4 mois - les 10 trucs qu'on s'autorise en (long) voyage...

Publié le par Untouracinq

... et qu'on ne ferait jamais en France !

  1. se promener en crocs le plus naturellement du monde. Toute la famille, du plus petit au plus grand. On a même fait pire, l'association crocs/chaussettes... la grande classe ;-)
  2. tutoyer des personnes que l'on ne connait pas. Lorsqu'on sait que les personnes ne parlent pas anglais, on ne s'embête pas à essayer, et du coup on leur parle en français à grand renfort de gestes pour nous faire comprendre. Et souvent, on les tutoie du genre "non mais tes carottes je ne vais pas les prendre à ce prix là, moi je t'en donne 40 soms..."
  3. laisser ses enfants aller comme de vrais souillons : je crois que je n'ai jamais vu mes enfants aussi sales : de la boue, de la terre ocre, du sable, de l'herbe... tout y passe ! Et comme l'eau est précieuse chez nous, j'attends le dernier moment pour les nettoyer. Parfois, j'ai quand même un peu honte... ;-)
  4. dėjeuner un peu n'importe où. On n'a pas toujours le temps (ou l'envie) de rechercher le super spot pour s'arrêter dėjeuner. Du coup, il nous est arrivé de prendre nos repas garés sur un parking de supermarché, devant une banque, au bord d'une voie rapide, le long d'un boulevard embouteillé en ville. Tout de suite, ça fait moins rêver, hein ?
  5. s'incruster chez les gens. Ce n'est pas vraiment de l'incruste, mais on espère souvent se faire inviter chez les gens pour pénétrer un peu l'intimité des pays que nous découvrons. Du coup, parfois nous nous arrêtons volontairement à des endroits où nous avons de fortes probabilités d'être invités : près de maisons où l'on voit des enfants, proche d'une yourte, proche d'une mosquée...
  6. considérer que se baigner dans une source chaude (variante : lac, torrent...) équivaut à une douche. Ou comment gagner un peu de temps sur le prochain remplissage du réservoir d'eau ;-)
  7. manger du pain moisi. La bonne nouvelle, c'est qu'on trouve du pain en Asie Centrale. La mauvaise, c'est qu'il se conserve très mal. Souvent au petit déjeuner, nous devons enlever les petites taches de moisissure avant de faire griller nos toasts. Bon... on finit par s'y faire !
  8. ne pas se raser pendant plus d'un mois. Je parle de Renaud évidemment qui a tendance à se laisser aller de ce côté-là. Et plus sa barbe est longue moins il peut se raser évidemment ! Tout ça pour trouver des prétextes pour tester les barbiers locaux et se faire "papouiller" un peu (massage du cou, taille des poils de nez et d'oreille...) ;-)
  9. oser des associations de fringues...disons... innovantes ! Vu le petit nombre de vêtements que nous avons, forcément ça coince souvent côté look. Pantalon marron, t-shirt vert et veste polaire rouge, ça ne fait pas forcément bon ménage (surtout si on y ajoute les crocs violettes du point n°1...). Pareil pour Louise qui se retrouve parfois en jupe avec ses baskets quechua (et chaussettes bien remontées car mademoiselle n'aime pas avoir des plis à ses chaussettes...).
  10. raconter sa vie sur internet. Mes collègues de bureau pourront confirmer que j'ai tendance à raconter ma vie. Mais là, c'est quand même exceptionnel même pour moi (et pour Renaud plus introverti n'en parlons pas) ! Habituellement je ne poste pas grand-chose sur facebook, rien sur Twitter. Mais ce blog, c'est avant tout notre carnet de voyage qui nous permet de "fixer" dans nos mémoires tous ces petits instants que nous vivons au jour le jour.

Publié dans divers

Commenter cet article

Tatie Bisou 02/07/2015 16:48

Des photos, des photos..........!!!
A part ça, canicule et piscine à 29°....
Bonne route à vous cinq.

Pat 01/07/2015 22:33

Ce post est un véritable bonheur ! Bravo, super idée et quel talent de narratrice (mais ça on l'avait deviné). ;-)
Après "les visas"; "nos bivouacs"; il nous faut dorénavant une rubrique "les 10 trucs" :
Les 10 trucs ... auxquels on avait pas pensé;
Les 10 trucs ... qu'on ne fera pas la prochaine fois;
Les 10 trucs ... qu'on a préféré;
etc.
Heureusement qu'il y a le point 10, sinon on ferait quoi nous ?
A bientôt, et bonne route à tous les cinq !

Mary 02/07/2015 20:35

On ne va pas faire une "rubrique" régulière, mais j'essaierai de poster un article un peu different à chaque "moisiversaire" de départ ;-)

anne marie 01/07/2015 21:12

super ton récit et tes 10 points, on imagine tres bien ............au bureau, nous suivons votre bel aventure, en écrivant vous vous rappellerez de chaque étape..........
bonne continuation!!

Elise 01/07/2015 11:31

Super vrai ! Je confirme tout ce qui est dit dans cet article car pour nous aussi c'est du vécu ! Sauf le point n°3 car nous voyageons à deux !! L'autre voyageuse avec nous c'est Mimi , elle se lave seule

Accolade 01/07/2015 10:16

Néanmoins il manque quelques photos pour voir les mannequins de la route

coco 01/07/2015 10:16

j'ai pour ma part à l'école des enfants, qui pourtant on l'eau courante, mais elle doit être aussi précieuse car les douches sont rares en ces fortes chaleurs ;-)

Mary 02/07/2015 20:33

Des familles écolos sûrement ;-)

Accolade 01/07/2015 10:15

C'est très drôle . On imagine bien , et on comprend mieux pourquoi on repère les routards de loin ...les vrais pas ceux avec des fringues toutes neuves de marque

Olivier 01/07/2015 10:05

Je vais faire comme si je n'avais pas lu le point n°1... :-p

michel 01/07/2015 10:05

je valide toute ses informations, notamment les points 6,7,8,9 que je mets en pratique quand je parts en bateau. Donc on fait attention à l'eau douce à bord, on se lave à l'eau de mer (il y a du gel douche spécial pour cela) et on se rince avec 1 litre d'eau au pulvérisateur, on oublie le rasage quotidien (et on ressemble à Cro-Mangon si on fait la même chose avec les cheveux), par contre le papouillage est beaucoup plus rare sur un bateau.... Et l'habillement se fait en fonction de ce qui est sale, encore mettable, et non ça je le garde pour faire propre quand je débarque. De plus l'environnement étant un peu plus agressif sur un bateau (sel, le revêtement anti dérapant du pont) on se vêt à bord qu'avec des fringues que tu ne mets généralement plus à terre. Et oui je confirme : VIVE LES CROCS! c'est confortable, c'est léger et cela s'enfile vite pour descendre à terre. par contre pas avec les chaussettes, on a des bottes de marin pour cela.....
Comme quoi le parallèle entre le camping car et le voilier habitable est très vite trouvé. Le seul problème est quand tu te prends le nez avec
a) le capitaine ou le matelot
b) les enfants
c) ce "p.....n" de moteur qui veut pas démarrer quand tu en as besoin
il est difficile de claquer la porte de la cellule vie pour aller te passer les nerfs sur le bas coté de la route. ou alors faut être bon nageur! (mais cela c'est déjà vu)
Bon allez anda les amigos, je dois encore découvrir la Mongolie par ce blog interposé alors trainez pas!
j'ai bien noté sur ma planisphère la Turquie et l’Iran.

Mary 02/07/2015 20:32

Tu peux noter le Kirghistan aussi ;-) sinon moi g le mal de mer alors en bateau, ce n'est carrément pas envisageable ! Bisoux