Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...

Publié le par Untouracinq

Je ne vais pas m'attarder sur les 2,5 jours que nous avons passé à Boukhara. La ville est vraiment belle, à tous les coins de rues nous nous émerveillons devant les madrasa (écoles coraniques), les minarets, les mosquées... La place principale de la ville, ombragée par de grands marronniers, est vraiment sympa pour boire un ice tea, grignoter des brochettes ou manger des glaces. La ville est très touristique, mais il y a aussi beaucoup d'ouzbeks : des hommes qui jouent au dominos dans une arrière-cour, des femmes qui discutent sur les marches d'une mosquée. Ça rend la ville "authentique", malgré un bazar transformé en attrape-touristes et les menus en anglais des restaurants. Partout où nous passons, l'accueil est très chaleureux, quoique plus discret qu'en Iran. Ce sont surtout les gamin(e)s qui nous abordent, les adultes se contentant de poser quelques questions sur les enfants. Nous sommes essentiellement restés dans des villes en Ouzbekistan (car elles sont vraiment belles!), ce qui n'est pas franchement propice aux rencontres. Mais j'espère bien pouvoir me perdre un peu dans la campagne pour tester l'hospitalité locale ;-)

Sinon nous avons réparé la fixation de notre réservoir d'eau (2h de travail pour la somme de 3€...) et sommes repartis, tous frais tous neufs de Boukhara vendredi (22 mai) en début d'après-midi. Nous avons entendu parler d'un lac pas très loin où il serait possible de se baigner. Cela ferait du bien aux enfants, et il faut bien le dire, à nous aussi !

Direction donc le lac de Toudakoul, à 45km de Boukhara. Notre GPS, merci à lui, nous fait prendre un raccourci bien pourri, mais nous finissons par arriver devant un lac aux eaux turquoises... Yesss !! Nous nous installons sur une espèce d'aire de repos avec des emplacements pour les voitures et des estrades pour se relaxer, à 10 mètres du lac. Du soleil, de l'eau, un peu d'ombre... tous les éléments sont réunis pour installer notre hamac, pour la première fois du voyage. Nous passons une super fin de journée.

Le lendemain (samedi), le ciel qui s'est voilé pendant la nuit se dégage en fin de matinée. Nous avions prévu de ne passer qu'une nuit au lac mais nous sommes vraiment bien, à ne rien faire, donc nous décidons de prolonger un peu notre séjour ici.

Oui mais voila, nous sommes samedi et visiblement le lac est un endroit où les Boukhariotes aiment passer leur journée. Et les ouzbeks n'ont pas vraiment la même conception du farniente que nous. Ici, c'est musique à fond, grillades de mouton en plein après-midi et surtout vodka qui coule à flots. En allant à la recherche de Louise sur la plage, vers 15h, je suis interpellée par un type qui parle anglais et qui m'invite dans son "carré". On discute un peu et sans savoir comment, me voilà en train de toaster et d'avaler 2 verres de vodkas coup sur coup. Sur le chemin pour revenir vers le camping-car (j'ai bien retrouvé ma Louise entre-temps!), je suis à nouveau arrêtée, cette fois-ci en compagnie de Renaud. Nous nous asseyons avec un groupe de 6 ouzbeks. Aucun ne parle anglais, et je dois donc mettre à profit les 24h de cours de russe que j'ai pris avant de partir pour tenter de discuter. Bon... 24h c'est court, mais nous arrivons quand même à nous comprendre ! Leurs questions portent surtout sur le foot, et sur l'argent : nos salaires, le prix du CC... Là encore, nous n'arrivons pas à refuser les verres de vodka qu'ils nous servent... 1 verre, 2, 3, 4... Heureusement que Martin fait la sieste et que les grands jouent tranquillement dans le sable ! L'alcool aidant, autant vous dire que j'ai l'impression d'être bilingue ;-)

Nous passons toute la fin d'après-midi avec Firouz et ses amis. Nous avons bien fait de rester, mais je ne suis quand même pas très fraiche quand vient l'heure de préparer le repas. Ceux qui nous connaissent savent que Renaud a une bien plus grande endurance que moi, donc ce soir, c'est lui qui gère, moi je vais me coucher !

Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...
Un week end en Ouzbekistan, ou comment j'ai parlé russe couramment...

Publié dans ouzbekistan

Commenter cet article

flo Boug 31/05/2015 09:27

Le club des 5 RHAERM adore les aventures de Untoura5. Parlons souvent de vous. Suis trop contente que ton DIF russe te serve. Alors elle est bonne la Vodka Ouzbek ? Dans l ambiance bord du lac apparremment oui ! Bonne continuation et bises à vous 5. Flo Boug

Mary 31/05/2015 21:20

Le dif de russe me sert beaucoup ! La vodka se laiss boire ;-) des bises à toute l'équipe etbon courage pour le mois de juin toujours chargé !

girard 26/05/2015 22:14

coucou a toute la famille
j 'ai bien reçu le message pour le laos et nous allons étudier le voyage.je vous tiens au courant .
merci pour les belles photos des mosquées, martin a beaucoup changé et bruni, as t-il mangé le cafard?
je vois que la vodka coule à flot en ouzbekistan.
bisous à tous les cinq
suzy

Pat 26/05/2015 08:10

Hello Untouracinq,
C'est drôle votre séjour "camping" au bord du lac, vu d'ici c'est comme si vous preniez des petites vacances pendant vos "grandes vacances" :-)
Donc, merci pour vos photos de vacances : toute la famille, l'apéro "camping" avec les voisins ouzbek, et le petit Martin qui se régale avec .... peut-être une spécialité locale... on ne voit pas très bien... je dirais ... ouis c'est ça : un cafard grillé à la sauce ouzbek ! miamm !
Enfin, s'il suffit de boire 4 verres de vodka pour parler couramment russe, j'imagine que 5 à 6 verres d'alcool de riz vous permettront aisément de parler et même d'écrire le chinois !!!
Bonne route à tous les cinq et au plaisir de vous lire.

les rocher 25/05/2015 23:14

Que martin ressemble a renaud !!! quelle belle aventure, c'est chouette !gros bisous a vous cinq

perju 25/05/2015 17:13

je vois que vous préparez la Mongolie avec l'entrainement "Vodka" !!!
Une question importante, je suis également concerné car je fais essentiellement des bivouacs, comment faites vous les enregistrements de vos nuits ? il semble que les douaniers Ouzbeks contrôlent tous les jours passés sur le territoire et font la chasse aux enregistrements d'hôtels ....
Bonne continuation et pensez bien à noter les wps des stations gasoil ....s'il en existe , je risque d'avoir pas mal de soucis de ce coté là, j'ai en effet prévu 2500km en Ouzbé....
A+

Mary 27/05/2015 07:11

C galere les enregistrements ! Il semble qu'il faut s'enregistrer si on reste plus de 3 jours au même endroit. Nous sommes allés a l'ovir à samarcande pour nous enreegistrer car les hotels nous demandaient trop cher. Et là ils nous ont dit qu'on n'avait pas besoin de s'enregistrer, mais evidemment pas de papier officiel qu'on pourrait montrer aux douaniers. On n'est guère plus avancés !

Josette et Joël 25/05/2015 15:12

Salut la petite famille ! Et bien c'est du propre, s'adonner à la vodka quand on a de si bons vins en France, du côté de Rasteau notamment..... Papa ne va pas s'en remettre ! Mais je vous comprends, malheureusement (ou heureusement ?) l'alcool rend communicants et supprime la barrière de langue. Si je ne comprends rien au Farsi dans les rues en Iran, nous irons discuter dans les bars... Ah bon, ça fait pas ? Dommage.... Bon, toujours autant de plaisir à vous lire, les photos sont superbes et ça ne m'étonne pas du tout que les gens soient "dingues" des 3 moussaillons. On craque, nous aussi !
Bonne continuation, vivement la suite ! Bisous

gaela 25/05/2015 12:58

je te rassure ici aussi ils aiment la vodka, nous sommes vers karakol ou nous attendons le permis militaire pour aller sur les routes a la frontiere chinoise, quand pensez vous arriver et par ou?
biz

Accolade 25/05/2015 12:50

Attention Message Important ! Je ne sais si vous avez reçu mon dernier message ?? Soyez absolument extrêmement exigent dans l'achat de votre GO . N'achetez pas aux marché parallèle. Si possible lorsque vous avez la chance de trouver une pompe fiable faites le plein avec des jerricans. De nombreux cas entre autre camping-cars en panne en Ouzbékistan. Moteur HS pour l'un deux.
J'ai préféré insister si vous n'aviez pas reçu cette info