis pour les kms de lignes droites et vos journées qui se ressemblent ! nous on en redemande !
2 questions :
- Combien de temps au pays de Poutine ?
- La petite carte pour vous situer ?
2 remarques :
- Renaud, les 2 mains sur le volant !!!
- Photos magnifiques.
Bonne route à tous les 5 !

Mary 06/07/2015 14:12

Le moins possible au pays de poutine, on doit rentrer en Mongolie le 9 au plus tard car ensuite ils ferment la frontière pour le festival nadaam auquel nous voulons assister absolument. Mais là on n'est plutot mal partis, on vient de passer la journée de garages en garages pour regler qqs pbs (dont un concernant le voyant"avarie frein" qui vient de s'allumer...).
Carte ajouée, nous sommesà Barnaoul, dans l'altai russe.
Bises

Drine 06/07/2015 12:05

Pas trés souriant le chauffeur ! mais on dirait qu'il a retrourvé son rasoir ;-)

Mary 06/07/2015 14:07

Heureusement qu'il a retrouvé son rasoir !!