Retrouvailles et luxe de ne rien faire

Publié le par Untouracinq

Après notre randonnée jeudi, Renaud et moi avons les jambe tétanisées, tandis que les enfants sont en pleine forme. Cherchez l'erreur ! Le temps se couvre vendredi alors que nous redescendons de notre joli bivouac dans la vallée des fleurs. Alors que nous sommes en train de prendre des photos au croisement de 2 chemins, un individu se jette littéralement sur le camping-car en criant. Il s'agit de Fabien, bientôt suivi de son acolyte Roch, les 2 auto-stoppeurs français avec lesquels nous avons voyagé en Iran et au Turkmenistan. Nous savions qu'ils étaient dans le coin mais avions peu d'espoir de les croiser dans la mesure où ils passent tout leur temps à crapahuter dans les montagnes. Nous passons donc avec plaisir tout l'après-midi avec eux, là au bord de la route, nous racontant nos dernières semaines respectives. Nous les quittons finalement vers 17h30, ils attaquent leur "journée" de randonnée (!) et nous nous reprenons la route vers le lac, jusqu'à la plage de Ton où nous retrouvons nos amis brésiliens Rafael et Isabel, ainsi qu'un couple de retraités australiens en voyage depuis 4 ans.

Nous restons toute la journée de samedi avec eux sur cette plage, à ne rien faire. Enfin... ne rien faire en langage "d'overlander" cela signifie réparer pleins de petits trucs qui trainent sur le camping-car, faire plusieurs machines, nettoyer les draps avec l'eau du lac et ausi faire des châteaux de sable et se tremper les pieds dans l'eau glacée.

Nous trainons un peu dimanche matin sur la plage, mais la pluie qui commence à tomber nous fait accélérer. Nous avons un RDV ce soir, chez Omar, à 1h30 de Bishkek. Nous avons son ordi portable, que Renaud n'est pas parvenu à réparer (j'entends d'ici les rires de ses collègues !) et arrivons chez lui en fin de journée. Nous dînons tard car ils font le Ramadan, et ensuite ils insistent pour qu'on dorme chez eux. En échange nous proposons à leurs deux grands de dormir dans le camping-car... ils sont ravis! Nous sommes très heureux d'avoir rencontré cette famille et d'avoir pu partager un peu de leur quotidien. Nous avons finalement pas mal discuté malgré la barrière de la langue !

Aujourd'hui nous sommes de retour à Bishkek. Je suis dans un café avec Martin en attendant que le consulat de Russie ouvre pour récupérer nos passeports et visas. Renaud est avec les 2 grands au bazar mécanique pour faire changer nos pneus et acheter quelques pièces.

J'espère pouvoir poster un rapide article ce soir avec une photo de nos visas, preuve que l'aventure pourra bien continuer jusqu'en Mongolie !

Retrouvailles et luxe de ne rien faire
Retrouvailles et luxe de ne rien faire
Retrouvailles et luxe de ne rien faire
Retrouvailles et luxe de ne rien faire
Retrouvailles et luxe de ne rien faire
Retrouvailles et luxe de ne rien faire

Publié dans kirghistan

Commenter cet article

Pat 29/06/2015 21:53

"...Les rires de ses collègues..." mais non, mais pas du tout, absolument pas. Je vois pas où est le problème, si Renaud, depuis qu'il bosse avec nous, avait réussi à réparer la moindre chose ça se saurait... On reconnait là bien toute sa technicité. Quand on a appris qu'il tentait de réparer ce PC, nous étions tous bien triste pour cette pauvre famille Kirghize, et certains de l'inévitable échec !!! Merci Renaud d'avoir porté haut les couleurs de la technologie et du savoir-faire français.
:-) Mais ouiiiiiii c'est du second degré, tu sais bien Renaud qu'on t'apprécie (même si t'as pas réussi à réparer le PC...)

Mary 02/07/2015 20:23

Renaud : sans commentaire ... :)
Un vieux bouzin avec lecteur CD (pas DVD, du coup mon win7 ne passe pas), pas de boot usb, mon boot livecd ne passe pas non plus, pc trop vieux!! Et je repars bredouille lol