Sur les rives de la mer Noire

Publié le par Untouracinq

Sur les rives de la mer Noire

"Serpentant sur les collines qui surplombent la côte de la mer noire, la spectaculaire route allant d'Amasra à Sinop offre une vue splendide à chaque virage" nous dit notre guide... Avouez que vous n'auriez pas résisté vous non plus !

Mardi matin, nous prenons le temps de visiter la petite ville d'Amasra nichée sur son rocher. Un peu plus tard dans la saison, elle doit être vraiment sympa pour y passer quelques jours, avec sa promenade piétonne le long de la plage et ses petites échoppes surplombant les vagues. Mais aujourd'hui il fait vraiment gris, et un petit crachin parisien commence à tomber. Nous prenons donc la fameuse route jusqu'à Sinop.

Alors c'est vrai que la route est belle, avec des lacets qui piquent vers la mer et remontent dans la montagne, des falaises qui forment de petites calanques, des petits villages de pêcheurs... Mais je dois avouer que malgré toute sa beauté je la trouve très très longue ! Nous allons parcourir ses 280km en 2 jours, car il faut les trainer nos 4 tonnes dans les côtes à 12% ! Ajoutez à cela que nous avons de la pluie toute la journée, voire de la neige pendant quelques heures ce qui rend la conduite un peu périlleuse, que je passe mon temps à ramasser feutres, cahiers et livres qui glissent dans les virages serrés. Et le pompon, on le doit à petit Martin qui visiblement n'aime pas les virages. Et comme il ne parle pas encore, il nous l'a expliqué en vomissant copieusement son petit-déjeuner au bout d'une heure de route. Ca tombe bien, on cherchait un endroit ou s'arrêter pour déjeuner. Sympa...

Le soir, nous faisons halte dans un petit village à quelques mètres de la mer, dont nous ne profiterons pas car il neige...

La bonne nouvelle de la nuit, c'est que Martin ne craint pas les virages finalement... La mauvaise, c'est qu'il craint autre chose vu qu'il a vomi toute la nuit, dans son lit et dans le nôtre !

Mercredi, c'est donc dans une buanderie ambulante, avec du linge pendu dans tous les recoins, que nous reprenons la route sinueuse vers Sinop. Martin a le privilège d'être sur mes genoux. Oui, on s'est dit que moi j'étais plus facile à rincer que son lit ou que la banquette...

Bref, nous arrivons à Sinop en fin de journée sans trop d'encombre. Martin ne vomi qu'une fois, la route est moins sinueuse, Eliott et Louise s'amusent comme des fous dans le lit d'Eliott. Nous trouvons un emplacement dans une petite rue au calme, mangeons un morceau sur le port et filons tous au lit, bien crevés par ces deux jours! Demain, nous chercherons un médecin pour Martin s'il ne va pas mieux.

Sur les rives de la mer Noire
Sur les rives de la mer Noire
Sur les rives de la mer Noire
Sur les rives de la mer Noire
Sur les rives de la mer Noire

Publié dans Turquie

Commenter cet article

Josette et Joël 20/03/2015 09:32

Pauvre petit Martin. Et comme nos enfants sont "notre baromètre", soleil ou pluie, tout est gris quand ils sont groggy ! Mais bravo, on vous sent cool, comme d'hab ! Quand même, vivement la chaleur (enfin pas trop non plus...) Nous penserons à vous fin Août lorsque nous pendrons cette route...
Donnez-nous vite des nouvelles.

Mary 21/03/2015 12:56

Ah oui la chaleur on l'attend avec impatience !

Lilabelle 19/03/2015 21:39

Oh pauvre petit bonhomme ! J'espère qu'il va mieux ...

titia 19/03/2015 21:10

Ahhh la la les galères !!! Mais j'adore ton optimisme Mary!!! Vous êtes au top!! Et Çe qui est génial c'est que Eliott et Louise restent imperturbables!!! Vivement les prochains articles!! Je vous embrasse

Mary 21/03/2015 12:55

Oui ils sont étonnamment cools en ce moment. Presque plus de bagarres si de crises de nerfs ! Gros bisous

Pat 19/03/2015 19:47

Ravi d'avoir enfin des nouvelles après 3 jours interminables...
Bon, pour le petit Martin j'espère qu'il s'agit seulement d'une indigestion de bretzel !!!
Etre parents de 3 enfants c'est déjà une sacré aventure, faire le tour d'eurasie en camping car aussi, mais.... conjuguer les deux : je ne sais pas comment on appelle ça !
Bon courage à la tribu, et encore merci de nous faire partager votre périple.

ARIELLE 19/03/2015 17:55

bon retablissement à votre petit bonhomme.....mais j'ai l'impression que malgré tout vous prenez de plus en plus vos marques.....tant mieux
bonne route

Alex 19/03/2015 16:59

Je me régale à vous lire. Nous qui sommes en plein dans les guides du routard et autres pour préparer notre tour d'Asie avec notre fille de 3 ans et demi, tout ça vient nous rafraichir la mémoire (un bon dégueuli dans le paris pekin l'année dernière, qu'on a cru causé par les turbulences au départ... etc)...C'est bien ça nous sort la tête des joyeux préparatifs pour se replonger dans le voyage avec un enfant ;) Bonne route

Mary 21/03/2015 12:56

Et maintenant c'est mon stock de Tiorfan qui s vide peu à peu ;)

les rochers 19/03/2015 15:44

Ah la la... les routes sinueuses et ses désagréments... on connait...j'espère que Martin va vite s'habituer...En tout cas, vous visitez des coins magnifiques...Bonne continuation à vous. bisous à tous les cinq.

boris 19/03/2015 15:44

Bon, j'avoue je me régale avec vos récits et le ton de vos posts.....malgré les quelques petites galères !
bonne route et j'attends la suite avec impatience
les plantard

Accolade 19/03/2015 15:25

Il y a des hauts et des bas. Tantôt tout va bien, tantôt rien ne va, tout va de travers. Que faut-il faire lorsque tout va mal ? ou le contraire ? Tout ira mieux lorsque le petit ira mieux …